Pragia

Mass Effect Saga

Recherche par tags

Espèces
Zones
Périodes
Oeuvres
Pragia

Pragia

Auteur : Layla Archer
Catégorie : Galaxie - Codex
Date de création : Dimanche 07 Octobre 2012 à 23h18
Dernière modification : Dimanche 07 Octobre 2012 à 23h18
Nombre de consultations : 528
Tags associés : Humains Butariens Mass Effect 2 Mass Effect 3 Systèmes Terminus Telluriques Habitable Non-colonisée

 

Localisation : Voie Lactée/Etendue Nubienne/Système Dakka/2ème planète.

 

Description

La planète Pragia est recouverte d'une jungle luxuriante dont la densité extrême est principalement due à la présence de plantes génétiquement modifiées. Outre sa végétation quasiment impénétrable, son isolement relatif et son absence de population ont fait de Pragia un repaire occasionnel de choix pour quelques receleurs, marchands d'armes, pirates, mercenaires, terroristes et autres espions en quête de discrétion. Tout séjour prolongé sur Pragia se révèle particulièrement difficile. Cette flore hostile, composée de plantes mutantes et toxiques, est en effet capable de réduire à néant des colonies entières en l'espace de quelques jours.

 

Information

Distance orbitale : 1,3 UA

Période de révolution : 1,5 année terrestre

Diamètre : 10 274 km

Période de rotation : 29,6 heures terrestres

Pression atmosphérique : 0,84 atm

Température en surface : 54 °C

Pesanteur en surface : 0,87 g

Masse : 0.56 masse terrestre

 

Entrée Codex

Étranglée par l'hypercroissance d'espèces végétales étrangères, Pragia sert à nous rappeler qu'il est impératif de respecter un planning de colonisation mesuré et progressif.

Il y a deux siècles, l'industrie agroalimentaire butarienne a fait de Pragia, alors inhabitée, son grenier. Les autorités coloniales y ont implanté des plantes étrangères, génétiquement modifiées, qui ont prospéré dans ce sol volcanique fertile... au point d'entrer en synergie avec les conditions géothermiques naturelles et microbes chimiotrophes de la planète. Le cauchemar venait de commencer : des souches mutantes de plantes toxiques et même carnivores se sont développées jusqu'à recouvrir les colonies en l'espace de quelques jours, provoquant un exode massif de Butariens et de lourdes pertes financières. La faune de la planète étant trop peu développée pour contrebalancer l'évolution de la flore, les écologistes de l'Alliance prévoient l'épuisement du sol d'ici 400 ans.

Du fait de son relatif isolement et son absence de population, Pragia est devenue le repaire régional des pirates, mercenaires, terroristes, espions et autres trafiquants en quête de discrétion.

 

 

Fiches similaires

Extra