Service De Sécurité De La Citadelle

Mass Effect Saga

Recherche par tags

Espèces
Zones
Périodes
Oeuvres
Service De Sécurité De La Citadelle

Service De Sécurité De La Citadelle

Auteur : Layla Archer
Catégorie : Organisations - Codex
Date de création : Samedi 23 Fevrier 2013 à 19h55
Dernière modification : Dimanche 16 Fevrier 2014 à 12h47
Nombre de consultations : 1931
Tags associés : Humains Asaris Galariens Turiens Elcors Drells Volus Hanaris Conseil Pré-Alliance Contemporaine Mass Effect 1 Mass Effect 2 Mass Effect 3 Romans Autres oeuvres Gouvernementale Militaire

Le Service de Sécurité de la Citadelle (SSC ou C-SEC en version originale pour Citadel SECurity service) est l’organisme faisant respecter la loi sur la Citadelle. Il s'agit d'une force de police composée de volontaires pouvant venir de tout l'Espace Concilien et placée sous l'autorité du Conseil de la Citadelle. Elle est commandée par un Exécuteur qui assure souvent la liaison entre le Conseil et le SSC.

 

Structure 

L'Exécuteur actuel est un Turien, Venari Pallin, dont le bureau se trouve dans les Ambassades du Présidium à proximité de la Tour de la Citadelle. L'Académie du SSC se situe aux niveaux inférieures d'un Secteur non identifié, en partie à cause des taux de criminalité, plus importants dans les Secteurs que dans le Présidium.

Conformément à leur propension pour le service public, ce sont les Turiens qui ont proposés les premier de créer une force de police sur la Citadelle, ce qui explique peut être pourquoi plus de la moitié des agents du SSC sont des Turiens. Les Humains semblent former la plus grande minorité, avec au moins 116 officiers en service dans le Secteur Zakéra en 2185, suivit par les Galariens et les Asari. Les 200 000 agents du SSC sont responsables du maintien de l'ordre public dans la Citadelle, très densément peuplée, ainsi que du service des douanes, de la lutte contre les pirates et des opérations de sauvetage dans la Nébuleuse du Serpent, où se trouve la Citadelle. Ils servent également de forces de défense au sol lorsque la Citadelle est attaquée.

 

Divisions 

Comme toutes les forces de police en vigueur dans la galaxie, les agents du SSC sont répartis dans plusieurs divisions, chacune s'occupant d'une tâche spécifique. Ces divisions, au nombre de six sont :

-La Division de Proximité, composée d'agents en uniforme qui patrouillent dans la Citadelle où ils s'occupent des infractions mineures, résolvent les disputes et répondent aux situations d'urgences.

-La Division Criminelle, composée de détectives qui recherchent des preuves pour résoudre des crimes et traduire leurs auteurs devant la justice.

-La Division Douanière, composée d'officiers qui analysent et fouillent les passagers et les marchandises transitant dans les astroports de la Citadelle afin de confisquer les objets de contrebande, arrêter les passagers clandestins et leur passeurs ainsi que les contrebandiers.

-La Division Cybercriminelle, composée de techniciens spécialisés en cybercriminalité comme par exemple la traque des documents falsifiés, l'espionnage informatique, le piratage, les attaques virales et la traque d'Intelligence Artificielle.

-La Division d'Intervention Spéciale, composée d'agents d'élites qui interviennent lors des prises d'otages, dans les actions contre-terroristes et contre des criminels lourdement armés. Quand la Citadelle est attaquée, cette Division est la première ligne de défense qui peut utiliser des armes de type militaire. Elle peut être considérée comme étant la version du SSC des forces spéciales de police telle que le SWAT ou le GIGN sur Terre.

-La Division Patrouille, composée de vaisseaux qui remplissent la fonction de "gardes-côtes" de la Citadelle et pouvant s'occuper des opérations de recherches et sauvetages, des actions anti-pirates et anti-contrebandes au sein de la Nébuleuse du Serpent. Toutefois, elle n'intervient pas pour défendre la Citadelle contre des attaques militaire, cette tâche est laissée à la Flotte de la Citadelle.

 

Recrutement 

Rejoindre les rangs du SSC est considéré comme étant prestigieux. Pour ce faire, les candidats doivent avoir leurs candidatures appuyées par leur Conseiller ou Ambassadeur respectif à leurs races. En règle générale, les candidats ont déjà derrière eux de nombreuses années de service au sein des forces militaire ou de police de leurs races respectives, mais des candidats inexpérimenté, mais prometteur ont quand même leurs chances. La plupart des recrues sont d'abord assignées dans le relativement calme Présidium afin d'obtenir une certaine expérience sur le terrain et être familiarisé avec les protocoles de chaque races avant d'être affectées dans les Secteurs.

 

Relations 

Bien que le SSC possède une longue et respectable histoire avec le Conseil lui-même, le SSC et les Spectres sont souvent en désaccord. Beaucoup d'agents du SSC, notamment l'Exécuteur Pallin, estiment que les Spectres peuvent être une menace car ils sont placés comme étant "au dessus des lois". Les Spectres, en retour, fustigent le zèle procédurier du SSC qui ralentit leurs enquêtes.

Beaucoup d'agents du SSC, généralement des détectives comme Garrus, agissent parfois en contradictions avec les règles strictes de leur propre organisme car ils les trouvent trop contraignantes et inadaptés avec les situations qu'ils rencontrent. Ils trouvent également le SSC trop bureaucrate et assez facilement corruptible pour "rester dans les bonnes grâces" d'un Ambassadeur, d'un Conseiller ou d'un généreux donateur.

 

Histoire 

Mass Effect : 

En 2183, après l'attaque d'Eden Prime, le Conseil chargea le SSC d'enquêter sur Saren que l'Alliance accusait de trahison. Ne trouvant aucune preuve à ajouter à l'enquête, Garrus Vakarian, l'agent responsable de l'enquête, demanda un surplus de temps pour continuer ses investigations, mais l'Exécuteur Pallin lui ordonna d'abandonner l'affaire. Cependant, Garrus continua son enquête qui déboucha finalement sur une Clinique dans un Secteur non identifié. Là bas, Garrus pris en embuscade un groupe de malfaiteurs et sauva la vie du Docteur Chloé Michel avec l'aide du Commandant Shepard. La médecin les remercient et leur parle d'une de ses patientes, une Quarienne qui prétendait avoir des preuves contre Saren. Garrus demande alors à Shepard s'il peut rejoindre son équipe.

Le Détective Chellick enquêtait quant à lui, sur une affaire de contrebande d'arme en cours sur la Citadelle. Shepard manque de peu de ruiner l'opération, mais le Commandant est contacté(e) par Chellick qui lui demande son aide. Chellick révèle l'ampleur de l'enquête et demande à Shepard de l'aider à la boucler. Shepard peut accepter de l'aider et de pas faire échouer l'opération où il (elle) recevra des mods à titre d'indemnisation de la part de Chellick, provenant de la contrebande saisie. Si Shepard décide de faire échouer l'opération, Chellick se montrera furieux et informera que le Commandant venait de ruiner plusieurs mois de travail d'enquête et d'infiltration et que maintenant, il doit tout recommencer depuis le début.

Le SSC avait également arrêté un Krogan nommé Urdnot Wrex qui avait été accusé par Fist d'avoir proféré des menaces de mort à son encontre. Le SSC amène le Krogan à l'Académie du SSC pur une "conversation amicale". Shepard à la possibilité d'aider Wrex lors de son enquête. Par la suite Wrex demande à Shepard s'il peut rejoindre son équipe.

Mass Effect 2 : 

Le SSC subit une restructuration radicale entre l'attaque de Saren sur la Citadelle en 2183 et la résurrection de Shepard en 2185. Les Humains occupent plus de postes qui furent laissés vacants après que l'attaque de Saren décima les rangs du SSC. Par ailleurs, le SSC renforça les procédures de sécurité pour réduire les risques d'infiltration Geth, instituent une "liste noire" de personnes à surveiller, l'interdiction des armes et des amplis biotiques et même interdisant les personnes de quitter la Citadelle dans certaines circonstances, et ce, bien que la culpabilité du suspect est peu probable. Par exemple, le SSC avait interdit à deux Asari de quitter la Citadelle car elles étaient suspectées d'être des "unités d'infiltration geth".

Le Capitaine Bailey explique la situation au Commandant Shepard et peut l'aider lors de plusieurs missions se déroulant sur la Citadelle. Bailey peut également fournir une salle d'interrogation au Commandant lorsque Shepard aidait Thane à retrouver son Fils. Il peut également aider Shepard en lui révélant l'emplacement d'une personne dont la spécialité était de faire "disparaître" les gens en leur faisant changer d'identité lors de la mission où le Commandant doit aider Garrus à retrouver le traître responsable de la mort son équipe sur Oméga.

Mass Effect: Inquisition : 

En 2186, le Conseiller Udina demande au Capitaine Bailey d'enquêter sur les allers et venus de l'Exécuteur Pallin car il suspecte ce dernier de vouloir organiser un coup d'état. Après être arrivé à son bureau, Bailey trouve les corps de deux officiers du SSC ainsi que Pallin lui même. Bailey informe Pallin des accusation portées par Udina tandis que l'Exécuteur dit à Bailey qu'Udina n'est pas digne de confiance. Bailey réponds qu'Udina dit exactement la même chose à son sujet et exigea des réponses. Pallin dégaine alors son arme et tire sur Bailey qui contre-attaque, blessant l'Exécuteur à la poitrine. Pallin charge alors sur Bailey, disant que lui et Udina ne s'en tireront pas aussi facilement. Pallin prend l'avantage, mais il est finalement tué par Bailey. Plus tard, dans le bureau d'Udina, le Conseiller félicite Bailey pour son travail et le nomme Commandant du SSC. Bailey explique ses craintes concernant cette promotion mais Udina les rejettent et l'informe que le Conseil s'attendra à un rapport complet sur l'incident.

Mass Effect 3 : 

Durant l'invasion Moissonneur de 2186, le SSC se retrouva avec énormément d'activités, notamment dans la surveillance et la gestion des flux de réfugiés toujours plus importants affluant à la Citadelle au fur et à mesure de la progression des Moissonneurs. Le SSC tenta également d'empêcher le Coup d’État de Cerberus qui devait aider Udina à prendre le contrôle du Conseil pour le forcer à essayer de lancer une attaque pour chasser les Moissonneurs de la Terre. Le QG du SSC fut particulièrement touché par l'attaque de Cerberus.

Il est également révélé dans le codex du jeu que l'Exécuteur Pallin se faisait passer pour mort et assister secrètement le Conseiller galarien dans son enquête sur Udina, disculpant les actions de Bailey à son encontre car étant manipulé. Pallin trouve "véritablement" la mort dans l'attaque de Cerberus alors qu'il essayait de protéger le Conseiller Galarien de Kai Leng, l'assassin personnel de l'Homme Trouble, avant que Shepard n'intervienne.

Fiches similaires

Extra

Accueil > Codex > Organisations - Codex > Service De Sécurité De La Citadelle