Mass Effect : Foundation #04

Mass Effect Saga

Natsumi - Dimanche 08 Decembre 2013 à 04h13 - 0 commentaire -

Mass Effect : Foundation #4 est sorti le 23 octobre en version digitale chez Dark Horse Comic. Le tome revient sur la jeunesse de Kaidan Alenko et de sa formation au sein du programme BATA (Biotic Acclimation and Temperance Training). A la réalisation on retrouve une fois n'est pas coutume Mac Walters au scénario, Tony Parker aux pinceaux, Michael Atiyeh à la colorisation et Benjamin Carré à la couverture.

 

Mass Effect Foundation 4Résumé intégral : 

La première planche dresse un rapide bilan de la place de l'humanité au coeur de la galaxie... Une introduction assez étonnante quand on sait que ce tome est le 4ème de la série.. Un peu comme si Mac Walters avait soudainement réalisé qu'il avait oublié de situer le contexte de Mass Effect dans les tomes précédents...

On enchaîne avec un plan de Kaidan adolescent qui regarde tout émerveillé la carte de la galaxie, songeant à quel point l'univers est grand et à quel point il aimerait le découvrir. Plus cliché, on meurt ! Apparaît ensuite la fameuse Rahna, dont on connaît les grandes lignes de leur relation si l'on a pris la peine de parler à Kaidan dans Mass Effect 1.

Des plans plus clichés et niais les uns que les autres nous apprennent que les deux adolescents sont très proches, que leur vie est dure sur la station d'entraînement biotique, et qu'ils se sentent isolés de leur famille. Des gamins doués en informatique vont finalement pirater un terminal pour parvenir à établir une communication avec la Terre et discuter avec leurs familles, au risque de subir le courroux de leur supérieur : le Turien Vyrnnus.

Le lendemain, le grand méchant Turien Vyrnnus fait une entrée fracassante dans le MESS et effraye les pauvres petits enfants : il a choppé le pirate, et celui-ci en paye le prix, attaché à un poteau comme on le voit dans les parodies de films de pirate... Pour donner l'exemple et dissuader toute future tentative, Vyrnnus oblige les gamins à utiliser leur pouvoir biotique pour construire une sculpture avec des blocs de pierre. Ils doivent unir leurs forces pour maintenir la sculpture en l'air et lever chaque pierre. La punition dure des heures, les gamins sont exténués, ils ont soif. Bref, un dur traitement pour montrer à quel point Vyrnnus est vilain.

Je peux vous sembler amère, et c'est le cas : cette scène va à l'encontre de tout ce que Mass Effect a établi sur l'utilisation de la biotique. Drew Karpyshyn décrivait si bien dans les romans la formation des enfants biotiques à l'Académie Grissom, ainsi que leur difficulté à contrôler leurs pouvoirs. Ici, on dirait un vulgaire film de série B où la biotique coule à la source de leurs mains. C'est franchement ridicule quand on sait la concentration que nécessite l'utilisation de la biotique...

Finalement, la pauvre Rahna craque mais le gentil Kaidan est là pour l'aider et rattraper sa brique. Le méchant Vyrnnus qui ne peut tolérer un tel acte de camaraderie, et décide d'humilier Rahna. Il présente un verre à cette dernière, mais elle n'a le droit de le boire que si elle utilise ses pouvoirs biotiques pour l'attraper. Seulement, cette dernière est épuisée et n'y arrive pas. Vyrnnus lui jette le verre à la figure et se prépare à lui envoyer une onde de choc. Hors de lui, Kaidan se met en travers et dévie l'onde de choc, qui brisera seulement le verre et non pas Rahna, mais cette dernière se prendra des débris dans le bras.

La suite, on la connaît, à travers un combat à la Dragon Ball, Kaidan va tuer Vyrnnus. Il se fait virer du BATA, mais veut dire au revoir à Rahna avant de partir. Cette dernière lui annonce qu'elle ne cautionne pas ce qu'il a fait et que désormais c'est de Kaidan dont elle la peur. Kaidan a ainsi tout perdu : il a risqué sa vie pour la protéger et la libérer de son tortionnaire, et c'est ainsi qu'elle le remercie.

Une ellipse temporelle nous montre enfin Kaidan un mois plus tard à Vancouver chez ses parents. Kaidan discute avec son père qui le rassure et lui dit qu'il va tout faire pour lui offrir un futur. Kaidan lève les yeux vers le ciel et voit un croiseur de l'Alliance et sourit. Fin.

 

Critique : 

Par où commencer... Après 2 premiers comics navrants, le troisième tome sur Ashley Williams laissait enfin entrevoir le potentiel de Foundation. C'est donc avec un nouvel espoir que j'attendais le tome centré sur Kaidan... La déception est d'autant plus grande que j'affectionne particulièrement ce personnage.

Deux termes me viennent à l'esprit pour définir ce tome : cliché et abusé. Sérieusement, tout est ABUSE dans ce tome : les pouvoirs biotiques sont abusés, Vyrnnus est une caricature abusée de la Hiérarchie Turienne, le design de Kaidan est abusé... Et les clichés ! On collectionne les pires du cinéma et de la bande dessinée : je regarde la galaxie et me sens petit devant l'immensité de l'univers, je regarde le ciel avec nostalgie en pensant à mon futur, je me détourne de son regard car je n'ai pas la force de le regarder en face, je suis un gamin de 14 ans mais j'abats comme un Power Rangers un haut gradé de la hiérarchie turienne, je m'entraîne torse nu parce que c'est badass mais les autres enfants gardent leur combinaison... Enfin, la surenchère sur combien Vyrnnus est méchant et les enfants sont de pauvres petites victimes est tout aussi abusée.

Enfin, cerise sur le gâteau, on croyait enfin échapper à Rasa et Kai Leng dans ce tome, étant donné qu'ils n'avaient rien à faire dans l'histoire, mais Mac Walters s'acharne encore une fois à nous refourguer le duo de Cerberus, dans un ultime dialogue qui tombe comme un cheveux sur la soupe. Cliché et abusé je vous avais dit...

En conclusion, en plus d'être une vaste blague en terme de composition et de réalisation, Foundation #4 ne nous apprend strictement rien ! On connaissait déjà l'histoire plus détaillée grâce au récit de Kaidan dans Mass Effect 1. C'est vraiment du potentiel gâché sur un personnage sur lequel il y avait tant à dire. Grosse déception.

 

Par Natsumi 

Commentaires
Aucun commentaire Poster un commentaire