Mass Effect : Foundation #06

Mass Effect Saga

Natsumi - Samedi 26 Avril 2014 à 02h58 - 0 commentaire -

Sorti le 18 décembre 2013, Mass Effect : Foundation #6 est la suite direct de Mass Effect : Foundation #5. Le tome nous entraînait aux côtés du duo Miranda Lawson / Jacob Taylor, missionnés par Cerberus pour récupérer la dépouille de Shepard. Le tome 5 s'achevait sur un cliffhanger des plus risibles : après avoir été attaqués par des Butariens, Miranda Lawson avait été enlevée et il ne restait plus que Jacob. Le tome nous entraîne donc directement dans la suite de cette aventure passionnate...

Niveau staff, on retrouve la même équipe que pour le tome précédent : Mac Walters au scénario, Michael Atiyeh à la colorisation, Benjamin Carré à la couverture et Matthew Clark et Drew Geraci au dessin.

 

Mass Effect : Foundation #6Résumé : 

Ne voyant pas son utilité quant au scénario, je n'avais pas parlé d'une gamine rousse qui renseignait Jacob et Miranda dans le tome 5. Le tome 6 s'ouvre pourtant sur la morveuse qui meurt de faim et va troquer un ticket restaurant contre un morceau de barback à un chef cuistot Butarien. Le Butarien (évidement diabolique comme toujours) refuse de lui donner de la nourriture et l'accuse d'être une sale voleuse. Il y a alors une explosion et le Butarien meurt dans l'explosion. La gamine survit on ne sait comment et vole un morceau de viande avant de s'enfuir. Elle finit finalement par se faire tomber dessus par d'autres Butariens qui cherchent son oncle. L'intérêt de ce passage ? Je cherche encore.

Une ellipse spatio-temporelle nous montre Miranda Lawson qui est en mauvaise posture contre des méchants Butariens. Un autre ellipse nous amène vers Jacob Taylor, qui tente de questionner les habitants pour localiser Miranda. Demander un tel renseignement au premier venu, quelle bonne idée... Jacob tombe évidemment sur des partisans des Butariens, et alors que ça commence à sentir mauvais pour lui, il est secouru par... la gamine rousse ! Eh oui, ce brave ex-soldat de l'Alliance, futur élément d'élite de Cerberus et biotique hors-pair se fait sauver la mise par une GAMINE ! J'éviterais tous jeux de mots et blagues vaseuses, mais vous avez compris mon état d'esprit. Et comme par hasard, la gamine sait également où se trouve Miranda, mais ne veut pas le dire à Jacob car il risque de se faire tuer. (Mais je la comprends, s'il a besoin d'une morveuse pour voler à son secours, il n'a clairement pas la carrure pour aller sauver Miranda...).

Finalement, la gamine -nommée Lakshmi- ramène Jacob chez elle où sa mère va prendre soin de lui et le soigner. Il s'avère que la tante de la gamine est elle aussi retenue prisonnière par le groupe de Butariens qui détiennent Miranda, et Lakshmi et sa mère demandent à Jacob de la libérer en même temps que Lawson.

Une fois requinqué, Jacob est mené par Lakshmi jusqu'à l'entrepôt où Miranda est détenue. Et, oh !, il s'avère que l'oncle de Lakshmi est le méchant bourreau des Butariens. Alors que Miranda est sur le point de se faire descendre car elle ne parle pas, Jacob surgit tel Jackie Chan et met KO tous les Butariens. Il épargne uniquement l'oncle pour lui demander où se trouvent les autres prisonniers humains. Une fois l'information obtenue, il assomme le molosse.

Miranda et Jacob partent alors libérer les prisonniers humains, mais en ressortant, ils font face au méchant chef des méchants Butariens qui a pris Lakshmi en otage et menace de la tuer. Jacob et Miranda vont alors utiliser leurs pouvoirs biotiques pour protéger la gamine d'un champ biotique et... Non, attendez je m'égare là, c'est vrai que dans Foundation, Miranda et Jacob n'ont PAS de pouvoirs biotiques ! Bref, Jacob abat le Butarien d'une balle dans le coeur, les prisonniers rentrent dans leurs familles et sont heureux. Lakshmi est sauve, elle fait un gros câlin à Jacob et offre une rose jaune à Miranda. 

Enfin, Miranda et Jacob se retrouvent alors tous les deux et Lawson avoue qu'elle est heureuse que Taylor l'ait accompagnée dans cette mission. Elle essaye ensuite d'embrigader Jacob auprès de Cerberus. Fin.

 

Critique : 

Que dire de plus ? Ce tome est encore plus inutile et incohérent que son prédécesseur, et pourtant, la barre était haute. Deux éléments en particuliers me hérisse le poil : le fait que les Butariens soient systématiquement des horribles méchants sans cœur, et l'absence totale de biotique : tout comme dans Foundation #5, ni Miranda ni Jacob n'usent de leurs pouvoirs, alors qu'ils sont censés être des adeptes d'exception.

Sérieusement, Miranda est censée être un être parfait et une biotique supérieure. Or, elle est sur le point de se faire tuer et a besoin que Jacob vole à son secours, plutôt que de se protéger d'un champ biotique ou d'envoyer tous ses adversaires valser suite à une onde de choc. Mais non, la demoiselle en détresse à besoin de son preux chevalier pour la sauver... Et quel preux chevalier est Jacob Taylor : se faire sauver la mise par une gamine de 10 ans et entraîner des civils dans sa mission, c'est d'une bravoure et d'un héroïsme...

On dirait que Walters a voulu se la jouer conte de fée moderne et nous illustrer le célèbre "Heavy risks... but the prize" de Jacob : prendre des risques pour sauver la belle Miranda Lawson et plus si affinités... Ben croyez-moi, ça n'en vaut pas le prix.

La narration est tellement prévisible, tellement clichée, et surtout tellement incohérente par rapport au caractère et à la puissance des personnages que ça rend l'ensemble complètement grotesque.

Je soulignerais uniquement le travail honorable de Matthew Clark et Drew Geraci, dont l'esthétisme des dessins est très abouti et recherché, et dont le découpage de l'action est agréable à lire. Pour le reste, passez votre chemin.

Par Natsumi 

Commentaires
Aucun commentaire Poster un commentaire