Le point sur Mass Effect : Dissimulation

Mass Effect Saga

Natsumi - Vendredi 17 Janvier 2014 à 12h13 - 10 commentaires - News
Oyez oyez nobles gens !
Depuis quelques temps, je vois surgir de nombreux topics sur le net et sur le forum de Mass Effect Saga concernant le roman Mass Effect : Dissimulation (Deception en VO). Et vous avez tous la même question : qu'en est-il de ce tome et où en est la traduction française ?

image


Voici donc un petit récapitulatif qui permettra de lever les zones d'ombres autour de ce 4ème roman.
Commentaires
Tyranix13 - 17/01/2014 17:06
Les 3 premiers étaient vraiment très bons. C'est vraiment dommage d'avoir créé une histoire complète sur l'univers sans avoir des bases solides :'(.
Un jour peut-être...... espoir.....
MAlexanderD - 17/01/2014 17:13
{quote author=Tyranix link=topic=2301.msg31554#msg31554 date=1389978403}
Les 3 premiers étaient vraiment très bons.


Bon certes, mais très bon, je trouve ça légèrement exagéré ^^'.

En tout cas, merci pour cet éclaircissement bienvenue! C'est vrai qu'en moins de deux semaines, deux topics sur ce sujet avaient fait leur apparition.
Paul-Henri - 17/01/2014 18:18
Pas de correction, pas d'achat.  Mais ça me fait carrément chier... 
Il faudrait leur pré-commander une version sans les incohérences flagrantes, peut-être... on sait jamais...   
C'est vrai que les trois premiers sont sympa, agréables à lire et intéressants. 
Isiana - 17/01/2014 21:00
Le 1er était très bien de part son parallèle avec ME1.
Parallèle absent sur les 2 autres et qui les ont rendu corrects mais sans plus à mon goût.

(Et puis bon, moi je suis pas objectif, j'ai jamais aimé ses romans sur Bane dans l'univers Star Wars ...)
MAlexanderD - 17/01/2014 21:33
{quote author=Isïana N'iim link=topic=2301.msg31567#msg31567 date=1389992415}
Le 1er était très bien de part son parallèle avec ME1.


Très bien pour ce point ci (il faut bien avouer que c'est cool de savoir comment Saren s'est dégoté ses copains, et les scènes avec les aliens sont bonnes, comme je l'ai déjà dit ailleurs), mais en dehors de ça, le roman reste en dessous des vrais bons auteurs de bonnes grosses SF... Je n'insulte pas Karpyshin, mais j'veut dire, c'est pas Herbert quoi!
FwbBlitz - 18/01/2014 17:33
Évidemment que c'est pas Herbert. C'est un roman spin-off, pas une oeuvre à part entière. Les romans ne peuvent s'apprécier qu'en ayant joué aux jeux car de nombreuses choses ne sont pas détaillées et sont supposées déjà connues. Ce sont surtout des faits qui sont décrits, et ça rend chaque livre un peu terne, manquant de profondeur. Du moins par rapport à une véritable oeuvre de SF cherchant à se suffire à elle-même (comme Dune, puisqu'on parle de Herbert). Ce n'est donc pas un inconvénient mais plutôt une caractéristique propre au genre, à la forme et à l'objectif.

Les romans Mass Effect sont-ils donc "très bien" ? Je n'en ai aucune idée car je n'ai jamais lu d'autres spin-off du même style. Je n'ai donc pas de point de comparaison. Ce serait vain de faire une comparaison entre la qualité des romans et celle des jeux. Ca n'aurait pas de sens. Ca n'en aurait pas plus de les comparer avec du Herbert ou de l'Asimov. Les intentions ne sont pas les mêmes.

Je réserve donc mon jugement.

--- PAVÉ RELATIF À LA LÉGITIMITÉ DES ROMANS ---

Par contre, une chose me dégoûte profondément. Il y a un nombre incroyable d'incohérences dans les romans. Que ce soit par rapport à l'histoire (de la galaxie), aux personnages, aux prétendues "premières fois de l'histoire de la galaxie", aux explications relatives aux diverses technologies (biotique, endoctrinement, communications, cosmodésie générale, etc.)... Bref, y a des contradictions dans tous les sens par rapport à ce qu'on peut voir ou lire dans les jeux.

Ce ne sont pas les incohérences qui me dégoûtent. Oh, je les hais profondément, je les déteste, je les abhorre, elles mettent un sérieux coup à la crédibilité que j'accorde à l'oeuvre entière, tous supports confondus. Pour moi, elle devrait toute entière tenir la route de A à Z. Je sais que la tâche est complexe, mais elle n'est pas impossible. Pour preuve, je me force moi-même à faire des choix lorsque je tombe sur une contradiction ("bon, je retiendrai ceci plutôt que cela, et l'univers que j'adore tiendra encore la route"). Parfois, je me laisse aller à trouver mes propres explications pour contourner ce qui me semble incohérent, peu crédible ou impossible, en limitant au maximum la "space-magic", tout en sachant qu'il n'est pas possible de l'éliminer complètement dans Mass Effect. Sans ces accommodements persos et ces libertés que je me permets par rapport à la vision "officielle", j'aurais déjà déserté la série depuis... longtemps. Il n'est donc pas impossible de gérer la cohérence de Mass Effect, même si l'univers s'étoffe et se complexifie à chaque nouvelle publication.

Bref. Ce n'est donc pas ça qui me dégoûte le plus, même si la pilule est difficile à avaler. Non, ce que je trouve vraiment dégueulasse, c'est qu'on ne reproche absolument pas ces incohérences à Maître-Dieu-Karpyshyn alors qu'on se montre impitoyable avec ME3, avec les comics du vieux Mac, ou avec le roman de Dietz (que je n'ai pas lu). Alors oui, j'ai beaucoup à dire sur les inconsistances de l'ensemble de la série... mais jamais je n'oserai prendre les romans pour référence, comme je l'ai déjà lu sur ce forum, par exemple au sujet de la biotique, dès qu'on estime qu'un héros de comic en fait un peu trop.

Pour moi, c'est fini. La seule référence absolue, le seul véritable canon, ce sont les jeux. Rien d'autre. Absolument rien d'autre. Oui, je le clame haut et fort, lorsqu'il s'agit de définir ce qu'est et ce que doit être l'univers de Mass Effect, je n'accorde pas plus de légitimité aux romans qu'aux comics Foundation ou au film avec Vega. Zut à la fin. Proute à Saint-Karpyshyn et gloire à Satan.

{spoiler}Bouuuh, blasphème, il a dit du mal de Master Drew, bouuuh, aux chiottes le Doc' !{/spoiler}
Poster un commentaire