Mass Effect : Foundation #05

Mass Effect Saga

Natsumi - Dimanche 08 Decembre 2013 à 04h17 - 0 commentaire -

Mass Effect : Foundation # 5 est sorti le 27 Novembre 2013 en version digitale sur le site Dark Horse Comic. Il met en avant les personnages de Miranda Lawson et Jacob Taylor qui sont en mission dans les Systèmes Terminus pour retrouver le corps du Commandant Shepard.

Comme d'habitude, on retrouve Mac Walters au scénario (si on peut daigner appeler l'histoire de Foundation ainsi), Michael Atiyeh à la colorisation et Benjamin Carré à la couverture -qui continue à faire de l'excellent travail sur les covers de la série. Au dessin cette fois-ci, on découvre la nouvelle équipe Matthew Clark et Drew Geraci.

 

Mass Effect Foundation 5Résumé : 

Le tome s'ouvre sur Rasa en pleine conversation avec l'Homme Trouble. Le dialogue porte sur les événements récents dans la galaxie : la Citadelle détruite après l'attaque de Sovereign et la disparition de Shepard. L'Homme Trouble continue de croire au potentiel de Shepard et veut récupérer son corps. Rasa propose sa candidature mais l'Homme Trouble la rembarre en lui disant qu'il a déjà quelqu'un d'autre sur le coup.

On assiste ensuite à un ridicule dialogue entre Rasa et Kai Leng qui boudent d'apprendre que l'Homme Trouble a d'autres chouchous qu'eux deux. Et l'autre chouchou en question, c'est bien évidemment Miranda Lawson, qui finira par trouver le corps de Shepard grâce à Liara et Feron dans le comic Mass Effect : Redemption.

On retrouve la belle génétiquement modifiée dans un bar sur la Citadelle où elle approche notre priiiize préféré en pleine déprime. Jacob Taylor noie son chagrin dans l'alcool, désillusionné par le Conseil et l'Alliance. Miranda lui propose de le recruter pour une mission de la plus haute importance, et reformer leur duo comme au bon vieux temps de Mass Effect : Galaxy ; où ils avaient déjà un complot butarien. Jacob refuse trois secondes avant de changer d'avis devant les atouts de la demoiselle (sans blague, le strip montre véritablement les yeux de Jacob mater le cul de Miranda en coin et finir par lui courir après alors qu'elle sort du bar xD). Il apprend que le but de la mission est ainsi de partir à la recherche du Commandant Shepard - du moins, ce qu'il en reste.

Durant le trajet jusqu'aux Systèmes Terminus, Miranda fait un petit debriefing à Jacob sur la mission et Cerberus. Le Normandy a été détruit et la majorité de l'équipage a réussi à s'enfuir grâce aux pods d'évacuation. Shepard ne fait pas partie des rescapés et son corps n'a pas non plus été trouvé dans les débris du vaisseau. Cerberus a remonté une piste probable auprès d'un groupe de butariens, auprès desquels ils se rendent actuellement.

Ils arrivent enfin à destination, et débarquent dans leurs combinaisons noires et oranges de Cerberus. J'avoue qu'ils sont plutôt classes comme ceci. Miranda a rendez-vous avec un informateur butarien, mais celui-ci leur annonce que le corps de Shepard n'est plus sur place. Alors que Miranda tente de négocier l'information, ils tombent dans un traquenard. Pour faire court, les Butariens sont en réalité des esclavagistes et tentent de les éliminer. Miranda refuse de quitter la planète sans le corps de Shepard et se la joue gros bras en menaçant un Butarien qui réplique en s'auto-explosant avec une grenade. Quand la fumée de l'explosion se dissipe, Miranda a disparu et Jacob se retrouve tout seul comme un con à devoir aller à sa recherche.

 A suivre dans Foundation 6... 

 

Critique :  

Très honnêtement, je ne sais plus vraiment si je suis encore très objective envers Foundation. De plus, j'avoue que le duo Jacob / Miranda n'a que peu d'intérêt pour moi, car ils sont à mes yeux les deux personnages les moins intéressants de la saga. Mais pour faire court, ce tome m'apparaît encore une fois fade et sans saveur.

Walters nous ressert l'histoire de la quête du corps de Shepard. Cette partie de l'histoire avait déjà été approfondie dans l'excellent Mass Effect : Redemption, et ce tome de Foundation ne sent que le réchauffé après Redemption et Galaxy - où l'on retrouvait déjà le duo Miranda / Jacob contre des Butariens. Comme une sensation de déjà vu mais en plus mauvais. Le scénario tient sur un post-it et est terriblement prévisible. On échappe pas au cliché que les Butariens sont encore une fois les grands méchants de la planète. On n'échappe pas non plus au duo Rasa / Kai Leng, que Mac Walters s'acharne à nous présenter alors qu'ils sont aussi utiles et pertinents que de la bière sans alcool ou de l'eau en poudre... Enfin, quelque chose qui m'a horripilée et qui fait presque office de contre-sens pour moi : ni Miranda ni Jacob n'utilisent les pouvoirs biotiques au cours de l'aventure. Franchement, ils sont censés être deux supers biotiques et ils n'usent pas une fois de leurs pouvoirs en combat ? Ridicule.

Ainsi, niveau scénario, c'est toujours pas ça... Niveau esthétique cependant, je souligne l'excellent travail de Matthew Clark. Le découpage des planches est assez simple, mais le tracé est très agréable, les combats fluides, et le design des personnages est très fidèle. On sent également qu'il y a une recherche de l'esthétique de l'univers, que ce soit les armures, les environnements, ou encore les matières. Du bon travail niveau graphisme !

En conclusion, je m'interroge toujours de la pertinence de Mass Effect : Foundation... Le but originel de la série était de nous apprendre des faits inédits sur des personnages connus et appréciés de la communauté, or jusqu'ici nous n'avons eu droit qu'à des mise en scène de petites anecdotes déjà racontées dans le jeu. Je me demande comment Mac Walters réussit avec cette série à rendre aussi creuse et vide un univers aussi riche que celui de Mass Effect et de comment il parvient à blaser même les fans les plus inconditionnels de la trilogie...

Par Natsumi 

Commentaires
Aucun commentaire Poster un commentaire