Interview - Sam Hulick

Mass Effect Saga

Sam Hulick, compositeur principal de la saga Mass Effect a récemment donné une interview pour le site GamesArt. MES vous propose la traduction de cette interview où il revient sur sa carrière et son expérience sur Mass Effect et Baldur's Gate.


Bonjour Sam ! Nous sommes heureux que vous preniez de votre temps pour GamesArt. D'après vous, en quoi les jeux vidéos sont une forme particulière d'art ?
Ils sont un grand mélange de plusieurs formes d'art : l'art visuel, scénaristique, musical ; bien sûr les films offrent la même chose, mais l'expérience des jeux vidéos se démarquent au niveau de l'interactivité.

Comment se fait-il que vous soyez devenus musicien et compositeur ? Pouvez-vous nous dire ce qui vous a fait composer pour les jeux vidéos ?
J'ai démarré l'écriture de MODS sur mon ordinateur Amiga, en utilisant un logiciel appelé OctaMED. Presque toutes mes parties de jeux vidéos étaient sur Amiga, et j'ai vraiment adoré la BO de jeux tels que The Bard's Tale, Faery Tale Adventure, Shadow of the Beast 3... Dans les années 90, j'ai commencé à envisager l'écriture de musique pour jeux vidéos en tant que carrière, donc j'ai commencé à travailler davantage sur internet et à accumuler plus de musiques. C'est important d'obtenir une écoute, et que votre nom soit relié à tout ce que vous faites. J'ai rejoint la Game Audio Network Guild, j'ai remporté un concours de composition, et j'ai ainsi décroché mon premier contrat professionnel en travaillant sur Maximo vs Army of Zine.

En quoi la musique est tellement importante dans les jeux vidéos ?
La musique a indéniablement un effet émotionnel très fort sur les gens. Il y a toujours eu de la musique dans les jeux, du moins ce dont je me souviens, même si à l'époque il n'y avait que des "bip et des bloops", comme on dit. Aujourd'hui, nous avons grandement amélioré la qualité sonore de ce qu'un musicien peut produire dans un home studio, et la qualité est maintenant égale à ce que nous pouvons entendre dans les films. Certains musiques de jeux vidéos ont émus les gens jusqu'aux larmes, c'est l'indication de la puissance émotionnelle de la musique réglée sur le visuel, l'histoire, le doublage, et l'implication profonde que l'expérience d'un jeu vidéo apporte par le biais de l'interactivité avec le joueur.

Vous avez, en autres, travaillé avec Jack Wall sur la série Mass Effect. Qu'avez appris durant cette période ?
Mass Effect 1 était le premier blockbuster sur lequel j'ai travaillé, donc c'était une expérience inédite pour moi. Travailler avec Jack Wall m'a aidé à apprendre, d'une manière relativement sans risques, ce qu'était de travailler avec les développeurs d'un projet de cette envergure.

Dans Mass Effect 3, Clint Mansell a également travaillé sur la BO. Sur la piste "An End Once and For All", vous avez repris son thème 'Leaving Earth". Comment s'est passé cette collaboration ?
J'ai été chargé de composer un morceau final basé sur le thème de Clint, mais il n'y avait pas de collaboration directe entre nous. On m'a donné les pistes que Clint avait composé pour que je puisse m'en imprégner, et composer quelque chose qui incluait son travail. Nos thèmes ont fini par fusionner, notamment le thème principal, et le tout a été enveloppé dans un climat intense.

Mass Effect 3 a été très discuté au sein de la communauté au sujet de la fin. Vous avez composé la musique additionnelle pour l'Extended Cut. Diriez-vous que la fin originale aurait pu être meilleure ?
Je pense que pour chaque type de création, on peut regarder en arrière ce qu'on a créée et trouver un moyen de l'améliorer. Comment peut-on conclure une des plus grandes trilogies du jeu vidéo ? C'est un défi de taille, et vous ne pouvez pas contenter tout le monde. Dans une telle situation, les équipes doivent se concentrer uniquement sur leur vision et font ce qu'elles peuvent pour la matérialiser.

Votre dernier travail est la version améliorée du RPG classique Baldur's Gate, qui ajoute six heures de jeu supplémentaire au jeu original. Comment avez-vous orienté la BO ?
L'OST original de Baldur's Gate a été l'une de mes plus grosses inspirations pour composer pour les jeux vidéos. En réalité, j'étais déjà très familier avec la musique de Hoenig avant de commencer à travailler sur Baldur's Gate : Enhanced Edition. J'ai même revisité quelques thèmes connus lors de la composition avec le nouveau matériel.

Aviez-vous déjà joué à l'original ou le projet était-il votre premier contact avec Baldur's Gate ?
J'avais une addiction pour les RPG de fantasy, donc j'avais déjà joué à Baldur's Gate 1 et 2. Je dois avouer que cela fait des années de je n'y ai plus joué donc j'attends avec impatience de m'y replonger !

Votre musique est également jouée dans des concerts comme des live de jeux vidéos devant un publique en liesse. Qu'est-ce que cela signifie pour vous ?
C'est une grande expérience d'avoir sa musique jouée par un orchestre live, et d'être là pour la ressentir et l'entendre en personne. Mais c'est une expérience encore plus fortes d'avoir un énorme public composé de gens qui sont réunis par leur passion de la musique des jeux vidéos.

Votre travail a fait son chemin dans les plates-formes populaires de téléchargement comme I-tunes. Êtes-vous satisfait de l'augmentation des auditeurs ?
Certainement. C'est vraiment très satisfaisant d'avoir sa musique hébergée sur de tels sites et de voir la demande du public. De plus, voir la demande croissante pour la musique de jeux vidéos en général montre le niveau d'appréciation du travail que nous réalisons.

Jouez-vous aux jeux vidéos ? Quels jeux préférez-vous ?
Quand j'ai le temps ! Je suis un fan des jeux pour mobiles, car se sont généralement des jeux rapides sur lesquels je peux me pencher pendant une pause et jouer pendant un court laps de temps. J'aime aussi vraiment les jeux avec des histoires impliquées tels que Dishonored, Skyrim, Mass Effect... Mais je dois fais attention car je suis facilement aspiré pour de longues périodes. Pas très bon pour la productivité !

A l'exception d'un court-métrage, vous avez uniquement composé pour les jeux vidéos. Seriez-vous attiré par un projet dans le milieu du cinéma ? Quel genre de film voudriez-vous que ça soi ?
J'aimerais certainement travailler davantage dans le cinéma. Je suis particulièrement intéressé par les films dramatiques et de sciences-fictions.

Que pouvez-vous nous dire sur vos futurs projets ?
Il y a du travail très excitant à réaliser sur la série Baldur's Gate; mais je ne peux pas rentrer dans les détails à ce stade. Je travaille sur le prochain DLC de Mass Effect qui a été une "explosion" (a blast en VO) jusqu'ici.

Merci pour cette interview Sam.