L'Homme Trouble

Mass Effect Saga

Recherche par tags

Espèces
Zones
Périodes
Oeuvres
L'Homme Trouble

L'Homme Trouble

Auteur : Layla Archer
Catégorie : Personnages - Codex
Date de création : Samedi 06 Avril 2013 à 19h02
Dernière modification : Dimanche 16 Fevrier 2014 à 12h40
Nombre de consultations : 6232
Tags associés : Humains Mass Effect 2 Mass Effect 3 Romans Autres oeuvres Hostile Amicaux Neutres Civils Criminels Autres personnages

L'Homme Trouble est le leader secret, insaisissable et bien informé de Cerberus. Il possède des cheveux noirs avec des reflets gris argenté et des yeux bleus perçants qui semblent être cybernétiques. Le vrai nom de l'Homme Trouble ainsi que sa vie avant la création de Cerberus furent oubliés depuis longtemps. Depuis des années, l'Homme Trouble a utilisé Cerberus et son immense réseau de sympathisants pour atteindre son but : faire progresser l'Humanité par tous les moyens possibles afin de lui donner une position forte et durable dans la communauté galactique. Il est décrit comme étant "l'incarnation des meilleurs et des pires aspects de l'Humanité".

 

Dossier 

L'Homme Trouble était autrefois une personne normale avec un emploi et une famille jusqu'à la découverte d'une vie extraterrestre. Peu de temps après la fin de la Guerre du Premier Contact, un manifeste diffusé sur l'Extranet appela l'Humanité à prendre sa place parmi les étoiles tout en prenant les dispositions nécessaires pour acquérir une place prépondérante au sein de la communauté galactique. Les Renseignements de l'Alliance n'ont pas pu localiser l'origine du manifeste et parlèrent de son auteur dans les médias comme étant un "Homme aussi trouble d'esprit que d'identité" faisant référence à son identité inconnue et sa position humano-centriste. L'Humain garda ce surnom "d'Homme Trouble" et fonda Cerberus, un groupe pro-humain. Il fonda l'entreprise Cord-Hislop Aerospace pour fournir une couverture et une source de revenu à son organisation. Il justifie ses actes par une citation : "Si l'Humanité veut survivre, il faut commettre des sacrifices pour le bien de tous. L'Alliance ne comprend pas ça, Cerberus oui". En terme d'apparence, l'Homme Trouble est vêtu d'un impeccable costume de style futuriste lui donnant l'arrogance désinvolte et le charisme d'un milliardaire. Il semble posséder des yeux cybernétique à l'iris bleu luisant. On ignore si ces prothèses lui accorde des capacités visuelles supplémentaires ou si ce n'est simplement qu'à but esthétique.

L'Homme Trouble croit que le parti politique Terra Firma a un rôle à jouer dans l'ascension de l'Humanité et mit à sa tête une personne facilement manipulable, Charles Saracino, en faisant assassiner son concurrent. L'Homme Trouble croit que les biotiques sont l'avenir de l'Humanité, ce qui l'a amené à ordonner le sabotage et l'explosion de plusieurs vaisseaux chargés d'ézo, appartenant à la Eldfell-Ashland Energy au dessus des colonies humaines, afin de provoquer la naissance d'enfants biotiques par exposition prénatale à de la poussière d'élément zéro. D'une façon inconnue, sans doute par des manières peu recommandables, l'Homme Trouble prit un de ces nouveau né biotique et le confia à Paul Grayson qui l'éleva comme sa propre fille. Une décennie plus tard, plusieurs agents de Cerberus s'infiltrent dans le Projet Ascension de l'Alliance afin de profiter des recherches et des résultats de l'Alliance dans le domaine de la biotique.

Il montre aussi un certain intérêt pour les Quariens et leur Flotte Nomade. L'Homme Trouble n'a pas confiance en la race qui possède la plus grande armada de vaisseaux de la galaxie. Cependant, il se montre également très impressionné par l'expertise des Quariens dans les domaines technologiques et plus particulièrement dans le fait qu'ils ont créé les Geths et qu'ils survivent entassés dans des vaisseaux hors d'âge. Sa curiosité l'a amené à rechercher les codes de cryptages de la Flotte Nomade afin de l'espionner.

Ses plans à long terme sont en fin de compte inconnus, mais on sait qu'il a beaucoup de projets différents en cours, ayant pour but de donner à l'Humanité "la place qu'elle mérite" dans la galaxie. À l'heure actuelle, il semble mettre l'accent sur les Moissonneurs, réalisant la menace qu'ils représentent pour la survie de l'Humanité, mais en reconnaissant aussi les avantages de leurs technologies. Il consacre donc ses abondantes ressources dans un effort de compréhension et d'exploitation de ces technologies par tous les moyens nécessaires.

 

Biographie 

Mass Effect: Evolution : 

Avant la création de Cerberus, l'Homme Trouble était un mercenaire du nom de Jack Harper qui faisait partie d'un groupe spécial sous le commandement du général Williams. Durant les derniers jours de la Guerre du Premier Contact, Harper se trouve sur Shanxi. Lui ainsi que Ben Hislop et Éva Coré étaient responsables de la capture d'un général turien du nom de Desolas Arterius.

Le général leur révéla qu'il était à la recherche d'un artefact caché sur la planète. Le groupe parvint à capturer le reste de l'unité de Desolas à l'entrée de la grotte abritant l'objet. Jack entra dans la caverne avec Ben pour en savoir plus sur l'artefact pendant qu’Éva surveillait les soldats turiens captifs. Les deux hommes rencontrèrent d'étrange Turiens cybernétiques qui gardaient l'artefact et les combattirent. C'est alors que l'artefact émit une puissante vague d'énergie qui tua Ben et plongea Jack dans le coma. Desolas et son unité parvinrent à se libérer pour capturer les trois Humains, ordonnant d'emporter le corps de Ben pour une étude approfondie.

Après la fin de la Guerre du Premier Contact, Éva retrouve Jack sortant de son coma qui lui apprend que Ben est mort suite à son exposition à l'artefact. Après avoir été remis au Général Williams en échange de plusieurs prisonniers turiens par leur ravisseur qui s’avéra être Saren Arterius, Jack décida de partir avec Éva à la poursuite de Desolas car l'artefact lui avait donné des visions de chaos et de destruction. Sur Illium, ils suivirent Desolas à distance jusqu'à un entrepôt où ils furent pris en embuscade par les forces du général turien et de son frère Saren. Ils découvrirent aussi à leur grande surprise que Ben était toujours vivant, mais entièrement cybernétique et sous le contrôle de l'artefact.

Une fois de plus prisonniers de Desolas, Jack et Éva furent conduits sur Palaven, le monde natal des Turiens, pour assister à la réussite du plan de Desolas qui consistait à utiliser l'artefact, le Monolithe d'Arca, pour transformer la race turienne en une race de super-soldats cybernétiques tout en voulant savoir pourquoi l'artefact avait eut un effet différent sur Jack. Une fois dans le Temple de Palaven, Jack et Éva échappèrent à leurs gardes et tentèrent d'arrêter Desolas. Alors que Desolas commençait ce qu'il considèrait comme "l'évolution de la race turienne" via une utilisation massive de l'artefact, il ordonna à Ben de fouiller les niveaux inférieurs du temple à la recherche d'un second artefact, permettant d'accélérer la "transformation" tout en étendant la portée sur toute la planète et même au-delà. Réalisant l'ampleur de la folie de son frère, Saren tenta de stopper l'émergeance des"Méta-turiens".

Au milieu du combat, Éva essaya de trouver un moyen d'inverser les effets qui affligeaient Ben. Quand Jack fit la remarque que cela pourrait ne pas être possible, Éva tenta de détruire le Monolithe d'Arca. L'artefact ordonna à Ben de l'arrêter, ce qu'il fit en la projetant violemment tête la première contre un mur.

Ben, encore partiellement conscient de ses actes, fut horrifié par ce qu'il venait de faire. Il commença à se libérer de l'influence de l'artefact pour charger sur Desolas qui allait tuer Jack. Ben se projetta avec lui dans l'artefact. L'énergie du Monolithe tua instantanément Ben du fait d'un contact prolongé avec lui. Après le combat, Jack essaya de transporter la mourante hors du Temple. Les corps de Ben, Desolas et des "Méta-turiens" furent ensuite vaporisés dans le bombardement orbital du temple ordonné par Saren.

Plus tard, Harper dressa un mémorial pour Ben et Éva, il se rendit compte que Desolas avait eu raison sur une chose : Les étoiles étaient accueillantes, chaleureuses, regorgeant de lieux à explorer, de connaissances et de richesses. Jack reconnut aussi que l'Humanité ne serait pas toujours la bienvenue et commença à rédiger un manifeste :

"Une période sombre est venue pour l'Humanité et elle sera testée. Tandis que certaines questions resteront sans réponses, l'Humanité devra relever chaque défi qu'elle rencontrera. Elle réussira parce que le contraire serait comme renier tout ce qui fait d'elle ce qu'elle est. Elle ira dans les régions les plus sombres et les illuminera tout en maîtrisant les technologies et les outils qui s'offriront à elle dans son voyage, pas parce qu'elle peut le faire, mais parce qu'elle doit le faire, non seulement pour survivre, mais pour progresser. Ce n'est que de cette façon que l'Humanité aura la place qu'elle mérite dans les étoiles."

Après avoir cité les noms de Ben Hislop et Éva Coré, Jack diffusa son manifeste sur Extranet de façon anonyme et intraçable. Par cet acte, il fonda Cerberus et prit le surnom que donnèrent les médias à l'auteur du manifeste : l'Homme Trouble.

Mass Effect: Foundation : 

Une jeune femme se faisant appeler "Rasa" veut se joindre à Cerberus et bénéficie d'une rencontre avec l'Homme Trouble en personne. Il lui demande pourquoi elle veut rejoindre Cerberus. Elle répondit qu'un homme avait dit que Cerberus allait faire de grandes choses et qu'elle voulait y contribuer.

Plus tard, l'Homme Trouble envoie Rasa et Kai Leng à la Citadelle afin de convaincre Fist, un agent du Courtier de l'Ombre, de devenir un agent double pour Cerberus. Fist refuse, mais propose à la place d'échanger ses informations sur le Courtier de l'Ombre contre la protection de Cerberus. Cependant, les deux agents de l'organisation découvrirent que Fist préféra trahit le Courtier de l'Ombre au profit de Saren Arterius. Rasa révèle alors à Fist des informations sur Cerberus en échange d'informations sur Saren et parvint à les avoir. Plus tard, l'Homme Trouble exprimera ses inquiêtudes concernant les informations que Rasa révèla sur Cerberus, disant que Fist pourrait les vendre aux plus offrants. Mais Rasa le rassura, disant que le chasseur de primes embauché par le Courtier de l'Ombre, Urdnot Wrex, réduira Fist au silence avant que cela n'arrive.

Mass Effect: Ascension : 

Après l'attaque de la Citadelle, l'Homme Trouble émit des soupçons sur le fait qu'il s'agissait d'une attaque des Geths, sachant qu'aucune flotte geth ne pouvait s'emparer de la Citadelle aussi facilement. Il savait que le véritable cours des événements finirait par filtrer tôt ou tard, mais en attendant, il avait de plus grandes préoccupations. Bien qu'il reconnaissait que le Commandant Shepard avait grandement contribué(e) à la nouvelle place que l'Humanité avait dans la galaxie, l'Homme Trouble savait aussi que la suspicion et la méfiance qu'avaient les autres races envers l'Humanité allaient bientôt fermer les possibilités politiques que Shepard avait créé(e) et décida de poursuivre ses avancements au sein du Projet Ascension. Il ordonna également à l'un de ses agents, Pel, d'aller sur Oméga pour obtenir les codes de cryptage de la Flotte Nomade, mais Pel le trahit et essaya de vendre Gillian Grayson aux Récolteurs.

Quand Paul Grayson rapporta ce qu'il s'était passé à l'Homme Trouble, ce dernier l'a doucement confronté à propos de sa dépendance au sable rouge, mais il accepta que Paul aille à la poursuite de Gillian et l'autorisa à attaquer la Flotte Nomade. Lorsque l'équipe d'assaut, incluant Paul et le Quarien exilé Golo, échoua dans sa tentative d'attaque, l'Homme Trouble supposa qu'ils étaient morts et accepta que son réseau d'information ne s'étendrait pas à la Flotte Nomade. Il fut surpris quand il reçut un message audio de Paul et plus encore quand ce dernier annonça calmement qu'il quittait Cerberus. Profitant du fait qu'il connaissait l'identité de l'Homme Trouble, Grayson négocia sa "libération" et l'assurance que Kahlee Sanders serait laissée tranquille. L'Homme Trouble fut forcé d'accepter pour le bien de Cerberus.

Mass Effect: Redemption : 

L'Homme Trouble apprit finalement la vérité sur les Moissonneurs et la menace qu'ils représentaient pour toute la galaxie. Il savait que le meilleur espoir de victoire était le Commandant Shepard. Si le/la premier(e) Spectre humain(e) disparaissait, le reste de l'Humanité la suivrait tôt ou tard. Par conséquent, il prit donc des mesures afin que Cerberus ne perde jamais Shepard de vue.

Malheureusement, le SSV Normandy SR-1 fut attaqué et détruit par un vaisseau inconnu, Shepard est présumé(e) mort(e). Le corps du Commandant a été récupéré par des agents du Courtier de l'Ombre, qui voulaient le vendre aux Récolteurs. Pour empêcher cela, l'Homme Trouble forma une alliance avec Liara T'Soni, une des non-humaines qui travailla avec Shepard, afin de récupérer le corps du Commandant avant que l'échange ne soit fait et de découvrir pourquoi les Récolteurs montraient un si soudain intérêt pour Shepard. L'Homme Trouble fit également une proposition à un Drell nommé Féron, un agent du Courtier de l'Ombre que Cerberus tenta plusieurs fois de recruter par le passé avant qu'il ne déserte l'organisation après avoir appris que le Courtier de l'Ombre traitait avec les Récolteurs. Quand Liara et Féron échouèrent dans leur tentative d'empêcher Tazzik, le meilleur agent du Courtier de l'Ombre, de récupérer le corps de Shepard, l'Homme Trouble ordonna à Miranda Lawson d'agir en tant qu'observatrice, voulant savoir de la bouche de Féron pourquoi les Récolteurs s'intéressaient au Commandant. Finalement, Liara et Féron réussirent à récupérer le corps de Shepard. Féron fut capturé dans l'opération. Peu après, Liara remit le corps de Shepard à Miranda pour tenter de le/la ressuscité(e) via le Projet Lazare.

Mass Effect 2 : 

Après la destruction du SSV Normandy SR-1 par les Récolteurs, l'Homme Trouble utilisa ses contacts et son influence pour récupérer le cadavre de Shepard. Pendant deux ans, il consacra une grande partie des ressources de Cerberus dans le Projet Lazare, une cellule dirigée par Miranda Lawson qui était entièrement consacré à la résurrection de Shepard. Il refusa la suggestion de Miranda qui voulait implanter une puce de contrôle dans le cerveau du Commandant, craignant que cela aurait une incidence sur les capacités du Commandant.

Quand Shepard fut enfin reconstitué(e) et réveillé(e), l'Homme Trouble lui expliqua au cours de leur première rencontre, que le sort de la galaxie, mais plus spécifiquement de l'Humanité, était aussi précaire qu'il le fut à la mort de Shepard : Le Conseil refusait toujours d'admettre l'existence des Moissonneurs et ignorait les phénomènes récents des Systèmes Terminus, où des colonies humaines disparaissent entièrement sans laisser de trace. L'Homme Trouble était certain que la disparition des colonies humaines était liée d'une quelconque manière aux Moissonneurs, mais avec l'ignorance et la bureaucratie entravant le Conseil et l'Alliance, Cerberus était la seule organisation qui pouvait fournir à Shepard l'aide et les ressources nécessaires pour faire face à cette menace.

Après que Shepard eut enquêté sur Freedom's Progress, la dernière colonie humaine à avoir été vidée de ses habitants, il/elle obtient la preuve que les Récolteurs sont les responsables de ces enlèvements massifs pour des raisons inconnues. L'Homme Trouble admet qu'il a lui-même des connaissances très limitée concernant cette race mystérieuse, qu'une enquête plus approfondie sur les Récolteurs devait être menée et qu'il faudrait une équipe composée des meilleurs soldats et scientifiques de la galaxie pour le faire. Conscient(e) de la menace, Shepard accepte temporairement de travailler avec Cerberus au sein de cette équipe. C'est alors que l'Homme Trouble fournit à Shepard un nouveau vaisseau, le Normandy SR-2, ainsi qu'un équipage complet qui comprend les agents de Cerberus Miranda Lawson, Jacob Taylor et deux anciens membres d'équipages du SSV Normandy SR-1 : Jeff Moreau "Joker" et le Docteur Chakwas. Pour finir, l'Homme Trouble fournit à Shepard une liste de dossiers concernant les membres de l'équipe qu'il reste à recruter.

Ne voulant pas attendre qu'une autre colonie humaine soit attaquée, l'Homme Trouble divulgua des informations de l'Alliance sur la mise en place de tourelles de défense et l'affectation d'un ancien coéquipier de Shepard sur Horizon. Shepard intervint juste à temps pour empêcher les Récolteurs d'enlever toute la colonie. Cette attaque confirma les soupçons de l'Homme Trouble sur le fait que les Récolteurs montraient un très fort intérêt pour Shepard et ses coéquipiers.

Finalement, l'Homme Trouble mène Shepard à bord du Croiseur Récolteur qui avait attaqué le Normandy originel, prétendument désactivé par une patrouille turienne. L'Homme Trouble envoie intentionnellement Shepard dans un piège des Récolteurs afin d'obtenir des informations sur une manière de traverser sans encombre le Relais Oméga IV. Shepard n'accepte pas cette duperie, mais l'Homme Trouble lui demande de lui faire confiance car il savait qu'il/elle était parfaitement en mesure de remplir cette mission malgré les risques. Après avoir appris qu'un Identifiant Ami/Ennemi moissonneur était requis pour traverser le Relais Oméga IV sans encombre, l'Homme Trouble envoya Shepard enquêter sur une épave de Moissonneur, endommagée par une arme antique d'une puissance colossale, après la disparition de l'équipe de recherche de Cerberus sur place.

Vers la fin de la mission suicide dans la Base des Récolteurs, l'Homme Trouble entre en communication avec Shepard alors que celui ci cherche à faire exploser la base, suggérant qu'une impulsion de rayonnement exterminerait les Récolteurs sans affecter les installations afin de pouvoir utiliser sa technologie contre les Moissonneurs. Si Shepard détruit la Base, l'Homme Trouble s'énerve de l'idéalisme du Commandant, disant que cela empêche Shepard de "prendre les bonnes décisions". Il affirme également que la téchnologie des Récolteurs aurait pu être utilisée à l'avantage de l'Humanité et que, compte tenu de ses objectifs, "Cerberus est l'Humanité". Shepard l’interrompt pour lui dire qu'il/elle n'a jamais cherché(e) à l'aider et l'informe qu'il/elle arrête de travailler avec Cerberus. L'Homme Trouble essaie de dissuader le Commandant de quitter Cerberus, précisant que c'est grâce à Cerberus que Shepard est vivant(e). Shepard peut alors mettre brutalement fin à la communication ou lui promettre que la guerre contre les Moissonneur se gagnera sans sacrifier l'âme de l'Humanité.

Alternativement, si Shepard accepte la suggestion de l'Homme Trouble et ne tue que les Récolteurs tout en épargnant la Base, il félicite Shepard d'avoir offert à l'Humanité un énorme avantage. Shepard peut soit conseiller à l'Homme Trouble d'utiliser la technologie des Récolteurs uniquement pour lutter contre les moissonneurs, ou accepter son idée de faire progresser l'Humanité en utilisant la technologie de la base. À la fin de la réunion, l'Homme Trouble sourit sournoisement tout en regardant un hologramme de sa nouvelle acquisition : la Base des Récolteurs.

Mass Effect: Retribution : 

Peu après que Shepard se soit occupé(e) des Récolteurs, l'Homme Trouble cherche toujours à en savoir plus sur les Moissonneurs pour les combattre. Il avait besoin d'un cobaye pour expérimenter les technologies moissonneurs récupérées par delà le Relais Oméga IV. Le candidat sélectionné fut Paul Grayson, qui fut capturé par Kai Leng, un ancien marine N7. L'Homme Trouble soumit son ancien agent en lui implantant de la technologie moissonneur qui tuerait Grayson si il échappait à tout contrôle.

Avant que Cerberus ne termine ses expérience sur Grayson, l'armée turienne lança un raid massif sur toutes les installations et agents de Cerberus connus dans les systèmes Terminus, y compris la station où Grayson était enfermé. L'Homme Trouble fut forcé d'abandonner son projet tandis que Grayson fut possédé par les Moissonneurs via ses implants et devint totalement hors de contrôle. Voyant que Grayson était devenu une menace, l'Homme Trouble envoya Kai Leng à sa poursuite pour le tuer. Leng accomplit sa mission, tuant Grayson à l'Académie Jon Grissom. L'agent de Cerberus fut toutefois contraint de fuir peu après, laissant ce qu'il restait du cadavre de Grayson à l'Alliance.

L'Homme Trouble ne se souciait pas de laisser le corps de Grayson à l'Alliance, sachant que des hommes comme David Anderson étaient aussi actifs que lui dans la préparation de l'Humanité à l'arrivée des Moissonneurs. Aussi, ne voulant pas se permettre une guerre avec la Reine Pirate d'Oméga, Aria T'Loak, afin d'avoir un accès sécurisé au Relais Oméga IV située non loin de la station, l'Homme Trouble utilisa les soupçons d'implication de Grayson dans la mort de la fille d'Aria afin d'obtenir une alliance avec elle, même si le véritable meurtrier n'était autre que Kai Leng.

Mass Effect: Deception : 

Lorsque Gillian Grayson découvre que l'Homme Trouble est responsable de la mort de son père, elle se lance dans une quête de vengeance pour le tuer. Percevant Gillian comme étant une menace pour Cerberus et lui-même, l'Homme Trouble envoie Kai Leng pour la tuer. En fin de compte, Gillian, avec l'aide d'un mouvement suprématiste biotique connu sous le nom de Biotic Underground, capture Kai Leng et le prend en otage. Le but de leur plan n'était pas d'obtenir de l'argent, mais plutôt d'attirer l'Homme Trouble dans un piège pour le tuer. L'Homme Trouble accepte finalement de payer la rançon en personne pour le retour de Kai Leng, un de ses meilleurs agents. Lorsque que le groupe de Gillian arrive au point de rendez-vous, il voit l'Homme Trouble avec les mallettes de Crédits pour la rançon. Gillian, incapable de garder son sang-froid utilise une puissante attaque biotique sur l'Homme Trouble. À sa grande surprise, l'attaque est sans effet sur le leader de Cerberus. Ce n'est qu'alors qu'elle se rend compte qu'il ne s'agissait que d'une image holographique de l'Homme Trouble. De plus, les mallettes de crédits étaient en fait rempli de roches. Kai Leng profite de la confusion pour se libérer et prendre Gillian au dépourvu, encore sous le choc de la tromperie de l'Homme Trouble, et la tuer.

Mass Effect: Invasion : 

Après avoir conclu une alliance entre Cerberus et Aria, l'Homme Trouble envoie plusieurs équipes afin de construire des bases de recherche de l'autre côté du Relais Oméga IV pour récupérer et étudier les technologies récolteurs et moissonneurs s'y trouvant. Malheureusement, un nouveau type de Zombis appelés Adjudants, maintenus en captivité dans l'une de ces bases, s'échappent et parviennent à utiliser des vaisseaux de Cerberus pour atteindre Oméga et l'envahir. L'Homme Trouble envoie le général Oleg Petrovsky et le colonel Raymon Ashe pour aider Aria à endiguer l'invasion. Tandis qu'Aria et Petrovsky rassemblent une flotte pour défendre Oméga d'un autre arrivage d'Adjudants, Ashe, qui fut emprisonné pour défier l'autorité d'Aria, parvint à se libérer et contacta l'Homme Trouble pour confirmer qu'il était prêt à commencer la véritable invasion d'Oméga.

Après qu'Aria et Petrovsky aient contenu la menace des Adjudants à la Station Arvernus au-delà du Relais Oméga IV, l'Homme Trouble déclencha son véritable plan : la conquête d'Oméga. Avec Aria hors d'Oméga, les gangs de la station étaient incapables d'organiser une défense cohérente. Aria revint finalement sur Oméga après avoir détourné l'Elbrus, le vaisseau de Petrovsky, et coordonna la défense de la station contre les envahisseurs de Cerberus. Petrovsky gagne la bataille quand il contraint Aria à l'exil sous la menace de détruire la station niveau par niveau avec sa flotte. L'Homme Trouble réussit son tour de force. Avec Oméga sous son contrôle, Cerberus a maintenant un accès exclusif au Relais Oméga IV et au noyau galactique, regorgeant de technologie récolteur et moissonneur et potentiellement l'endroit le plus sûre de la galaxie en cas d'invasion moissonneur.

Mass Effect: Homeworlds : 

Alors que Liara T'Soni utilise son influence en tant que Courtier de l'Ombre pour trouver un moyen d'arrêter les Moissonneurs, l'Homme Trouble surveille secrètement ses progrès et apprend son intention d'enquêter seule sur divers sites archéologiques prothéens. Plus tard, alors que Liara voyageait jusqu'au ruines prothéennes de Kahjé, un Fantôme de Cerberus arriva avant elle, tua le personnel du site et utilisa les défenses du site contre la navette de Laira.

Liara parvint tout de même à arriver sur le site et à tuer le Fantôme. C'est alors que l'Homme Trouble la contacta via hologramme. Il s'excusa pour l'attaque du Fantôme, clamant qu'elle était sous les ordres d'une faction dissidente de Cerberus. Il suggèra une alliance avec Liara pour stopper les Moissonneurs en mettant en commun leurs connaissances, mais quand Liara lui demanda de révéler ses connaissances le premier, il resta silencieux. Liara conclut qu'il veut soit les conserver pour lui seul, soit qu'il n'a aucune connaissances à partager. Furieux, l'Homme Trouble insinua que Liara était incapable de gérer l'organisation du Courtier de l'Ombre et affirme que la pègre galactique pensait que le Courtier de l'Ombre était devenu mou et faible avant d'insister que Liara avait besoin de son aide. Liara souligna que c'était actuellement l'Homme Trouble qui essayait de faire un marché avec elle et non l'inverse avant de lui conseiller d'envoyer une armée la prochaine fois qu'il voudrait la tuer et mit fin à la communication avant que le leader de Cerberus ne puisse répondre.

Mass Effect 3 : 

En 2186, lors de l'Invasion Moissonneur, l'Homme Trouble apparaît via hologramme sur Mars, face à Shepard et Liara qui recherchaient les plans d'une super-arme prothéenne. Il commence par critiquer l'Alliance pour avoir gaspillé un temps précieux lors des recherches dans les Archives Prothéennes et révèle son intention d'utiliser les informations de la base de données pour trouver un moyen de contrôler les Moissonneurs et de les utiliser à l'avantage de l'Humanité. Shepard lui dit que son plan est fou alors que la Terre est envahie. L'Homme Trouble prévient Shepard de ne pas se mettre en travers de sa route, ce à quoi Shepard répond "allez au diable". Mais l'Homme Trouble à le dernier mot, un agent infiltré, le Docteur Éva Coré, téléchargea les plans de la super-arme avant de les effacer des Archives, poussant Shepard à la poursuivre à travers la station. Lorsque l'évasion d'Eva est déjouée, elle se révèle être une entité synthétique de Cerberus avant de attraper Ashley/Kaidan et de demander à l'Homme Trouble ce qu'elle doit faire. L'Homme Trouble ordonne alors au robot de tuer sa cible, mais elle ne parvient qu'à la blesser grièvement avant que Shepard ne parvienne à la désactiver.

Les méthodes de l'Homme Trouble sont devenues plus directes et plus extrêmes que celles employées dans le passé. Il ordonne des attaques directes sur les autres factions de la galaxie. Tente d'empêcher Shepard de sauver une femelle krogane fertile sur Sur'Kesh ainsi que de saboter l'alliance entre les Turiens et les Krogans en faisant exploser une bombe sur Tuchanka. Il s'associe avec le Conseiller Udina afin d'organiser un coup d'état à la Citadelle et soutient un projet sur Horizon appelé Sanctuaire, dirigé par Hanry Lawson, pour étudier l'endoctrinement des Moissonneurs ainsi que les Zombis dans une tentative de trouver un moyen de contrôler les Moissonneurs.

Durant l'invasion moissonneur de Thessia, Shepard découvre une balise prothéenne cachée, contenant des informations cruciales sur le Catalyseur, nécessaire pour terminer le Creuset. L'Homme Trouble, ayant appris l'existence de la balise de Thessia après avoir étudié les données des Archives de Mars, apparaît une fois de plus via hologramme et tente à nouveau de convaincre Shepard dans le fait qu'il faut contrôler les Moissonneurs et non les détruire. Il souligne que si les Moissonneurs voulaient détruire toute vie organique, ils l'auraient déjà fait. Il affirme que les Moissonneurs veulent tout simplement exercer un contrôle sur la vie organique, ce qu'ils font depuis des milliers de Cycles. Il est clair pour Shepard que l'Homme Trouble est endoctriné et comme aucun des deux partis n'était prêt à céder, l'Homme Trouble ordonne à Kai Leng de s'emparer de l'IV prothéenne Vendetta, ce qu'il parvient à faire, malgré les efforts de Sheaprd.

Lorsque Shepard se lance, après une longue traque, à l'assaut du QG secret de Cerberus, l'Homme Trouble n'est pas présent. Des archives vidéos montrent que l'Homme Trouble se laissa implanter de la nanotechnologie inspirée de celle des Moissonneurs. Elles montrent aussi que l'Homme Trouble a ordonné à Kai Leng de ne pas tuer Shepard, considérant cela comme un gâchis. Enfin, les archives montrent que, bien qu'il considère Shepard comme un ennemi, il montre beaucoup de respect envers le Commandant et conseille à Kai Leng de montrer le même respect car Shepard a fait bien plus pour l'Humanité que n'importe qui avant lui/elle. Il apparaît plus tard face à Shepard, à nouveau sous la forme d'un hologramme, informant le Commandant que Cerberus ne sera jamais détruit, affirmant qu'elle représente un idéal et pas une simple organisation. Il se tourne ensuite vers IDA, lui demandant comment elle peut être déterminée à vouloir détruire les Moissonneurs alors qu'elle choisit de contrôler le corps d’Éva plutôt que de le détruire. Malgré les conseils de Shepard lui disant de ne pas l'écouter, IDA répond que c'était nécessaire, ce à quoi l'Homme Trouble répond que c'est exactement pourquoi il veut contrôler les Moissonneurs. Quand IDA parvient à déverrouiller Vendatta, l'homme Trouble permet à Shepard de l'interroger, mais lui indique aussi de ne pas abuser de son hospitalité. Vendetta révèle que le Catalyseur n'est autre que la Citadelle elle-même, mais également que l'Homme Trouble avait informé les Moissonneurs. Conscient du risque, les Moissonneurs déplacèrent la Citadelle en orbite autour de la Terre pour la défendre et de s'en servir pour construire le Moissonneur à partir du matériel génétique humain.

Shepard rencontre finalement l'Homme Trouble en face à face sur la Citadelle. Ce dernier est défiguré par les implants moissonneurs dans son corps. Grâce à ces derniers il immobilise et contrôle les fonctions motrices de Shepard et Anderson. Il force ensuite Shepard à tirer dans le ventre d'Anderson afin de prouver qu'il est apte à contrôler les Moissonneurs. Malgré le fait que Shepard lui demande encore de le laisser arrêter les Moissonneurs, l'Homme Trouble ne peut permettre au Commandant de défaire ses plans de contrôle sur les Moissonneurs. Il affirme qu'il est certain de pouvoir les contrôler, mais quand Shepard lui demande si il est prêt à parier l'existence de l'Humanité sur sa certitude, il commence à douter. Il soutient désespérément que des sacrifices doivent être fait, mais Shepard rétorque que l'Homme Trouble a déjà trop sacrifié.

Finalement, lorsque Shepard convainc l'Homme Trouble qu'il est sous le contrôle des Moissonneurs et lui demande de résister, l'Homme Trouble répond qu'il a essayé avant de se tirer une balle dans la tête. D'un autre côté, si Shepard le critique en affirmant que sa soif de contrôle a prit le dessus sur ses convictions, il réfute ce fait en s'énervant et tente de tirer sur Shepard, ce dernier reprend alors le contrôle de son corps juste à temps pour tirer le premier sur l'Homme Trouble. Dans son dernier souffle, l'Homme Trouble regarde les bras de la Citadelle s'ouvrir, dévoilant une vue de la Terre, déclarant qu'elle était magnifique et que tout ce qu'il avait fait était pour elle. Finalement il souhaite à Shepard de la voir comme lui avant de mourir.

Plus tard, le Catalyseur explique à Shepard que l'homme Trouble avait raison de croire qu'il était possible de contrôler les Moissonneurs avec le Creuset. Cependant, il n'aurait jamais été en mesure de le faire car il était sous l'influence des Moissonneurs. L'Homme Trouble apparaît une dernière fois lors du choix sur l'activation du Creuset. Il est vu dans une vision où il incarne "l'option Contrôle" du Creuset.

Fiches similaires

Extra

Accueil > Codex > Personnages - Codex > L'Homme Trouble