Tactical Jumpers

Mass Effect Saga

Recherche par tags

Espèces
Zones
Périodes
Oeuvres
Tactical Jumpers

Tactical Jumpers

Auteur : Rhelena Shryvans
Catégorie : Roleplay - Codex
Date de création : Mardi 12 Mars 2013 à 16h09
Dernière modification : Dimanche 16 Fevrier 2014 à 12h44
Nombre de consultations : 797
Tags associés : Géographie Espèce et Cultures Organisations Technologies Post-Moisson
Avertissement : Cette fiche a été créée par la communauté RolePlay de Mass Effect Saga, le contenu de celle-ci n'est donc pas officiel et ne représente que la vision de ses auteurs.

Ce groupe militaire est composé d'un maximum de 5 personnes prêtes à servir l'Alliance quel qu'en soit le prix et réussir leur mission en dépit de tout. Une sélection de 50 candidats est faite parmi les meilleurs soldats de l'Alliance, notamment ceux ayant échoués le test de sélection N7. La sélection est faite par l’instructeur principal chargé de former les hommes. Le taux de réussite est donc de 10%. Il s'agit de recruter les meilleurs parmi les meilleurs.

La formation T-Jumper commence par plusieurs tests psychologiques, des mises en situation face au stress intense mais rien de physique. Ceci dure environ 2 jours, après quoi, les biens personnels des candidats sont retirés, leurs papiers confisqués et ne seront plus alimentés par l'Alliance, ils devront par conséquent se nourrir seuls dans la nature ou en milieu urbain, trouver des sites où se reposer. Tout ceci, en ayant le devoir d'accomplir certains objectifs.

Chaque exercice est sévèrement noté, une minute de retard sur un objectif pénalise de 5 points le groupe entier et de 8 points l'individu lui même. Les résultats du premier avoisineront les 2,5 et le meilleur 5. Les conditions de travail sont extrêmes et frôlent la folie, au bout de 3 semaines de survie et d'épuisement en milieu urbain, une course nommée ' Long way ' est lancée, les participants doivent atteindre un point d'extraction ensemble en moins de 48 heures. Sachant que le trajet est long d'environ 715 km, il faut que ces derniers courent sans s'arrêter une seule fois à un rythme de 16 km/h. Inutile de préciser qu'ils n'auront ni le temps de dormir ni le temps de chercher de quoi manger.

Une astuce sera donnée par Rhelena aux initiés : porter son binôme pour le laisser dormir 20 minutes, le temps que le cerveau se repose sans s'endormir, ce qui fait qu'ils peuvent éviter la fatigue et continuer leur course à tour de rôle.

Une fois le Long way terminé, plus de 6 participants seront disqualifiés pour insuffisance physique et psychologique. Une pause de 4h leur sera accordée avant de reprendre sur des exercices en milieu marécageux : porter un rondin de bois au dessus de la tête à bout de bras pour faire passer un officier sur le pont ainsi formé par les candidats. Si ce dernier tombe, les soldats seront privés de nourriture déjà rarissime. Ils devront manger insectes, fruits et plantes en tout genre pour survivre et apprendre à se débrouiller avec le peu de matériel disponible. Il existe également des punitions qui consistent à devoir faire des pompes pour soulever une grille en fonte lestée au dessus d'un ruban rouge le tout dans la boue et au compte de l'instructeur.

Après 4 mois de survie et d'exercice de sélection intensifs, il restera environ 30 personnes qui seront entrainées pour devenir jumpers. Tous recevront leur premier parachute et un crédit par jour. Ils travailleront plus de 21h par jour en terme de saut en parachute, ce traitement dure environ 2 mois. A raison de leur faible quantité de sommeil, les candidats profiteront du moins transport pour se reposer 20 minutes avant de se réveiller et de recommencer le processus.

Au 6ème mois de la formation, il reste 28 personnes qui devront maintenant attaquer la discipline phare du groupe T-jumpers. A savoir le fameux wingsuit, ces derniers subiront plus de 14heures d'entrainement intensives pour la maîtrise de ce dernier. Les 7 heures de travail restantes seront réservées à une deuxième discipline phare qui est le tir à l'arc, l'important de ces entrainements est de permettre de créer les troupes les plus silencieuses qui soient mais aussi les plus rapides.

Une fois le 9eme mois de formation atteint, il restera environ 25 candidats qui travailleront de manière extrême la discrétion, le camouflage et la traque dans n'importe quel milieu, d'où le fait qu'ils seront amenés en Sibérie, dans les marais de Colombie ou encore dans les grandes villes comme Tokyo, toujours sans papiers ni argent ni nourriture fournie par l'Alliance avec des objectifs du plus en plus complexe nécessitant une plus grande coordination entre chaque membre. Cela leur prend environ une année pour connaître tous les terrains.

Suite à l'année du ' nettoyage' ne restera que 19 candidats. Une fois ceci terminé, chaque membre passera un test de compétence pour savoir où ils en sont niveau tir, decision making, reconnaissance etc... et se verront attribuer une note qui décidera de quelle spécialisation ils vont devoir travailler les 3 années à venir à plus de 10 heures par jour. Le but étant de créer des soldats uniques dans un seul domaine qui sera compléter par les autres membres d'escouade. Une fois ceci fait, il restera environ 12 personnes au bout d'une année de plus. A partir de ce moment, ils seront appelés Jumpers et effectueront des opérations anti-terroriste à répétition, aucun d'entre eux ne mourra au cours de ces dernières.

Une année supplémentaire s'écoulera sans revenu, sans nourriture fournie avec très peu de sommeil et des exercices et punitions toujours plus durs. Ils apprendront pour finir à nager, commençant doucement dans les eaux d'un étang pour finir nus dans les marres boueuses infestées de parasites, pieds et poings liés, tous lestés par des gilet par balle sous le regard attentif d'un médecin. Suite à cette formation aquatique, il ne restera que 8 personnes. C'est à ce moment là qu'on leur demande s'ils veulent connaître la gloire de l'agent N7 ou continuer chez les jumpes. 3 partiront, il n'en restera que 5, qui deviendront enfin Tactical jumpers et se verront remettre leur noms de code, leur propre arc à poulies d'une qualité unique et un wingsuit sur-mesure extrêmement coûteux et performant.


Le test final

Il consiste à lâcher les jumpers en forêt après leur avoir gracieusement donné un bon repas chaud, une bonne nuit de sommeil de 12 bonnes heures. Le test est d'une difficulté extrême, les nouveaux jumpers sont pourchassés par les instructeurs du programme ( 15 contre 5). Ils ont pour consigne de rejoindre un point d'extraction ensemble. Ceux qui n'arriveront pas au point d'extraction seront soit disant renvoyés du programme et retourneront à la caserne. Ils n'auraient aucune chance de le rejoindre sans se faire prendre par les instructeurs, c'est pour cela que Rhelena se serait sacrifiée pour leur laisse la possibilité d'accomplir l'objectif, cette dernière sera longuement torturée sous la surveillance d'un médecin pour ne pas lui causer de blessure pouvant handicaper ou encore nuire à sa carrière militaire. Cependant la douleur restera extrême. Ce test a donc pour but de choisir un leader. Le meilleur moyen de le faire est de se démarquer, mais Rhelena est un cas à part qui a su mettre sa réussite en danger pour sauver celle des autres. Tel est le rôle d'un tactical jumper, accomplir une mission ou mourir pour permettre qu'elle soit accomplie.


 

INFORMATIONS



Il n'y a que 5 jumpers formés tout les 10 ans pour une raison de renouvellement sûr, leur taux de mortalité étant élevé.

Attention, précision sur la formation de jumpers. Ces hommes ne seront en aucuns cas déployés directement sur le champs de bataille, il s'agit d'un commando d’infiltration et d'élimination tactique. De ce fait, il ne sont en RIEN comparables aux agents du N7 qui eux sont formés exclusivement pour assumer les plus rudes assauts sur le front ou sur les champs de batailles très disputés. Il est donc impossible de les comparer, il s'agit de deux mentalités TRES différentes. La voix du prestige absolu ne sera pas celle des jumpers, mais bel et bien celle des N7. Cependant, si jamais ces derniers devaient travailler ensemble leur complémentarité serait telle qu'ils seraient d'une efficacité redoutable.

Conclusion, un jumper est extrêmement fragile s'il est isolé en plein champs de bataille contrairement à l'agent N7 qui dominerait le front de ses prouesses militaires. En revanche, les appuis des jumpers peuvent s'avérer cruciaux voir vitaux pour pouvoir faire progresser les troupes au sol, ils détruiront objectifs stratégiques, munitions ou autre points d'intérêts de l'armée ennemie. Il leur arrivera très souvent d'avoir recours à l'élimination tactique pour neutraliser les tireurs embusqués, officiers ou sous officiers, leaders ennemis pour permettre aux troupes au sol d'avancer plus vite. Cependant, en aucuns cas il tiendraient le coup sur le front.


 

Résumé



Statistiques d'un soldat de base :
 Corps à corps : 35%
 Tir en général : 65%
 Reconnaissance : 30%
 Infiltration : 15%
 Survie : 20%

Statistiques d'un tactical jumper :
 Corps à corps : 80%
 Tir en général : 10%
 Spécialisation : 100%
 Infiltration : 80%
 Survie :100%

Coût de formation unitaire + matériel : > 1 000 000 de crédits.
Rentabilité moyenne : 250% du coût.


ATTENTION : Si quelqu'un devient tactical jumper, il obéira à Tavish et devra délaisser le tir courant pour se concentrer à fond sur sa spécialisation. Ex : un spécialiste sniper aura 100% au tir de précision mais à peine 10% de précision au pistolet ou au fusil d'assaut.

Fiches similaires

Extra

Accueil > Codex > Roleplay - Codex > Tactical Jumpers