Hanari

Mass Effect Saga

Recherche par tags

Espèces
Zones
Périodes
Oeuvres
Hanari

Hanari

Auteur : Layla Archer
Catégorie : Espèces et Cultures - Codex
Date de création : Jeudi 01 Novembre 2012 à 18h19
Dernière modification : Dimanche 16 Fevrier 2014 à 13h14
Nombre de consultations : 2888
Tags associés : Hanaris Mass Effect 1 Mass Effect 2 Mass Effect 3 Autres oeuvres Lévo-aminé Organique Concilien

Les Hanari sont une race ressemblant aux méduses de la Terre et sont l'une des quelques races conciliennes à être non bipède avec les Elcors et dans une certaine mesure, les Veilleurs. Les Hanari sont connus pour leur excessive politesse et pour leur fortes croyances religieuses concernant les Prothéens, qu'ils appellent "Porte-Flamme".

 

Biologie 

Un Hanari "debout" est un peu plus grand qu'un Humain, bien que la plupart de sa taille est occupée par ses dix longues et fines tentacules, terminées par trois doigts à la base. Cette race invertébrée natif d'un monde aquatique ne peut supporter son propre poids à l'air libre. Pour interagir avec la société galactique, ils utilisent des dispositifs de lévitation antigravité qui utilisent des champs cosmodésiques. Leurs membres peuvent serrer fortement, mais ils ne sont pas assez fort pour soulever plus du centaines de grammes chacune. Les Hanari possèdent également la capacité de sécréter des toxines naturelles.

On ne sait pas si les Hanari ont plus d'un genre ou s'ils sont asexués comme les méduses de la Terre. En dépit d'être une race aquatique, les Hanari vivent également à l'air libre, toutefois, on ignore si c'est une capacité naturelle ou si c'est due à un moyen technologique.

 

Culture 

Le monde natal des Hanari, Kahjé, est recouverte d'eau à 90% et orbite autour d'une étoile très énergétique, créant une couverture nuageuse permanente et totale. En raison de la présence de grandes ruines prothéennes sur Kahjé, les Hanari ont développés une religion centrée sur cette race ancienne en les baptisant "Portes-Flammes". Les mythes hanari parlent d'eux comme une ancienne civilisation qui leur ont apportés l'illumination en leur offrant la parole.

Il y a environ deux siècles, les Hanari firent le premier contact avec les Drell sur la planète Rakhana, proche de Kahjé. La société drell était alors en train de s'effondrer rapidement en raison de la surpopulation, la pollution et des guerres de ressources. Les Hanari sauvèrent 375 000 Drells et les amenèrent sur Kahjé ou ils intégrèrent la société Hanari tandis que le reste des Drells sur Rakhana disparurent. Maintenant, les Drells servent les Hanari en tant que race vassale et bien que les observateurs extérieurs puissent interpréter cette relation comme une forme d'esclavage, la réalité est très différente. Les Drells sont intégrés à tous les niveaux de la société Hanari et la plupart servent une famille hanari via un "pacte" nommé le Synacte. Pour les Drells, accepter le Synacte est un immense honneur et rare sont ceux qui l'ont refuser. Beaucoup de Drells deviennent ainsi des membres non officiels de la famille et certains ont même gagner le privilège d'apprendre les "noms intimes" de leurs maîtres.

Les Hanari communique entre eux avec une forme très sophistiqués de bioluminescence que les autres espèce ne peuvent décrypter sans l'aide de machine traductrice, bien que beaucoup de Drells appliquent une modification génétique à leur yeux pour percevoir les nuances de cette langue lumineuse afin de la comprendre. Les Hanari peuvent également s'exprimer oralement avec une précision scrupuleuse et une extrême politesse. La plupart des Hanari se mettent en colère si leur interlocuteurs sont malpoli ou grossier et doivent donc suivre des cours spéciaux pour désapprendre cette tendance s'ils prévoient de rencontrer d'autres espèces.

Les Hanari ont deux nom : un "nom d'usage" et un "nom intime". Le nom d'usage est utilisé comme une appellation générale à l'usage des étrangers et des connaissances. Le nom intime est réservé aux amis proches, à la famille, aux relations et ont tendance à être poétique. Par exemple, un Hanari connu pour sa passion pour la danse peut prendre un nom qui signifie "S'illumine aux frénésies de la danse". De plus, les Hanari sont extrêmement polis, presque à l'excès. Tant qu'un interlocuteur ne connaît pas son nom intime, un Hanari ne parlera jamais de lui-même à la première personne car il considérerait cela comme étant profondément égoïste. Ils utilisent plutôt des pronoms à la troisième personne comme "celui-ci" ou "il". Un Hanari utilise la première personne uniquement si l'interloctueur connais son nom intime et presque uniquement quand ils sont entre eux sans personne autour, sauf exception comme en présence de la famille. Même lorsqu'ils sont irrités ou en colère, les Hanari conservent leur politesse extrême et restent formelle, même avec ceux dont ils souhaitent la mort.

Les serviteurs drells deviennent parfois des assassins agissant aux noms des Hanari, car les Hanari sont trop faible physiquement pour le faire eux même hors de l'eau, bien que Zaeed Massani mentionne qu'il a failli mourir en se faisant étrangler par un Hanari. L'assassin drell Thane Krios rajoute également que les Hanari ont une forte étreinte et possèdent également un puissant poison naturel.

La principale fête religieuse des Hanari s'appelle Nyahir. Elle dure treize jours et à pour but de célébrer le don de la parole que les Hanari considèrent comme étant un cadeau des Portes-Flammes. Il s'agit d'un mélange entre contemplation religieuse et compétition artistique où les fidèles engagés s'affrontent dans des débats stylisés, des duels de poésie et d'autres formes d'arts traditionnelles Hanari. Les gagnants de de ces événements voient leurs noms inscrit via moyen bioluminescent sur les flancs du mont Vassla, un volcan sous-marin au cœur de l'une des plus anciennes ruines prothéenne sur Kahjé.

Les Hanari interdisent les combats d'animaux dans leur espace, pensant que cela rend les gens moins empathique à la souffrance d'autrui.

Économie : 

Les Hanari sont peu enclin à la venue d'autres espèces à l'intérieur de leur espace. Les contacts économiques sont limités à une poignée de stations commerciales sur leurs frontières. En raison de ce semi-isolement et de la physiologie unique de la race, la sphère d'influence économique des Hanari est petite et partiellement isolée du reste de la galaxie. Peu de technologies standards, conçues pour les espèces bipèdes et qui ont des doigts, sont disponibles dans leur espace et ils produisent très peu de biens qui sont utilisable par d'autres races. Cependant, en 2165, Edan Had'dah, un noble butarien a un faible pour les liqueurs hanari. Cela montre qu'il est susceptible que les Butariens et les Hanari entretiennent de très discrètes relations commerciales, malgré le fait que les Butariens se sont volontairement isolés politiquement et économiquement du reste de l'espace concilien. Probablement en raison de leur fragilité physique, les Hanari emploient presque exclusivement des machines minières automatisées pour extraire des ressources.

 

Gouvernement 

Le gouvernement hanari se nomme la Primauté Éclairée. Il est fortement probable qu'en raison de la forte foi religieuse des Hanari, qu'il s'agisse d'un gouvernement de type théologie. Selon les commérages entre un Galarien et un Turien à l'entrée de la salle du Conseil en 2183, les Hanari sont considérés comme l'une des races les plus probables à disposer d'un siège au Conseil dans un proche avenir. Néanmoins et pour des raisons inconnues, les Hanari n'ont jamais demandés officiellement au Conseil d'étudier la question.

Relations Galactique : 

Les autres races voient parfois les Hanari comme étant élitiste en raison de leur intolérance pour les discours "incorrect" et les surnomment parfois "méduses" avec dérision. Les Hanari se reconnaissent eux-même comme étant assez virulent si leurs droits religieux semblent menacés de quelque façon, ce qui provoque parfois des conflits avec d'autres races conciliennes. Par exemple, un Hanari sur le Présidium défend fermement son droit de prêcher la religion des Portes-Flammes dans une zone non-prosélytique même quand un officier du SSC lui demande de partir, et le Commandant Shepard peut entendre lors d'un bulletin d'information sur la Citadelle que des Hanari empêchent une équipe archéologique galarienne de fouiller des ruines prothéennes.

Néanmoins, les Hanari sont connus pour travailler parfois en étroite collaboration avec d'autres espèces. Par exemple, les Hanaris ont toujours effectués des échanges commerciaux discret avec les Butariens et ils ont au moins une fois travaillés avec l'Alliance où ils assistèrent cette dernière lord d'un raid contre un laboratoire butarien qui étudiait ce qui s'avéra être plus tard, de la technologie moissonneur.

 

Doctrine Militaire. 

La flotte Hanari est relativement modeste, mais elle est complétée par des spécialistes de combat drells : des espions, saboteurs ou assassins accomplis, formés dès leur plus jeune âge. Les Hanari et leurs alliés Drells ne sont pas normalement en faveur d'une guerre ouverte, mais ils font une exception lors de l'invasion Moissonneur de 2186 si le Commandant Shepard parvient à empêcher l'invasion de Kahjé.

Le système défensif de Kahjé est largement automatisé. Bien que ce système soit très efficace contre la plupart des attaquants, il est vulnérable au sabotage interne. En effet, il ne faut qu'un niveau d'accréditation standard de la part du gouvernement hanari pour y accéder et un simple virus informatique peut neutraliser l'ensemble du système.

Fiches similaires

Extra