[Omega] Les choix

Mass Effect Saga

Natsumi - Mardi 04 Decembre 2012 à 13h04 - 14 commentaires - News
image


Aujourd'hui, cela fait déjà une semaine que le DLC Oméga est sorti. Ce DLC a fait couler beaucoup d'encre car il a reçu un accueil très mitigé dans la communauté.
Bioware nous promettait du lourd, du très très lourd. Mieux même : le COMA. Le plus gros DLC de la franchise, des choix moraux difficiles et des ramifications nombreuses dans le scénario qui allaient impacter le reste du jeu.

Verdict : Oméga n'est  pas à la hauteur des espérances des fans, et en a déçu plus d'un. La communauté reproche en particulier le manque d'approfondissement des personnages, le fait que le DLC soit trop orienté action, et surtout que nos choix n'ont pas de réels impacts sur l'histoire.

Je vous propose donc de revenir sur les fameux choix moraux de ce DLC. En fin de compte, seuls deux choix compteront, et un seul aura une influence sur les cinématiques.


I/ La désactivation des champs de force
Alors que Aria et Nyreen couvre Shepard, le commandant doit aller désactiver les champs de force, pour permettre de libérer les civils et de rendre un accès à toutes les zones de la station. Cependant, lorsque que Shepard arrive à la console de commande, Oleg tente de l'empêcher de désactiver les champs de force, en prétextant que cela va tuer des milliers d'habitants d'Oméga. Shepard demande l'avis de ses coéquipières : Aria se fiche des dommages collatéraux, et Nyreen supplie d'éviter des morts inutiles.

Deux choix s'offrent alors à Shepard :
- Une action pragmatique où le commandant appuie sur la bouton de désactivation, causant la mort de milliers d'innocents. Aria est heureuse que Shepard est fait ce choix difficile, et Nyreen regrette que le commandant n'ait même pas essayé de sauver les civils

- Une action conciliante où Shepard va réussir à contourner les pare-feux et va désactiver les champs de force sans perdre une seule vie humaine. Aria sera furieuse contre Shepard car elle a manqué de se faire abattre pendant qu'il contournait la désactivation, et Nyreen remerciera le commandant d'avoir épargner les civils

Cependant, si ces deux choix ont des répercussions très différentes, on regrette qu'ils aient exactement la même cinématique : le choix pragmatique est seulement accompagné de quelques notes de pianos déchirantes, mais on ne voit aucun civil périr à cause de nos actes.

- Une troisième option est possible si la classe de Shepard est Ingénieur : grâce à ses capacités, le commandant va immédiatement désactiver les champs de force sans causer la mort des civils. Au final, tout le monde est content : Aria car ça a été rapide, et Nyreen car les civils sont saufs.



II/ Oleg Petrovsky
Après la dernière mission, Oleg Petrovsky vaincu se rend devant la détermination et la rage de la Reine Pirate. Au total, Bioware offre 6 possibilités différentes pour le général de Cerberus. Elles seront toutes influencées par la manière dont le joueur s'est comporté durant la reprise de la station :

- Si Shepard a joué majoritairement conciliant et ne fait aucune interruption pragmatique : le commandant aura eu une bonne influence sur Aria qui laisse Oleg Petrovsky en vie d'elle-même et qui l'offre à l'Alliance.


- Si Shepard a joué majoritairement pragmatique et ne fait aucune interruption conciliante : le commandant regardera Aria étrangler Petrovsky. Elle lui sera reconnaissante de l'avoir laissé se venger de Petrovsky. Elle embrassera Shepard sous le coup de l'émotion.


- Si Shepard a joué majoritairement conciliant, et fait une interruption pragmatique : Aria laisse Petrovsky en vie pour l'Alliance, mais celui-ci commence à chercher Shepard. Le commandant le menace de changer d'avis et de le laisser à la merci d'Aria, mais arrive à garder son sang-froid et le laisse en vie. Aria admire la maîtrise de Shepard, elle sait qu'il est difficile de résister à ses pulsions.


- Si Shepard a joué majoritairement pragmatique, et fait une interruption pragmatique : Shepard tente de résonner Aria une fois, mais elle l'ignorera et finira par tuer Petrovsky. Au final, pas de baiser pour Shepard.

- Si Shepard a joué majoritairement conciliant, mais fait les deux interruption pragmatique : Shepard perd son sang-froid et abat Petrovsky d'une balle dans la tête.


- Si Shepard a joué majoritairement pragmatique, mais fait les deux interruptions conciliantes : Shepard convainc Aria de laisser Petrovsky en vie pour le donner aux services de renseignements de l'Alliance. Cette dernière blâme le commandant de lui voler sa vengeance et ne lui pardonnera jamais cet affront.



Et après ?
Contrairement à ce qui a été annoncé, il est impossible de retourner sur Oméga après les évènements du DLC. De même, les actions de Shepard n'ont aucune influence sur le reste de l'équipage, c'est comme si personne ne s'était rendu compte que le commandant avait disparu pendant ce laps de temps. En vérité, on imagine bien une question de budget : ça aurait été trop honéreux de faire revenir les doubleurs des coéquipiers pour enregistrer quelques lignes de dialogues post-Oméga sur le Normandy, mais c'est tout de même dommage de n'avoir aucune réaction après ce que l'on a accompli.

En fin de compte, on retrouve Aria à sa place, assisse sur le canapé du Purgatoire. Elle nous explique dans un maigre dialogue que la reconstruction d'Oméga avance, mais qu'elle a toujours besoin d'être à la Citadelle pour organiser la résistance.

Commentaires
Natsumi - 04/12/2012 13:19
Et en bonus, voici la preuve que Aria préfère les femmes  8) :
Hadès J Danceny - 04/12/2012 14:50
Ce dossier épique. Merci Natsumi !

C'est ce que j'avais quand même apprécié dans Oméga, c'est que finalement, même si on ne peut pas en dire autant de la variété des cinématiques, chaque choix se ressent bien sur l'attitude des personnages à l'égard de Shepard, et j'ai donc fait deux parties radicalement différentes, une full pragma, une full conci.

Et j'étais complètement passée à côté des interactions propres aux classes - normal me direz-vous, je ne joue que soldat, et je n'ai jamais touché à l'ingénieur en solo.
IngloriousSlayer - 04/12/2012 15:36
Merci beaucoup Natsumi pour tout ça.
Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'Omega n'est pas si terrible que certains le laisserait entendre, preuve faite de ces différentes vidéos. Mais après, faut quand-même reconnaître qu'avec tout le barzouf que Bioware avait fait autour de ce DLC, je m'attendais personnellement à rester ébahie devant.

On s'attendait bien à de la baston à gogo s'agissant d'Omega, mais j'aurais tout de même souhaité un peu plus d'interactions... 6 choix sur Petrovsky c'est cool, sauf que c'est les seules variantes disponibles (à part l'ingé) dans un DLC de plusieurs heures...

Bon après c'est vraiiiii la galoche à la fin ne gâche rien :3 (elle a tout compris Aria)
N'empêche qu'avoir payé 21.- pour ça, ça ne reste un brin en travers de la gorge tout de même ^^
Paul-Henri - 04/12/2012 16:08
Là, ya gros dossier, bravo Natsu !  ;)

Tu vas me conforter dans ce que je pensais faire:
Re terminer le 2 tranquillement sur lequel j'ai effacé mes sauvegardes pour reprendre le 3 quand ils auront finit de monter leur jeu en kit chez Bioware. Même si Me3 se suffit à lui-même avec l'extended cut, à mon avis.
FwbBlitz - 04/12/2012 18:23
Merci Natz, ça permet d'y voir beaucoup plus clair. :)

- Une troisième option est possible si la classe de Shepard est Ingénieur : grâce à ses capacités, le commandant va immédiatement désactiver les champs de force sans causer la mort des civils. Au final, tout le monde est content : Aria car ça a été rapide, et Nyreen car les civils sont saufs.

Quoi ? C'est juste ça l'action spécifique à la classe ? Une misérable petite variation dans les dialogues ? Et les cinq autres classes, elles peuvent aller se faire voir ? Pfff, sérieux, quoi... Plus j'en apprends sur ce DLC, plus je le trouve "survendu".
Natsumi - 04/12/2012 20:21
Merci de vos retours !
On n'a pas forcément l'occasion de refaire 6 fois le DLC donc je trouvais bien d'exposer toutes les fins possibles.

Oui, l'intérêt majeur de ce DLC, et ce qui manque à mon sens dans ME, c'est l'impact qu'ont nos choix sur nos coéquipiers. Au contraire de Dragon Age ou chaque acte a des répercussions positives ou négatives sur ce que pensent nos compagnons de nous, dans ME, quoique l'on fasse, ils sont toujours content et fidèles (sauf si l'on rate leur mission de loyauté dans ME2, certes)...

Au niveau de l'expérience de jeu, j'ai donc préféré jouer pragmatique, mais au niveau de l'influence sur Aria, je trouve que la partie conciliante est la plus intéressante.

Enfin Doc, oui, c'est la seule variation de cette unique classe. D'un autre côté, si je peux me permettre un gros troll, la classe ingénieur est la moins intéressante donc il faut bien les récompenser avec des cinématiques spécifiques ;D...
Poster un commentaire