Les résultats du concours de Noël !

Mass Effect Saga

Hadès J Danceny - Mardi 22 Janvier 2013 à 22h25 - 13 commentaires - News
image


Salut à tous,

Vous l’attendiez tous avec impatience, voici venu le temps [s]du rire et des chants[/s] du résultat du concours. Pour cela, nous avons réuni un jury talentueux et sérieux. Nous avons eu un total de 8 participants qui m’ont fait parvenir leur création. Chaque création avait ses particularités, et nous avons eu des qualités disparates, bien que les efforts soient remarquables dans toutes les œuvres. Vous avez beaucoup aimé la thématique de la réécriture du conte, et nous avons reçu également plusieurs formats différents, ce qui a été difficile de vous départager.

Nous avons classé les œuvres en fonction de plusieurs critères : la cohérence du rendu avec les différents sujets proposés, la finition, l’appropriation des œuvres sur l’univers de Mass Effect. Tout a été discuté avec soin, et voici nos gagnants :

Le premier prix revient au conte de Radok, très belle réécriture du Petit Chaperon Rouge, qui est pile dans le sujet, avec des images très justes. De plus, sa syntaxe et sa grammaire sont exemplaires. Il a remporté tous les suffrages parmi le jury. Félicitations à toi, tu as donc gagné la figurine d’Ashley,  grâce à notre partenaire Square Enix !

La petite Combinaison rose

Il était une fois un petit volus, le plus malheureux qu’on eût su voir. Sa mère était folle, et sa mère-grand’ plus folle encore. Cette gentille femme lui fit faire une petite combinaison rose qui lui seyait si bien que partout on l’appelait la petite Combinaison-rose. Malheureux petit volus qui n’aimait pourtant pas le rose ! Un jour sa mère ayant fait du pâté de pyjak, lui dit : Va voir comment se porte la mère-grand *inspiration bruyante* car on m’a dit qu’elle était malade : porte lui ce pâté *inspiration bruyante* et cette meule de fromage elcor.

La petite Combinaison rose partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand’ qui demeurait dans un autre quartier d’Omega. En passant dans un tunnel il rencontra compère le Krogan, qui eut bien envie de le manger ; mais il n’osa, à cause de quelques mercenaires volus puissamment armés qui étaient dans le tunnel. Il lui demanda où il allait. Le pauvre volus qui ne savait pas qu’il était dangereux de s’arrêter à écouter un krogan, lui dit : « Je vais voir ma mère-grand’, *inspiration bruyante* et lui porter un pâté avec *inspiration bruyante* une meule de fromage elcor que ma mère lui envoie. - Demeure-t-elle bien loin ? lui dit le krogan. - Oh oui, lui dit le Chaperon rouge ; c’est par delà la décharge *inspiration bruyante* que vous voyez tout là-bas,  la première maison du quartier ouest. - Eh bien ! dit le Krogan, je veux l’aller voir aussi ; je m’y en vais par ce chemin-ci, et toi par ce chemin-là, et nous verrons à qui plutôt y sera. »

Le krogan se mit à courir de toute sa monstrueuse force par le chemin qui était le plus court, et le petit volus par le chemin le plus long, s’amusant à revendre la moitié de son fromage, à acheter des pièces de vaisseaux, et à les revendre à prix fort à un quarien dans le besoin. Petit volus cupide ! Le Krogan ne fut pas longtemps à arriver à la maison de la mère-grand’ ; il heurte, boum, boum. « Qui est là ? - C’est votre fils, la petite Combinaison rose, dit le Krogan en contrefaisant sa voix, qui vous apporte un pâté et une meule de fromage elcor que ma mère vous envoie. La bonne mère-grand’ qui était dans son lit à cause qu’elle se trouvait un peu faible, lui cria :  « Montre ton OmniTech *inspiration bruyante*, le sas s’ouvrira. » Le Krogan montra son OmniTech, et la porte s’ouvrit. Il dégaina son fusil à pompe Claymore (niveau 8, mod déchirant+baïonnette), et la shoota en moins de rien, car il y avait plus de trois jours qu’elle ne s’était lavée et le Krogan n’avait pas assez faim; ensuite il ferma la porte, passa la serpillère et s’alla coucher dans le lit de mère-grand’, qui grinça dangereusement, en attendant la Petit Combinaison rose qui, quelque temps après vint heurter sur la porte (sa vue était mauvaise).

Boum. « Qui est là ? » La petite Combinaison rose, qui entendit la grosse voix du Krogan, eut peur d’abord, mais sachant que sa mère-grand’ était glaireuse, il répondit : «  C’est votre fils, la petite Combinaison rose *inspiration bruyante* qui vous apporte un pâté et une meule de fromage elcor *inspiration bruyante* que ma mère vous envoie ». Le Krogan cria, en adoucissant un peu sa voix :  « Montre ton OmniTech, le sas s’ouvrira. » La petite Combinaison rose montra son OmniTech et la porte s’ouvrit. Le Krogan, la voyant entrer, lui dit, en se cachant sous la couverture : « Mets le pâté et la meule de fromage elcor sur ma tablette tactile (quand je vous disais qu’elle était folle), et viens te coucher avec moi. La petite Combinaison rose va se mettre dans le lit, où il fut bien étonnée de voir comment sa mère-grand’, était faite en sa robe de nuit. Elle lui dit : « Ma mère-grand’, que vous avez de grands bras ! - C’est pour mieux t’embrasser, mon fils. - Ma mère grand’, que vous avez de grandes griffes ! - C’est pour mieux me gratter mon enfant. - ma mère grand que vous avez de grande écailles ! - C’est un …euh… un problème de peau, mon enfant. - ma mère-grand’ que vous avez de grands yeux ! - C’est pour mieux voir, mon enfant. - Ma mère grand’, que vous avez de grandes dents ! - C’est pour te manger. Et en disant ces mots, ce méchant krogan se jeta sur la petite Combinaison rose et croqua dans son bel habit ! *PFOUMF* (entendez le son d’une implosion sanguinolente de volus)


Le second prix revient à la vidéo de Paul-Henri. Lacrymale à souhait, cette vidéo colle également parfaitement à la thématique du retour du héros.  La vidéo n’est pas exemptes de défauts, mais la voix, qui est parfois hésitante, est à l’avantage de la vidéo : cela rend l’enregistrement encore plus réaliste, quoique poignant d’émotions. [Note personnelle : enfoiré de Paulo, t’as bien failli me faire chialer !] Tu as donc remporté de la lecture, grâce à notre partenaire Milady !



Le troisième prix est attribué à la réécriture du joueur de flûte de Hamelin, par Kahl. Non seulement la réécriture est intéressante, mais le fait d’avoir utilisé le peuple krogan et surtout les enfants, est un excellent clin d’œil. Le seul bémol a été quelques erreurs de syntaxe et de ponctuation.
Bravo à toi, tu remportes le jeu PC Mass Effect 3 ainsi qu’un code Omega de la plateforme de ton choix.

TELECHARGEZ ICI LE TEXTE


Le dernier prix est décerné à la réécriture de la fable de La Fontaine par Gomnon, qui montre-là une belle appropriation de la légende de Mass Effect. C’est court, mais efficace, et chargé d’humour. Tu remportes un code Oméga de la plateforme de ton choix.


Le Shepard et l'Augure.

Maitre Shepard, sur un vaisseau,
essayer d'aider l'Humanité et ses égaux.
Maitre Augure, énervé par tant d'impertinence,
lui tint à peut près cette réticence:
"Hé, misérable vermisseaux organique,
Que tu es faible! Que tu es antique!
Sans mentir, vous aller vous faire ramasser
Par nos gigantesque Moissonneurs inanimé,
Et le Cycle une nouvelle fois perdurera."
A ces mots le Shepard se rebella,
Et fini par lever un tendancieux bras,
munis de son Avenger de l'autre, il abattis sa proie.
L'Augure aplatit, ne put que s'entendre dire:
"Nous sommes organique et le valons bien,
Nous construirons nos propres lendemains,
Sans l'intervention d'un agaçant gamin.
L'Augure alors, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.


Pour sa maîtrise de l’orthographe et de la grammaire, nous souhaitions saluer le texte de Natsumi, qui a traité d’une manière originale le thème du retour du héros avec James Vega, qui n’a pas été sans nous faire sourire, surtout pour sa chute. Un petit prix sera glissé dans ta BAL.

Le retour du héros

Le lieutenant James Vega vérifia une nouvelle fois sa tenue. C'était la sixième inspection qu'il faisait de son uniforme de l'Alliance, et il constata qu'aucun faux pli n'était apparu depuis les cinq dernières minutes. Dios, il n'avait jamais été aussi stressé de sa vie. Aujourd'hui, son rêve allait enfin se réaliser. Un rêve qu'il n'aurait jamais cru possible... Et pourtant, après tant d'années à l'avoir idolâtré, il allait rencontrer son héros en chair et en os. Enfin, en chair et en os, il n'en était pas sûr. Après tout, Shepard était morte. Et ressuscitée.

Il n'avait pas très bien compris les vagues explications des Amiraux Anderson et Hackett sur ce point là, mais il avait retenu que c'était un sujet sensible et que moins il en savait, mieux il se porterait. Cependant, il ne pouvait s'empêcher de se poser des questions sur sa soi-disant mort. On lui avait dit que les rumeurs sur sa mort avait été exagérées, pourtant les rapports officiels de l'Alliance confirmaient noir sur blanc son décès. Le commandant avait même eu droit à un enterrement commémoratif dans la plus stricte intimité. Tout ceci était-ce une réalité ou bien une mise en scène ? L'Alliance avait-elle organisée sa mort pour éviter les questionnements de son enrôlement auprès de Cerberus ? Ou bien Shepard était-elle véritablement morte et ressuscitée par Cerberus ? Ce cas là lui paraissait le moins probable, car malgré toute la technologie actuelle, Vega doutait qu'on puisse redonner la vie à un mort. Il pensait sincèrement que l'humanité ne devait pas franchir certaines limites. Il n'était pas croyant, mais pour lui tout ce qui concernait la vie et la mort devait rester du domaine de forces supérieurs. L'influence de sa défunte mère sans doute.
Mais si c'était vrai ? Si l'Homme Trouble s'était pris pour Dieu et avait ressuscité Shepard ? A quelle genre de créature allait-il faire face dans quelques minutes ? Était-elle encore seulement humaine ou n'était-ce plus qu'une IA dans un corps cybernétique? Était-elle encore cette femme qui avait reçu la plus haute distinction pour un soldat quelques années plus tôt ? Le premier Spectre humain ? Et surtout, quels bénéfices Cerberus pouvait en retirer ?

Vega était loin de tout saisir, mais il était certain que cela avait un rapport avec les Récolteurs. Penser à ces créatures abjectes lui laissa un goût d'amertume dans la bouche. Il chassa de son esprit les souvenirs de Felh Prime. Il avait passé beaucoup de temps à tenter de surmonter ce qu'il s'était passé là-bas, en vain. Aujourd'hui, il tentait juste d'avancer et de se rendre utile pour honorer la mémoire des colons qu'il avait menés à leur perte. Après ces sombres événements, il avait passé son temps à compiler tout ce qu'il pouvait apprendre sobre estos bastardos, en épluchant chaque dossier et chaque rumeur qui les mentionnaient. Il y avait des zones d'ombres autour des Récolteurs, et il avait souvent eu du mal à distinguer le vrai du faux, la vérité de la légende. Mais finalement il avait appris bons nombres de choses obscures sur eux. Grâce à ces informations et la confiance de l'Amiral Anderson, il avait réussi à convaincre l'Alliance d'envoyer des troupes sur les différentes colonies humaines pour tenter d'éviter un nouveau Felh Prime. En vain. Il se remémora amèrement l'échec d'Horizon, où malgré la présence du lieutenant Alenko, de nombreux colons avaient été enlevés. Et comme par hasard, Shepard y avait fait une apparition, mandatée par Cerberus... Cerberus qui avait déjà joué de mèches avec les Récolteurs sur Felh Prime. Le visage de Messner traversa son esprit. Cet enfoiré avait vendu toute la colonie pour...

Il fut interrompu dans ses pensées par le tintillement d'un appel entrant via son ordinateur. Appuyant promptement sur le bouton, l'image holographique de l'Amiral Anderson se matérialisa.
- Lieutenant Vega, elle arrive. Rejoignez-moi à la baie d'amarrage 21.
- Amiral, lui répondit-il en le saluant militairement et en raccrochant la communication.

Elle arrive.

Il sentit son coeur battre à la chamade alors qu'il quittait son étroite chambre. Il marcha d'un pas décidé dans les longs couloirs de la base de Vancouver. En avançant dans le dédale de couloir, son esprit continua de vagabonder sur les liens entre Shepard, Cerberus et les Récolteurs.

Lors de ses recherches, il avait également appris que Shepard avait été impliquée dans une transaction avec les Récolteurs sur Oméga. Il n'avait pas tout compris au rapport qui présentait de nombreuses zones d'ombres, mais il avait été surpris de voir le nom de Liara T'Soni émerger des dossiers. Il avait déjà entendu ce nom de l'une des plus délicate bouche qu'il lui ait été donné de voir : Treeya. Le Dr T'Soni était son mentor. Il lui avait envoyé un courrier, espérant que Treeya pourrait lui dire comment joindre T'Soni, mais l'Asari semblait avoir pris un malin plaisir à l'ignorer. Vega ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. La dernière fois qu'ils s'étaient vus s'était très mal passée. Treeya avait mal pris ce qu'il lui avait dit et avait réagi comme une gamine cruche et capricieuse, refusant d'entendre ce qu'on lui disait. Ce n'était pourtant pas difficile à comprendre. Les sentiments de Vega envers Treeya l'avait amené à sacrifier des dizaines de colons pour la sauver. Il ne pouvait décemment pas débuter une histoire avec elle après tout cela. D'ailleurs, ironiquement, la fatalité lui avait peut-être ouvert les yeux. Aujourd'hui, il ne voyait plus vraiment ce qu'il avait pu lui trouver. Elle était belle et désirable certes, comme toutes les Asari, mais elle était vraiment immature. Il avait même pris sa témérité et son entêtement pour du courage. Il s'en voulait encore de sa décision, d'autant plus que les informations cruciales sur les Récolteurs et les Moissonneurs qu'il avait rapporté à l'Alliance n'avaient servis à rien. Parallèlement, Shepard avait également déjà rapporté ces informations...

Cela avait fini de l'anéantir. Il était parti s'oublier dans les tréfonds d'Oméga, la seule station où il pouvait avoir la paix qu'il recherchait tant. Pour un temps seulement, car avec sa délicatesse et sa finesse légendaire, il n'avait pas tardé à faire des vagues. C'est alors qu'Anderson était venu le récupérer alors qu'il touchait le fond du trou en affrontant un groupe de mercenaire Butariens. La rixe avait débuté au cours d'une partie Skyllan Five au sujet de Shepard, juste quelques jours après la destruction du système Butarien. Il ne faisait pas bon d'être un humain sur la station à ce moment-là. Anderson l'avait retrouvé et l'avait tiré du trou, en lui confiant la plus haute mission de sa vie : garder un prisonnier de marque. Shepard.

Et le grand jour était arrivé. No me lo puedo creer.

Ce jour là, il l'avait tellement attendu. Il était l'un des plus grands admirateurs de Shepard depuis les événements sur Torfan, et sa passion pour le Commandant avait culminé quand elle était devenue le premier Spectre humain. Une femme forte, belle et redoutable. Une des biotiques les plus puissantes jamais recrutées par l'Alliance. Avec persévérance et ténacité, elle avait mené son propre combat envers et contre tous, et avait sauvé la Citadelle de l'attaque de Sovereign.
Malgré cela, il était partagé entre l'adoration et la méfiance. Shepard symbolisait tout ce en quoi il croyait. Mais à la lumière des récents événements, il n'était plus sûr de rien. Elle était morte et ressuscitée. Elle avait travaillée pour Cerberus. Elle semblait inexplicablement liée aux Récolteurs. Elle avait détruit un système entier et annihilé des millions de Butariens...

Même avec du recul, il ne comprenait toujours pas ce que Shepard était allé foutre avec l'Homme Trouble... L'organisation pro-humaine représentait l'exact opposé des valeurs de Shepard, elle si ouverte aux extra-terrestres, la première a avoir accueilli à bord du Normandy des coéquipiers de races différentes. Mais il savait également que les apparences étaient trompeuses, et que les choix que l'on faisait, bon ou mauvais, étaient ceux qu'on pensait être les meilleurs dans des situations désespérées. Il l'avait appris à ses dépends sur Felh Prime.

Vega déboucha enfin sur le quai. Il aperçu l'Amiral Anderson, droit comme un piquet, discutant avec quelques officiers supérieurs. L'apercevant, Anderson disposa de ses interlocuteurs pour se diriger vers lui. Après les saluts militaires, ils s'approchèrent de la baie d'amarrage 21.
- Alors Lieutenant, prêt pour le grand jour ?
- Oui monsieur, répondit Vega d'une voix qu'il voulait affirmée.
- Bien. Je dois néanmoins vous prévenir, Shepard n'est pas dans ses meilleurs jours...
- Qui le serait après avoir détruit d'un système entier et ses habitants ?
- Vous connaissez vous aussi la valeur d'un choix difficile et le poids d'une telle responsabilité. C'est pour cela que je vous ai assigné à sa garde. Vous êtes sûrement l'un des rares sur cette base de bureaucrates à être en mesure de la comprendre.
- C'est un honneur Amiral.
- Ne me remerciez pas trop vite. Shepard est quelqu'un d'assez... difficile et caractérielle. Mais vous allez vite apprendre à la connaître.

Ils s'interrompirent alors qu'un Kodiak approchait à la vitesse réglementaire. Il s'arrima souplement à la baie d'amarrage. Vega se sentit trembler de stress. Il inspira une grande bouffée d'air et essuya discrètement ses mains moites sur son uniforme. Vale chico, tu vas enfin rencontrer ton héros, c'est pas le moment de faire ta fiotte.

Les portes s'ouvrirent après la zone de décompression, et deux soldats en uniforme en sortirent. Ils se postèrent de part et d'autre de la porte, faisant place au Commandant qui sortit souplement de l'appareil. Il l'aperçut enfin et son coeur fit un bond dans sa poitrine. Elle ressemblait exactement à l'image qu'il conservait. De taille moyenne, une silhouette élancée mais visiblement amaigrie. La peau pâle. Des cheveux noirs comme l'ébène qui encadraient son visage pâle aux traits tirés. Elle semblait visiblement lasse.

Anderson s'avança vers elle et Vega lui emboîta le pas. Ses yeux verts s'illuminèrent tristement en apercevant l'Amiral. Elle se redressa et le salua avec honneur.
- Anderson.
- Shepard, lui répondit-il en lui rendant son salut. Vous avez fait bon voyage ?
- Le Kodiak est légèrement plus étroit que mon Normandy dont l'Alliance m'a gracieusement privée, mais ça aurait pu être pire, le mini-bar était plein.
Anderson afficha un sourire en coin et se tourna vers lui. Vega sentit son coeur s'accélérer. Ca y est, son rêve devenait réalité.
- Commandant, je vous présente le Lieutenant James Vega.
Vega gonfla sa poitrine et la salua le plus solennellement et respectueusement du monde, espérant que sa posture tremblante ne trahirait pas son stress. Elle se tourna vers lui, le dévisageant de la tête au pied d'un regard dédaigneux. Puis, sans le saluer ni lui adresser un mot, elle se retourna vers Anderson.
- Anderson, je vous remercie d'avoir pensé à moi et de m'avoir collé un Marine ténébreux et musclé, mais vous savez pertinemment que je préfère les Asari à forte poitrine...
On a au moins ça en commun, ne put s'empêcher de penser Vega.
- De plus, je n'ai pas besoin d'une baby-sitter, alors vous pouvez affecter Musclor ailleurs je vous prie, répliqua-t-elle sèchement avec un sourire dédaigneux.
Anderson lui répliqua quelque chose et elle se mit à rire, puis elle lui emboîta le pas alors qu'il la conduisait vers sa cellule.

Vega resta figé, interdit pendant quelques secondes. Parmi tous les scénarios qu'il avait imaginé, parmi toutes les rencontres qui s'étaient déroulées dans sa tête, celle-ci était de loin la pire de toutes. Il pouvait dire adieux à ses fantasmes inavoués qu'il deviendrait son confident et qu'elle tomberait sous son charme... Il n'était pas prêt de s'envoyer en l'air avec le premier Spectre humain.
Il reprit ses esprits et rattrapa ses supérieurs en quelques enjambés. Il n'était pas sûr de se que représentait le Commandant, si elle était un psychopathe ou un héros, mais une chose était sûre, Shepard était de retour. Et il allait en prendre pour son grade.


Nous souhaitions remercier tous les participants pour leurs efforts : chaque sujet a été intéressant, parfois un peu à côté des sujets que nous avions proposés. J’espère que le concept vous a plu ! En tout cas, il est toujours intéressant de vous lire ou vous regarder. Félicitations aux gagnants et bravo à tous les participants pour avoir eu le courage de nous soumettre vos œuvres. J’espère avoir plus de participations la prochaine fois !

Pour les gagnants : n’oubliez pas de nous envoyer dans les plus brefs délais vos adresses 
D’autres concours viendront secouer Mass Effect Saga ! Stay tuned !
Commentaires
Sacrifars - 22/01/2013 22:42
Chouette concours. Félicitations à tous les participants.

P.S: Si vous saviez comment Paul-Henri a fait l'enregistrement  :D!
Karrie788 - 22/01/2013 22:45
Bravo à tous  ;) un plaisir de lire et de voir tout ça.
TheMetroidPrime - 22/01/2013 22:46
Waw, sérieux, les lauréats ont fait du lourd ! (Je ne faisais pas partie du jury, donc je découvre ça en même temps que vous !)

Spéciale dédicace à Paul-Henri, qui a réalisé un truc que je voulais voir depuis que j'ai fini Mass Effect 3 : L'histoire du pauvre troufion coincé à Londres.
Chris Altman - 22/01/2013 22:50
Un tout grand merci à vous !

Merci à ma muse de toujours, Merci au jury d'avoir retenu mon petit délire, bravo à tous les participants et surtout à Paul-Henri, approche originale par la vidéo et histoire qui fait vibrer. Maintenant je n'ai plus qu'à terminer mon bg :p

Radok lance une truite saumonée (maintenant que j'ai gagné j'ai des gouts de luxe) sur Samus.
Neil / Liirha - 22/01/2013 23:07
Très joli boulot!
Très agréable à lire et à regarder.

J'ai bien aimé La Fontaine remixé sauce Mass Effect :P
Paul-Henri - 23/01/2013 9:38
D'abord, bravo aux participants, super lecture, les textes sont vraiment sympas.

Mais alors, si c'est pas une surprise !!
Je voulais juste participer, de là à me retrouver sur la seconde marche du podium...  :D

Pour la petite histoire, c'est mon premier montage vidéo. Fait avec Windows moovie maker, j'ai galéré comme c'est pas permis pour un résultat plus que perfectible. Mais mon intention était de faire vibrer et je suis content d'avoir réussit.
Merci pour les commentaires, ça fait chaud au coeur  :'(. {quote author=Sacrifars link=topic=1328.msg17124#msg17124 date=1358894577}
P.S: Si vous saviez comment Paul-Henri a fait l'enregistrement  :D!

J'ai enregistré le texte avec mon téléphone dans ma voiture sur le parking de mon taf  :P. J'avais juste la journée pour rendre ma copie et être dans les temps, le montage m'a pris toute la soirée... Quand j'ai sut que la date butoir avait été repoussée, je ne suis pas senti de remanier la vidéo... trop de boulot, pas assez de temps.

D'ailleurs, spéciale dédicace aux monteurs de talent de la MES TEAM, comme le Doc Oloron, Sahagun ou Painsec et j'en oublie surement. C'est un taf de fourmi. Et quand je regarde ce que vous faites, respect.
Poster un commentaire