Spectre

Mass Effect Saga

Recherche par tags

Espèces
Zones
Périodes
Oeuvres
Spectre

Spectre

Auteur : Layla Archer
Catégorie : Organisations - Codex
Date de création : Vendredi 01 Fevrier 2013 à 16h06
Dernière modification : Dimanche 16 Fevrier 2014 à 12h57
Nombre de consultations : 1823
Tags associés : Humains Asaris Galariens Turiens Conseil Pré-Alliance Contemporaine Mass Effect 1 Mass Effect 2 Mass Effect 3 Romans Gouvernementale Militaire

 

Les Spectres sont des agents du Conseil de la Citadelle disposant d'une autorité quasi absolue et de pouvoirs extraordinaires comme celui de droit de vie ou de mort sur les habitants de la galaxie. Ils forment un groupe d'élite dont les membres sont choisit parmi les races siégeant au Conseil. Leur principale mission est de préserver la stabilité galactique par tous les moyens nécessaires. Bien qu'ils soient considérés comme étant au dessus des lois et qu'ils peuvent accomplir leurs missions en utilisant tous les moyens possible, même les plus discutables, un Spectre répond de ses actes uniquement face au Conseil en personne. L'agent peut être révoqué par ce dernier en cas de faute grave ou de trahison, lui coupant ses accès en ressources et envoyant un autre Spectre l'arrêter ou le tuer. Les Spectres travaillent seuls ou en petit groupe en fonction de leurs préférences ou de la nature de la mission. "Spectre" est une abréviation syllabique pour forces SPECiales Tactique et REconnaissance"

 

Histoire 

La force SPECiale Tactique et REconnaissance a été créé par les Asari et les Galariens, peu de temps avant la Rébellion Krogan lorsque le Conseil commença à s’inquiéter à propos de l'expansion incontrôlée des Krogans dans l'Espace Concillien. Les premiers Spectres furent choisis parmi les meilleurs agents du GSI galarien et des Chasseresses asari et avaient pour mission d'observer les Krogans, mais aussi d'agir en temps que première ligne de défense de l'Espace Concillien. Quand les Krogans finirent par se révolter contre le Cosneil, les Spectres étaient prêts à les attaquer, utilisant des tactiques de guérilla comme l'emploi de virus informatique ou de sabotage stratégique afin de ralentir les Krogans avant que les Turiens rejoignent le conflit. Pendant des années, les activités des Spectres lors de la Rébellion étaient classées secrète, mais leur rôle dans le conflit fut rendu public une fois la guerre terminée.

Toutes les informations des Spectres sont classifiées et ont peut y accéder uniquement avec l'autorisation spéciale du Conseil. Si leur nombre exact est inconnu, l'Alliance estime qu'il en existe moins d'une centaine. Chaque Spectre est nommé personnellement par le Conseil parmi une liste de soldats triés sur le volet qui brillent par leurs talents exceptionnels, leur loyauté et leur autonomie. En théorie, un Spectre peut appartenir à n'importe quelle espèce, dans la pratique, ils appartiennent tous à une des races siégeant au Conseil (les Asari, les Galariens, les Turiens et plus récemment, les Humains). La nomination d'un soldat dont l'espèce ne siège pas au Conseil souligne l'importance de celle-ci dans l'Espace Concillien et la possibilité que cette dernière soit prochainement invitée dans les rangs du Conseil. Mais cela n'est encore jamais arrivée avant le cas de l'Humanité et les autres races concilliennes qui font partie de ce gouvernement depuis des siècles voir plus, n'ont jamais eut de Spectre parmi leurs membres.

L'Ambassadrice Anita Goyle ainsi que son successeur Donnel Udina se sont désespérément battus afin de convaincre le Conseil de nommer un Humain parmi les Spectre, une première étape pour que l'Humanité ait un siège au Conseil. Le premier candidat fut David Anderson, mais son observateur, Saren Arterius, sabota l'évaluation et falsifia son rapport pour que Anderson passe pour le responsables des pertes causées par les tactiques impitoyable de Saren lors de la mission. Après que Saren présenta son rapport, le Conseil refusa de nommé Anderson parmi les Spectre. Quelques années plus tard, le Conseil eut la main forcé par la trahison de Saren pour revoir la question de nommé un Humain parmi les Spectres. Ne sachant pas si Saren avait des complices parmi les Spectres, il décida de nommer un nouveau Spectre pour l'arrêter. Le choix se porta immédiatement sur le Commandant Shepard, témoin de la trahison de Saren et qui en apporta la preuve formelle. Pour la première fois depuis sa création, le Conseil nomma un membre chez les Spectres dont la race ne siégeait pas à ce dernier. Le Commandant Shepard devint le (la) premier(ère) Spectre Humain et eut pour mission d'arrêter Saren par tous les moyens. Après avoir accompli(e) sa mission et sauver la galaxie de l'invasion Moissonneur, les rêves d'Anita Goyles et de Donnel Udina se réalisèrent quand l'Humanité intégra le Conseil, soit en s'imposant après la perte du Conseil dans la Bataille de la Citadelle, soit suite à une proposition de ce dernier, sauvé durant l'attaque (selon le choix de Shepard).

 

Organisation 

Les Spectres n'ont pas de structure hiérarchique. Ils ne répondent de leurs actes que devant le Conseil et ce dernier ne prête pas d'importance aux moyens et méthodes employés durant la mission tant que cette dernière soit accomplie. Les Spectres agissent de la manière qu'ils jugent appropriée, soit avec une diplomatie prudente, soit par l'emploi de la force brute, étant officiellement au-dessus de la loi elle-même. Certaines personnes, comme l'Exécuteur Pallin, voient les Spectres comme un risque potentiel car ils ne sont pas contraints par la loi. D'autres craignent les Spectres car rien ne les empêchent de faire ce qu'ils veulent. D'autres enfin, voient les Spectres comme des super-agents, toujours en mission pour sauver la galaxie. L'affectation d'un Spectre dans la résolution d'un problème est souvent moins controversée qu'un déploiement militaire, tout en montrant que le Conseil est conscient de l'urgence de la situation.

Les candidats potentiels pour intégrés Spectres ont généralement des années d'expérience militaire ou dans les forces de l'ordre avant même d'être considérés comme tels. Le processus de sélection comprend une étude minutieuse des antécédents, des évaluations psychologiques et une longue période de formation sur le terrain sous la supervision d'un Spectre expérimenté. En raison du processus de sélection très rigoureux, les Spectres peuvent utiliser des méthodes peu orthodoxes, mais restent absolument loyal au Conseil. Les cas de trahisons sont très rare. Lorsque cela arrive, le Conseil révoque le statut du Spectre renégat et envoie un autre Spectre l'arrêter ou le tuer selon la décision de ce dernier. En effet, les Spectres sont "l'élite de l'élite" en terme de compétences et de qualifications, si bien que seul un Spectre est assez compétent pour arrêter un autre Spectre.

 

Fiches similaires

Extra