Les enseignements tirés de ME3

Mass Effect Saga

Sacrifars - Mardi 21 Mai 2013 à 18h22 - 8 commentaires - News
image


BioWare : les enseignements tirés de la polémique sur la fin de Mass Effect 3 "seront pris en compte dans la création de nos futurs jeux"
"Nous avons sous-estimé à quel point les joueurs s'attacheraient aux personnages," dit Casey Hudson.


BioWare a été beaucoup hué lors de la controverse sur la fin décevante de Mass Effect 3, mais selon les développeurs, c'est une bonne chose au final. S'adressant à OXM dans une énorme série de rétrospectives rédigées par l'éditrice américaine Francesca Reyes, Casey Hudson, Dusty Everman et Mike Gamble ont admis qu'ils ont ''sous-estimé'' les attentes des fans pour la fin du jeu et ont promis de faire mieux avec les sorties à venir.

"La chose en ressort réellement pour nous c'est que nous avons sous-estimé à quel point les joueurs s'attacheraient aux personnages," commença Hudson, producteur exécutif. "Un exemple en est le succès du DLC Citadelle, qui contient des heures de pure interaction avec les personnages comme faire la fête, discuter au bar, etc...''

"Nous n'aurions jamais imaginé cela en terminant la trilogie, tout ce que les joueurs voulaient c'était de passer plus de temps avec les personnages, s'immerger en quelque sorte dans ce qu'il restait de l'univers - en finir et juste passer un peu de temps dans ce monde qu'ils se sont battus pour sauver. Cela, et bien d'autres enseignements, sera pris en compte dans nos futurs jeux."

Les fans ont démarré une pétition pour donner une nouvelle fin à Mass Effect 3 peu après la sortie du jeu, se plaignant du fait que les trois options originelles semblaient peu convaincantes et trop peu détaillées. Quelques semaines plus tard, BioWare avait annoncé que le studio répondrait à cette vague de mécontentement par un final enrichi gratuit, l'Extended Cut, sorti en Juin.

Everman dit que cette expérience a souligné les implications du fait de travailler dans un milieu interactif. "Cela montre à quel point les joueurs s'impliquent dans l'histoire, et à quel point ils se soucient des aboutissements de celle-ci. J'ai appris qu'une fin amère est bien plus facile à vivre dans un film qu'a l'issue d'un long RPG où le joueur s'investit beaucoup avec les protagonistes."

"La première chose à éviter est sous-estimer la passion du noyau de votre fan-base," conclut Gamble. "En tant que compagnie, nous avons toujours essayé de répondre aux attentes des fans et de créer quelque chose de spécial pour eux. Nous avons appris qu'après avoir joué à trois jeux en compagnie de la plupart de ces personnages, leur dire au revoir a dû être aussi dur pour eux que pour nous."

BioWare travaille actuellement sur un nouvel IP et un nouveau projet Mass Effect pour la prochaine génération de consoles. Comme avant, le studio travaille aussi sur un jeu Star Wars. Hey, ils ne peuvent quand même pas écrire une fin pire que celle du Retour du Jedi, non ?

Source

Traduction: Shwarthog
Commentaires
Paul-Henri - 21/05/2013 21:11
Elle est bien la fin du Retour du Jedi !!  Pffff   

Mass Effect, un pur produit marketing...  Je vais faire comme si je n'avais pas lu cet article et retourner au pays des bisounours où Mass Effect est juste une belle histoire, mon histoire. 

On peut au moins se dire que ME4 sera un super jeu. Quel qu'il soit.

EDIT : Je suis d'accord avec Talquor. Ensuite je dirai que cette déclaration, c'est juste de la com. de la pure communication sans intérêt.  Je suis un fan de la saga, je préfère en oublier le côté mercantile et conserver le rêve.
Gomnon - 21/05/2013 22:00
Bon, alors on peu le prendre de deux façons:

-soit ils ont vraiment compris ce qu'il s'est passé, ils ne s'attendait vraiment pas à ce que les fans soit tellement imprégné de l’univers, que le quitter était pour eux un véritable malheur;
-ou alors, c'est pour rassurer les fans et on va continuer notre petit bout de chemin comme EA le demande: du flouz, du flouz, du flouz!!

Bon,encore une fois, on va pas faire à nouveau des spéculations, et comme je le dis toujours, je suis quelqu'un d'assez optimiste, et je crois en Bioware. Donc faite nous rêver!! :D

Par contre, faut pas sombrer de l'autre coté: certes, c'est bien de faire plaisir au fan, passer du temps avec nos compagnons, etc etc, mais pas un monde Bisounours svp ( Cf; Paul Henry ;) )
Talquor - 21/05/2013 22:02
"La chose en ressort réellement pour nous c'est que nous avons sous-estimé à quel point les joueurs s'attacheraient aux personnages," commença Hudson, producteur exécutif. "Un exemple en est le succès du DLC Citadelle, qui contient des heures de pure interaction avec les personnages comme faire la fête, discuter au bar, etc...''



Nooon sérieusement ? J'veux dire, Mass Effect à quand même basé son succès sur son Univers et ses personnages, c'est vrai restons réalistes : Le gameplay et le scénario de la Saga est banal au possible. Ce jeu est une petite merveille car il y a eu un boulot monstre sur son univers réaliste et ses personnages attachants.
C'est pas pour rien qu'on le surnomme "le Nouveau Star Wars" !

Ils le savent depuis le premier Mass Effect que la communauté adore les personnages ! Ils n'auraient pas mis Tali et Garrus dans le commando du 2 sinon... Il n'y a qu'a voir le succès du Courtier de l'Ombre qui approfondit l'histoire de Liara, un autre personnage apprécié de la communauté et l'immense succès de Citadel !

Non sérieusement, l'excuse "on savait pas que c'était pas ce que voulait les fans", c'est moyen quand on s'appelle Bioware... Je dis ça parce que ces développeurs ont toujours étés intentionnés envers leur communauté, comme le montre notre poids sur le développement des jeux quand les dévs' nous posent des questions. Alors une bonne fois pour toute, ils ont fait des erreurs, l'erreur est Humaine et patati et patata, mais je connais un autre proverbe qui dit qu'on apprends de ses erreurs...
Qu'ils fassent leur mea culpa, c'est leur choix, pour moi ce mea culpa a été fait avec l'Extended Cut. Mais qu'ils arrêtent de voilé la vérité sur l'histoire de la fin de ME3. Je travaille pas chez eux, mais au vu de tout ce qui a été dit, il aurait été plus favorable de faire son mea culpa en disant : "On a merdé, on a bâclé la fin par manque de temps, vraiment désolé" que "On ne pensait pas que les fans n'apprécieraient pas notre fin..."  :-

Voilà... J'ai que ça à dire, je ne veux en aucun cas prendre parti, pour moi la fin de ME3 est une erreur comme une autre qui a été potablement corrigée avec l'Extended Cut, maintenant ca reste une bonne chose qu'ils ont compris ce que veulent les fans, ca m'étonne juste qu'ils n'aient appris cela qu'au bout de 9 ans de développement d'une telle série.
Voilà, je ne veux pas lancer de quote war, au pire, ne lisez même pas mon message, vous me connaissez à force avec mes coups de gueules  ;D
Howely - 22/05/2013 9:46
si je me souviens bien, des les premiers jours (au moins sur le social francais), le problème n'était pas de ne pas passer assez de tps avec nos potes à la fin mais bien de comment l'histoire se terminait

ils mélangent EC (problème de scénar) et Citadelle (problème de fan) alors que se sont 2 problèmes différents (quoi que Citadelle à du être prevu en dlc depuis avant la sortie de ME3)


Maintenant le seul Mass Relay entre Edmonton et Montréal c'est Husdon si je ne m'abuses. Du coup espérons que les développeurs canadiens - qui n'ont pas eu a faire a la polémique - puissent recevoir l'expérience de tout ca
Karrie788 - 22/05/2013 10:51
"J'ai appris qu'une fin amère est bien plus facile à vivre dans un film qu'a l'issue d'un long RPG où le joueur s'investit beaucoup avec les protagonistes."

... YOU DON'T SAY. XD

Je pense sincèrement que Bioware veut écouter les fans, mais pour ME3, y a sans doute pas eu assez de gens pour checker l'ensemble... notamment la fin. Je doute fort que Patrick Weekes ou John Dombrow par exemple auraient dit "Ouaaaais ils vont adorer !" en voyant le pitch. Je spécule, mais j'en suis foncièrement convaincue.

On verra s'ils auront retenu la leçon. Pour ma part j'attends DA3 derrière les tranchées.
FwbBlitz - 22/05/2013 11:12
Ahahahahahahah ! Casey, Casey, Casey ! Pauvre petit qui n'avait pas réalisé l'ampleur du bouzin ! De nous tu oses te fouter ?

Bon, étape suivante, un petit mea culpa concernant le plus gros mensonge de ta carrière : "Il n'y aura pas de fin A, B, C."
Poster un commentaire