[Rétrospective] Chris Priestly

Mass Effect Saga

Natsumi - Mercredi 01 Mai 2013 à 13h09 - 5 commentaires - News
image


Chris Priestly, Community Manager


image


Je suis un nerd invétéré de science-fiction. J'ai grandi avec Star Wars au cinéma, regardant le Battlestar Galactica original à la télé, jouant avec mon Space 1999 Eagle en prétendant que la Lune avait déviée de son orbite en emportant mes figurines Mego de Star Trek avec elle.

Faire partie de la trilogie Mass Effect a été ce rêve de nerd devenu réalité. Ce que l'équipe de Mass Effect a créé sur les trois jeux, les DLC, les nouvelles, et les comics sont des succès qui représentent les sommets de toutes mes expériences à Bioware. J'ai eu la chance de faire partie de la trilogie Mass Effect depuis le tout début, la regardant se développer depuis les premiers concept art jusqu'à la sortie du DLC Citadelle.

Mon rôle dans l'équipe était de discuter de Mass Effect avec notre communauté et, même si ce n'était pas toujours le plus facile des boulots, il était pourtant toujours nécessaire, car Mass Effect est une histoire au sujet de laquelle nos fans sont extrêmement passionnés. A travers la série, il y a eu des moments où les fans nous ont encouragés et d'autre ou ils ont questionnés nos décisions, mais ils l'ont toujours par soucis vraiment des jeux, des personnages et, oserais-je dire, du studio.

Je le comprends car j'aime moi aussi Mass Effect. J'aime Wrex, Jack, l'Homme Trouble, Novéria, le Normandy, la mission suicide, le syndrome de Kepler, et les omni-lames. J'ai eu la chance de rencontrer les fans de la série autour du monde dans des événements live à Varsovie, Sydney, New York, London, Paris, Stockholm, et tellement d'autre villes, sans oublier nos fans online de tous les recoins du monde. Tous ceux à qui j'ai parlé avait leurs propres favoris dans la série et je les comprends tous. Aimer la romance avec Kaidan ? Yep. Aimer conduire le Hammerhead ? Bien sur. Aimer sacrifier Tali pour que l'équipe puisse survivre? Cruel, mais je le comprends. Chacun à ses préférés, sa romance, et ses meilleurs moments.

Pour moi, le meilleur de tous les moments de la trilogie est Mordin Solus sur Tuchanka, essayant de guérir le Génophage et ce que moi, Commandant Shepard, ai essayé de faire pour l’arrêter. Je n'ai jamais eu un moment plus empli de sens dans un jeux vidéo, et je me détestais moi même pendant des jours après ça. Quand je parle avec des fans de leurs passions dans le jeu, je les comprends, parce que je suis aussi passionné que eux le sont.

Pour tous les fans que j'ai rencontré online et dans les événements live, je suis heureux que vous ayez apprécié Mass Effect autant que moi. Mass Effect a été une série fantastique et un sacré chemin, et je suis heureux que nous ayons fait ce voyage ensemble.


Chris Priestly
Commentaires
Sacrifars - 01/05/2013 15:06
Même s'il a pas démentit  des fuites qui se sont avérées vraies (bon il est un peu payé pour ça)... je l'adore ce mec :3. Dans les interviews on voyait qu'il avait la passion pour ce jeu, ça aurait été cool de l'avoir comme CM  ;D.
Talquor - 01/05/2013 16:16
Vu que certains vieux de la vielle retournent sur le prochain Mass Effect (Casey Hudson ou Mac Walters par exemple), y'a p'tet moyen de ravoir un Community Manager d'Edmonton !

Si c'est pas Chris Priestly, Jessica Merizan peut être ? ;D
Major Ilyas - 03/05/2013 17:48
J'adore cet homme, je sais pourquoi maintenant! *-*
Hadès J Danceny - 03/05/2013 19:36
Honnêtement, je connais Chris Priestly uniquement en dehors des forums et autres endroits où il a pu communiquer. C'est vraiment un type adorable, prêt à répondre à toutes mes questions n'importe quand, et à se rendre utile quand j'ai besoin de lui pour tel ou tel projet pour la communauté. Je l'apprécie beaucoup.
TheMetroidPrime - 04/05/2013 1:57
Waip. Il s'était cassé le cul pour passer plusieurs moments avec nous, malgré une fatigue énorme, lors de la PGW. C'est pas un figurant le Chris, il voulait rencontrer la communauté. Mon seul regret étant le fait que l'on n'ait pu lui faire rencontrer plus du membre présent à ce moment là.
Poster un commentaire