Loki

Mass Effect Saga

Recherche par tags

Espèces
Zones
Périodes
Oeuvres
Loki

Loki

Auteur : Layla Archer
Catégorie : Galaxie - Codex
Date de création : Jeudi 20 Septembre 2012 à 18h02
Dernière modification : Jeudi 20 Septembre 2012 à 18h02
Nombre de consultations : 376
Tags associés : Humains Mass Effect 1 Mass Effect 3 Travée de l’Attique Telluriques Non habitable Non-colonisée

Localisation : Voie Lactée/Secteur Exodus/Système Asgard/4ème planète.

 

Description

Mass Effect :

Loki est une petite planète tellurique sans grand intérêt. Un de ses hémisphères est en grande partie recouverte d'une calotte glaciaire, tandis que l'autre compte un relief escarpé de plateaux basaltique. Ce terrain suggère que la planète fut victime d'un colossal cataclysme il y a très longtemps, affectant même l'orbite de la planète qui atteint 6.5 UA au périgée et 7.1 UA à son apogée.

Les scans en profondeur révèlent la présence d'un réseau sinueux de tunnels souterrain sous la calotte polaire. Du fait que la plupart des tunnels montrent une étrange régularité en terme de forme et de taille, les premières expéditions pensèrent qu'ils étaient d'origine artificiel. Cependant, elles ont conclue plus tard qu'ils étaient d'origine naturelle.

La fine atmosphère de Loki est principalement composée de krypton et de xénon. Quand la planète se rapproche de son périgée, le dioxyde et trioxyde de souffre congelé à la surface s'évapore et forme des nuages sulfureux sur l'hémisphère face à Asgard.

Mass Effect 3 :

Loki est une petite planète tellurique sans grand intérêt. La glace recouvre largement un de ses hémisphères et l’autre compte surtout des plateaux basaltiques aux reliefs abrupts. Ce terrain varié et rude suggère qu’un ancien cataclysme a causé d’importants dégâts sur la planète. Avec un périgée de 6,5 UA et un apogée de 7,1 UA, l’orbite elliptique atypique de Loki donne du crédit à cette hypothèse.

Sous la couche de glace de Loki se trouve un réseau de tunnels d’origine naturelle qui pourrait être utile aux forces de l’Alliance pendant leur retraite. Néanmoins, tout organique qui s’y cacherait serait en danger car l’atmosphère de Loki est inhospitalière et les capteurs des Moissonneurs restent efficaces.

 

Information

Distance orbitale : 6,8 UA

Période de révolution : 17,8 années terrestres

Diamètre : 7 260 km

Période de rotation : 61,3 heures terrestres

Pression atmosphérique : 0,2 atm

Température en surface : - 135 °C

Pesanteur en surface : 0,22 g

Masse : 0.071 masse terrestre

 

Fiches similaires

Extra