FemShep et MaleShep : quelles différences ?

Mass Effect Saga

 

Aujourd'hui, suite à une suggestion de notre bien-aimée Natsumi, je vais parler de FemShep et de MaleShep – respectivement les versions féminine et masculine du commandant Shepard. Je commencerais par dire que BioWare a toujours pointé du doigt le fait qu'il n'existait pas de Shepard « officiel » dans Mass Effect : en d'autres termes, chacun de nos Shepards a autant de légitimité qu'un autre qu'il s'agisse d'un homme, d'une femme, quelle que soit sa classe, ses affinités romantiques et j'en passe. Donc je ne vais pas essayer de prouver que FemShep est supérieure à MaleShep ou inversement, ce serait hors-propos et absurde. Je vais plutôt m'intéresser aux différences de traitement des deux pendants du personnage à travers les trois jeux. Car elles existent, pour le meilleur comme pour le pire. 

J'ai essentiellement incarné des FemSheps à travers mes parties, mais jouer un autre genre a l'intérêt d'ouvrir de nouvelles perspectives de jeu de rôles (ouiii, je pense aux romances) et de s'offrir un différent ton, bien qu'en soi ce ton soit sensiblement le même. Donc, j'ai des MaleSheps, et j'ai beaucoup aimé les jouer – Steve Cortez fait fondre mon petit cœur tout mou avec ses grands yeux bleus, et je ne parlerai même pas de Tali que j'ai envie de câliner jusqu'à la fin des temps. Pouvoir jouer le personnage que l'on souhaite jouer dans un RPG me semble un critère extrêmement appréciable, voire fondamental, et le choix du sexe fait partie des critères les plus basiques en termes de choix de personnage. Comment se débrouille Shepard ?

I. Des différences de narration minimes

D'un point de vue strictement narratif, il y a peu de différences entre FemShep et MaleShep, hormis les options de romance – et je trouve judicieux que les romances soient ouvertes au joueur selon le genre, mais j'en parlerai une autre fois – ainsi que quelques détails glissés ça et là dans Mass Effect 3, comme par exemple une discussion un tout petit peu plus étendue avec Bakara lorsque l'on joue une femme. Et c'est une très bonne chose. Personne ne s'attarde sur Shepard selon le fait qu'il ou elle soit un homme ou une femme, puisque le sujet premier de Shepard, quand même, à la base, c'est de sauver la galaxie et non pas de faire une étude poussée de la représentation des genres dans l'armée. On adresse le genre de Shepard quand le contexte s'y prête : c'est parfait.

 

Notons cependant que la version française du jeu rend MaleShep un peu plus ordurier que FemShep, parce qu'apparemment, les femmes jureraient moins – elles doivent également rester un tantinet dignes même en se saoûlant jusqu'à plus soif, ce qui admettons-le est parfaitement logique. Ahem. Je ne sais pas qui a pris cette décision lors de l'enregistrement des dialogues, mais je souhaiterais très sincèrement lui avouer ma perplexité, étant donné le fait que si aujourd'hui il existe encore un biais social qui incite les femmes à être moins ordurières que les hommes – le fameux « c'est pas beau venant de la bouche d'une fille », tout ça – je doute fort qu'il soit encore d'actualité au 22ème siècle. Qui plus est, je ne vois pas pourquoi il fallait différer de la version originale sur ce plan, puisque Jennifer Hale et Mark Meer avaient les mêmes répliques – et donc exactement la même façon de parler. Etait-il vraiment nécessaire d'apporter ces variations au personnage de Shepard selon son genre ? N'est-ce pas se détourner du matériau original sans raison valable ? (Note pour plus tard : quelles seraient les bonnes raisons pour se détourner d'un matériau original en doublage ?)

II. Les romances

Finalement, la plus grosse différence narrative entre FemShep et MaleShep, ce sont les romances. Notons que BioWare a toujours voulu apporter un certain équilibre dans les romances selon les genres, depuis l'écart flagrant de Baldur's Gate qui favorisaient largement les romances pour les personnages masculins ; mais dans Mass Effect, la recherche de cet équilibre est clairement ratée. Petit récap.

Dans Mass Effect 1, deux options de romance sont ouvertes à chaque genre : deux hétérosexuelles pour MaleShep en les personnes de Ashley Williams et Liara T'Soni, tandis que FemShep a une romance hétérosexuelle avec Kaidan Alenko et une homosexuelle avec Liara T'soni.

Et ce n'est pas la peine d'essayer de me convaincre que Liara n'est pas une femme, je vous renverrai à Jim Sterling (qui est tellement génial que je le romancerais bien dans un jeu vidéo), qui explicite mon point de vue de façon plus crasse, plus impertinente et plus drôle que moi.

Jusqu'ici, dans la problématique équilibre des romances selon le sexe, en termes quantitatifs tout va bien, en termes représentation des sexualités, pas trop.

Dans Mass Effect 2, trois options hétéros pour chaque : pour MaleShep, Miranda Lawson, Jack Nought et Tali Zorah ; pour FemShep, Garrus Vakarian, Thane Krios et Jacob Taylor.Deux options « supplémentaires » sont ouvertes aux deux sexes, deux femmes : Kelly Chambers, votre secrétaire, et la probatrice Samara. Morinth aussi d'une certaine manière.

Donc, à ce stade, on peut se dire : où diable sont passés les options homosexuelles masculines ? Elles étaient bien là dans Dragon Age: Origins sorti en 2009, où sont-elles passées ?

Dans Mass Effect 3, l'appel des fans a d'ailleurs été entendu : deux options homosexuelles pour MaleShep sont désormais disponibles avec le coming out bi de Kaidan Alenko et l'arrivée du charmant Steve Cortez. Restent disponibles ensuite pour MaleShep : Ashley, Liara, Miranda, Jack, Allers (OUI, elle compte) et Kelly.

Pour FemShep, questions romances homosexuelles, on a Liara, Samantha Traynor, Allers et Kelly. Questions romances hétérosexuelles, Garrus et Kaidan (ainsi que Véga et Javik en coup d'un soir, uniquement dans le DLC Citadelle, merci Lala pour le rappel !). Oui, parce que les deux autres ont été raturées.

Je ne vais pas m'attarder ici sur les options de romance selon le fait que l'on joue MaleShep ou FemShep (est-ce que tout le monde devrait être bi, etc.), car cela rejoint pour moi un sujet plus large que je traiterai ultérieurement.

Mais question équilibre, BioWare s'est planté. Et pas seulement au niveau MaleShep/FemShep, mais aussi niveau sexualité, les « perdants » étant les hommes homosexuels et les femmes hétérosexuelles. C'est d'autant plus dommage que d'autres jeux ont parfaitement été capables d'assurer cet équilibre sans grande difficulté, et le meilleur exemple du genre selon moi, c'est Dragon Age: Origins avec un nombre égal de romances selon le sexe, et la possiblité pour les deux sexes d'avoir des romances homosexuelles dès le départ.

L'avantage des romances existantes de Mass Effect est qu'elles sont dans l'ensemble de qualité et qu'elles proposent un panel assez varié selon les affinités du joueur ou de la joueuse. Il est simplement dommage de constater un tel déséquilibre – FemShep peut se retrouver assez facilement sans possiblité de romance hétérosexuelle dans Mass Effect 3 pour peu que Kaidan n'ait pas passé Mass Effect 1 et que Garrus n'ait pas été romancé dans Mass Effect 2.

 

 

Petit détail également : dans les cas où Shepard sort avec quelqu'un dans Mass Effect 1 et quelqu'un autre dans Mass Effect 2, lorsqu'il y a demande d'explications par Ashley ou Kaidan, c'est dans tous les cas la femme qui finit par s'excuser (Ashley ou FemShep) d'avoir mal agi. Il y avait mérite à faire des dialogues un peu plus étoffés pour un roleplay plus varié : mais ça, c'est un problème qui s'étend à Mass Effect 3 de façon générale.

III. Les différences de traitement en jeu

Hormis la particularité française qui consiste à rendre FemShep moins ordurière que son pendant masculin, quelques éléments sont également assez surprenants quant au traitement des deux Shepards en jeu, et cette fois depuis BioWare lui-même.

Depuis Mass Effect 1, on dirait que les développeurs ne veulent pas que FemShep puisse être laide. Si on met de côté le générateur de visage assez catastrophique qui m'a fait faire un laideron par accident dans ma première partie, les cicatrices de MaleShep sont beaucoup plus marquées que celles de FemShep : on peut carrément avoir de vraies balafres sur la gueule, tandis que FemShep peut, au pire, avoir un sourcil ou une petite partie de sa bouche abîmés par une cicatrice somme toute très discrète. Donnez-moi des balafres ! Rebelote dans Mass Effect 2 et 3 avec les fameuses cicatrices issues des implants cybernétiques du commandant, plus creusées dans les joues de MaleShep. FemShep n'est pas une poupée barbie : si je la veux laide, elle sera laide, morbleu. Donnez-m'en les moyens !

D'ailleurs au-delà de ça, je proteste, pourquoi je peux pas maquiller mon MaleShep ?

Au niveau de l'évolution des modèles de corps féminins d'un jeu à l'autre, observons également ceci :

 

J'insiste pas.

Dernier point sur la mécanique du jeu : dans Mass Effect 1 et 2, FemShep et MaleShep avaient strictement la même démarche. Je n'ai jamais été choquée par la démarche de Shepard dans Mass Effect 1, qui me semblait assez neutre et réaliste, mais elle est clairement masculinisée dans le 2, et ça rend FemShep un tantinet ridicule si on décide de la jouer féminine – au hasard, si on la fait porter sa robe de soirée. Je ne me lasserai jamais du fait que lors du premier dialogue de la romance de Garrus, FemShep s'asseoit les jambes bien écartées pour causer à son pote / amant potentiel. Lorsqu'elle porte sa robe, c'est particulièrement cocasse, au moins on sait où elle veut en venir dès le départ.

Résultat des courses, puisque c'était ridicule, BioWare est partie de l'autre côté de la barrière et lui a donné une démarche bien à elle dans Mass Effect 3 qui ne m'a jamais vraiment convaincue tant elle manque de naturel. Enfin, on en est pas au point de FemHawke dans Dragon Age 2 et sa démarche... disons... typée.

IV. La popularité de FemShep

Jusqu'à Mass Effect 3, FemShep était absente de tous les teasers, trailers et articles promotionnels de la saga. Sous l'influence des fans et la propention de Bioware à écouter ces derniers, elle a finalement eu droit à son propre trailer... même si son apparence physique a été choisie suite à un vote sur Facebook, que je n'ai pas forcément trouvé très pertinent. Mais je vais pas bouder mon plaisir, vu que j'ai hurlé comme une gamine en voyant les trailers qui suivent : 

"TELL YOUR FRIENDS WE'RE COMING FOR THEM!" 

18% des joueurs ont joué une FemShep, un contraste assez impressionnant avec la quantité de contenu créé sur elle, que ce soit en fanarts, fanfictions, cosplays, et j'en passe. FemShep est très populaire parmi les fans de Mass Effect. Je spécule, en regardant d'autres statistiques, comme la présence de Wrex dans Mass Effect 3 (64% des joueurs ne l'ayant pas rencontré), que beaucoup de joueurs n'ont finalement joué à Mass Effect 3 qu'une fois (plus de la moitié en fait) et sont passés à autre chose. Ce qui est tout à fait respectable, entendons-nous : ils ne sont simplement pas représentatifs des fans les plus acharnés de la série, où, je le suppose fortement, FemShep est beaucoup plus populaire que les statistiques le laissent supposer.

Pour rappel :

 

Ne nous leurrons pas, FemShep est très appréciée des joueurs – et à raison. Je m'attends à me faire taper sur les doigts en disant cela, mais : FemShep est en soi plus originale que MaleShep. Ne sortez pas les torches, je m'explique : je ne dis pas que FemShep est supérieure à MaleShep ou naturellement plus plaisante à jouer, car cela dépend entièrement du ressenti du joueur et de sa façon de vivre le jeu et les personnages, et si vous choisissez de ne jouer que MaleShep, c'est très bien, c'est votre kiff, tant mieux. Maintenant, dans les faits, la majorité des protagonistes de jeu vidéo – et d'ailleurs de films, séries, livres etc. – sont des hommes, et très peu de jeux (aux alentours de 4%, en fait) ont un protagoniste féminin. Moins de la moitié des jeux donnent le choix de jouer un homme ou une femme.

Dans un tel contexte, le fait de pouvoir jouer une femme reste quelque chose de rafraîchissant, et c'est une force de FemShep malgré elle : c'est ce qui fait en partie que les joueurs la gardent dans leurs cœurs tout mous : il est moins fréquent de voir une femme militaire d'une trentaine d'années sauver la galaxie qu'un homme du même acabit, donc forcément, elle marque davantage de façon générale. Même si ça ne sera pas le cas de tous les joueurs, et même si MaleShep est aussi une tuerie à jouer et je suis la première à le reconnaître.

Au-delà de ce facteur « originalité », on peut également souligner l'importance des comédiennes qui ont doublé le personnage – car non je ne m'arrêterai jamais de parler de doublage : FemShep a été doublée par la très prolifique Jennifer Hale en version originale, qui a contribué à la popularité du personnage, et qui se l'est appropriée à fond – il suffit de l'entendre dire avec fierté « I play the female version of Commander Shepard, also known as... FemShep. ». On doit aussi penser à notre FemShep nationale, Pascale Chemin, qui s'est également donnée à fond pour le rôle et a su lui donner un sacré cachet en s'attirant un nombre conséquent de fans à l'échelle de la France. Bien évidemment ceci s'applique également aux comédiens qui ont joué MaleShep, Mark Meer et Boris Rehlinger (entre autres). L'attachement au personnage de Shepard est en effet d'autant plus grand qu'il ou elle est entièrement doublé-e par des gens de talent et que cela le rend d'autant plus identifiable au joueur.

En somme : BioWare est connu pour être un studio à l'écoute de ses fans et particulièrement attentif aux représentations de genres, de sexualités et j'en passe dans leurs jeux. Ils excellent dans l'art d'écouter lorsqu'il s'agit de ces sujets. Dans le cas de Shepard, contrairement au Garde des Ombres par exemple (enfin je le pense), il subsiste quelques couacs – mais la popularité de Shepard, quel que soit son sexe, atteste cependant d'un personnage fort et chouette à incarner. Au final, la différence entre MaleShep et Femshep prend toute sa force en ce sens qu'elle permet d'incarner différents rôles pour créer différentes histoires à chaque fois. Le choix du sexe de votre personnage n'est qu'un élément parmi d'autres, mais qui donne une rejouabilité appréciable, à travers les différences de romance, de narration, ou encore de doublage.
 

N'hésitez à venir me donner votre avis sur le forum !