Vague de départ chez Bioware ?

Mass Effect Saga

Natsumi - Mardi 16 Fevrier 2016 à 21h22 - 3 commentaires - News
image


La nouvelle est tombée aujourd'hui : Chris Schlerf, lead scénariste de Mass Effect : Andromeda, a annoncé sur son twitter avoir quitté Bioware il y a quelques mois déjà pour rejoindre les rangs du studio Bungie (Destiny). S'il n'explicite pas la raison de son départ, il remercie ses collaborateurs pour le temps passé à Bioware, et déclare avoir hâte de jouer au jeu.

A un an de la fin du jeu, il semblerait plutôt logique que le scénario soit bouclé et que l'année à venir ne serve qu'à corriger les bugs et peaufiner le jeu... Mais cette information n'est pas sans passer inaperçue car elle fait écho aux deux autres départs rapprochés depuis début 2016 : Chris Wynn, directeur exécutif de Mass Effect : Andromeda ; et David Gaider, père spirituel de la franchise Dragon Age.

Si quelque chose se trame chez Bioware, je pense que nous n'aurons cependant pas de plus amples renseignements sur les motivations de ces départs hormis celles données par les intéressés (l'envie de passer à autre chose pour David Gaider, l'envie de se rapprocher de sa famille aux USA pour Chris Wynn...). Mais malgré ces départs qui interpellent, 'oublions qu'il reste une solide équipe autour de Mass Effect : Andromeda -l'équipe Mass Effect de la première heure : Wynn et Scherlf ayant intégrés Bioware pour Andromeda-.
Que pensez-vous de la situation ?

NB : Il semble que vous soyez nombreux à penser que cela est une bonne chose pour laisser de la place à Drew Karpyshyn, scénariste de ME1 et ME2, qui a réintégré Bioware il y a quelques mois. Rappelons que Karpyshyn est revenu chez Bioware pour travailler sur le MMO Star Wars et qu'il ne semble absolument pas être rattaché à MEA.
Commentaires
FwbBlitz - 19/02/2016 22:47
Il y a toujours bien une taupe chez Bioware pour révéler des spoilers sur le prochain jeu et foutre en l'air le teasing de toute l'équipe. Mais pour rassurer les fans sur l'état de "santé" de l'équipe, y a plus personne... Alors même qu'il se passe des choses.

Il est vrai que le scénar', depuis le temps, est sans doute bouclé. Cependant, cela signifie aussi que le scénariste en chef de ME:A ne supervisera pas les scénarios des (inévitables) DLC qui suivront.

Quant à Karpyshyn... C'est bien mignon tout ça, j'espère qu'il se plaît bien là où il est en ce moment... Mais sa théorie foireuse sur l'énergie noire m'a fait perdre confiance en sa capacité de nous sortir une histoire solide (et à ceux qui me diront que c'est toujours mieux que la fin de ME3, je les renvoie aux nombreuses discussions à ce sujet dans la section de ce jeu).
Sinek - 20/02/2016 22:15
Je trouve tout aussi stérile de considérer que DK (pas envie d'épeler son nom, il avait qu'à s'appeler Smith comme tout le monde) est un auteur de génie et que toute erreur dans ME3 est due à son absence, que de dire que DK avait des idées boiteuses et que sa théorie de l'énergie noire sent la chaussette.

Dans les deux cas, c'est de la spéculation du plus haut degré qui repose sur des processus de décision en interne que nous ne connaissons pour le moment pas (et qui, si la franchise ME perdure - ce que je souhaite - on ne saura pas dans le futur non plus).

Je crois me rappeler d'une interview de DK qui discutait de sa théorie de l'énergie noire - que certains aiment et d'autres non. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'il n'a pas écrit le produit final. Toutes ses idées non seulement ne sont pas passées au filtre de ses collaborateurs, mais en prime il est également probable qu'elles n'aient été qu'une ébauche dont il n'avait pas encore pensé les moindres détails. Donc forcément ça peut à la fois (si on est optimiste) passer pour du génie pur qui résoudrait tous les problèmes ou (si on est pessimiste) passer pour une histoire vaseuse à laquelle on a heureusement échappé.

@les départs: Bioware a raison de ne pas communiquer. Dire qu'il y'a conflit et ce sera le bad buzz pour le jeu et le retour en force de la fin de ME3 dans le débat. Dire que tout va bien et qu'il y'a du mouvement dans une boîte de JV nord-américaine (encore une fois, Montréal =/= USA, j'imagine que tout le monde ne trouverait pas un kiff total d'être muté à Bruxelles ou à Zürich en étant français), et automatiquement il y aura des soupçons de "ils couvrent la vérité". Quoi qu'il arrive, ils seront perdants. Donc ils ne disent rien pour ne pas encourager la spéculation, je pense que c'est la meilleure décision.

Parce que j'ai l'impression que Mass Effect est un enjeu monumental pour Bioware. Dragon Age marche, mais est sur un créneau concurrentiel avec du lourd à se coltiner (The Elder Scrolls & The Witcher) - et Inquisition n'a fait que rattraper la mauvaise réputation de DA2, donc en plus ils partent de plus loin que Bethesda par exemple. TOR est peut-être devenu rentable mais je doute que le budget englouti ait été récupéré (ou le soit jamais). Mass Effect est une franchise qui n'a aucune autre rivale que soi-même, c'est LE plus gros atout actuel de Bioware. Si MEA se vautre lamentablement, y'a beaucoup d'employés qui pourraient sauter à la corde. Donc tout ce qui est à même d'inquiéter les acheteurs - comme un drama réel ou fictif au sein du processus de production - doit passer sous silence.
Jovek - 21/02/2016 11:12
+1 sur une chose : ME est LA licence de BioWare. Les DA, en plus d'avoir davantage de concurrence, n'ont jamais eu un public aussi large et sont assez mitigés niveau résultats. S'ils se plantent sur MEA, Bioware pourrait être enterré...

Sinon, concernant DK... effectivement, on n'en saura probablement jamais plus. Mais bon, depuis quand ne pas pouvoir obtenir de réponses à nos questions nous empêche de débattre sur Mass Effect ? :P Même si cette théorie de l'énergie noire n'a pas aboutie, on peu dores et déjà discuter de ce que ça aurait pu être. :D
Poster un commentaire