Cerberus

Mass Effect Saga

Recherche par tags

Espèces
Zones
Périodes
Oeuvres
Cerberus

Cerberus

Auteur : Layla Archer
Catégorie : Organisations - Codex
Date de création : Mardi 29 Janvier 2013 à 21h24
Dernière modification : Dimanche 16 Fevrier 2014 à 12h58
Nombre de consultations : 4228
Tags associés : Humains Contemporaine Mass Effect 1 Mass Effect 2 Mass Effect 3 Romans Autres oeuvres Criminelle Militaire Autres organisations

Cerberus est une organisation paramilitaire pro-humaine dirigée par l'énigmatique Homme Trouble. La croyance fondamentale de Cerberus est que l'Humanité mérite de jouer un plus grand rôle au sein de la communauté galactique et que l'Alliance est trop paralysée par la loi et l'opinion publique pour défendre les intérêts de l'Humanité face aux autres races conciliennes. Cerberus applique pour principe que tous les moyens sont bons pour faire progresser l'Humanité, même les moins éthiques ou moraux tels que des expériences illégales et/ou dangereuses, des actions terroristes, du sabotage, de l'espionnage ou des assassinats. Les agents de Cerberus reconnaissent que leurs actes sont très discutables, mais ils croient que c'est un mal nécessaire et que l'avenir leur donnera raison tôt ou tard. Néanmoins, l'Alliance et le Conseil de la Citadelle ont classés Cerberus dans la catégories des organisations terroristes et traquent donc ses agents et installations en conséquences.

 

Histoire 

Origine : 

Cerberus est née du tumulte provoqué par la Guerre du Premier Contact de 2157, le conflit entre l'Humanité et la première race extraterrestre qu'elle a rencontré après la réalisation des vols spatiaux habités : les Turiens. Pendant l'occupation turienne de Shanxi, un trio de mercenaires humains, Jack Harper, Eva Coré et Ben Hislop, servirent avec les forces de l'Alliance Interstellaire commandées par le Général Williams, qui résistèrent aux Turiens. Après avoir capturé un général turien, les mercenaires se retrouvèrent mêlés à la conspiration de ce dernier qui voulait utiliser un ancien artefact extraterrestre pour transformer les Turiens en une race de super-soldats invincibles sous son commandement. Avec l'aide du frère du général, Saren Arterius, Harper réussit à déjouer le complot, mais Coré et Hislop furent tués dans l'opération. Dans la foulée, Harper se rendit compte que même si la galaxie regorgeait de connaissance et de richesse, c'était aussi un endroit dangereux qui laissait entrevoir des temps sombres à venir pour l'Humanité. Pour lui, il était du devoir de l'Humanité de relever ce défi et Harper voulait faire tout ce qui était en son pouvoir afin que les Humains aient une place durable dans les étoiles. Pour cela, Harper publia et diffusa le manifeste de Cerberus et prit l'identité de l'Homme Trouble.

Expansion : 

Dans son développement, Cerberus laissa une marque indélébile sur le cours du développement humain par des actes de sabotage, d'assassinats, de manipulation des médias et d'espionnage. L'Alliance Interstellaire découvrit Cerberus après une tentative de vol d'antimatière ratée sur le SSV Geneva en 2165. Le seul membre survivant de l'opération nomma son employeur "Cerberus" et la publicité autour de l'incident provoqua une augmentation du recrutement dans l'organisation. En 2170, Cerberus provoqua l'explosion d'un cargo d'Eldfell-Ashland Energy au dessus de Yandoa, exposant les colons à de la poussière d'élément zéro. Deux autres accidents similaire furent provoqués au cours des quatre mois précédant sur deux autres colonies. L'année suivante, le Pape Clément XVI est assassiné via un chapelet recouvert de substance toxique afin d'être remplacé par Léon XIV, qui avait des croyances eschatologiques qui était en accord avec Cerberus concernant la militarisation de l'Humanité. Claude Menneau, un candidat à la direction du parti pro-humain Terra Firma, a également été assassiné en 2173 sous l'ordre de l'Homme Trouble pour permettre à Charles Saracino d'obtenir ce poste. Cerberus est également responsable du double assassinat du Président des États-Unis d'Amérique du Nord Enrique Aguilar et du Premier Ministre de la Fédération Populaire Chinoise Ying Xiong en 2176, en finançant Michael Lang Moser, l'assassin. En 2182, Cerberus refit la une des médias après avoir saboté le MSV Anixara, entraînant la mort du général turien Ursivus Raherix.

Mass Effect : 

En 2183, le Commandant Shepard rencontra pour la première fois Cerberus lors de sa mission pour stopper Saren. A l'époque, au vu de ses ressources et moyens, beaucoup pensent à tort que Cerberus est une ancienne branche top secrète des forces spéciales de l'Alliance qui décida de se séparer de cette dernière et qui finit par devenir une organisation terroriste. En réalité, Cerberus et l'Alliance n'ont aucun lien. Les activités que Shepard découvre sont aussi nombreuses qu'horribles. Cerberus mena en effet durant cette période des expériences horribles destinées à créer des super-soldats, y compris des études sur les Rachni et les Serviteurs du Thorien. Cerberus a accidentellement libéré des Rachni sur les Postes d’Écoutes Alpha et Thêta lorsque leurs sujets expérimentaux, expédiés à partir de Novéria, s'échappèrent du Dépôt Sigma-23. Cerberus a également détruit, volontairement cette fois-ci, une colonie sur Chasca, en changeant les colons en Zombies. Un marine traumatisé, le Caporal Toombs, affirma également à Shepard que, dans l'une de leurs expériences les plus dévastatrices, Cerberus attira des Dévoreurs sur la colonie d'Akuzé, provoquant alors le tristement célèbre Massacre d'Akuzé. Plus tard, Cerberus captura Toombs, l'une des seuls survivants du massacre, afin d'effectuer sur lui des expériences.

Cette affirmation se révéla exacte lorsque le Commandant Shepard, enquêtant sur la disparition d'une équipe de marines sous l'autorité du vice-amiral Kahoku, découvrit que cette dernière fut attirée par Cerberus dans le nid d'un Dévoreur via une balise de détresse, une méthode très similaire à celle employée sur Akuzé. Après avoir été informé du sort de son équipe, Kaholu acheta des informations au Courtier de l'Ombre et demanda au Commandant Shepard de suivre la piste obtenue. Au cours de son enquête, Kahoku est venu à la conclusion que Cerberus était une branche secrète des forces spéciales de l'Alliance qui s'est séparée de cette dernière, une conclusion probable, mais qui se révélera fausse par la suite. Cependant, peu après avoir donné cette information erronée à Shepard, Kahoku fut capturé et tué par Cerberus. Shepard retrouva le corps de Kahoku dans une base de Cerberus sur Binthu. Par la suite, le Commandant se rendit sur Néphéron pour attaquer la base principale de Cerberus dans la région et mettre fin aux activités de l'organisation dans le secteur par la même occasion.

Forces de Cerberus rencontrées 

À cette époque, les installations de Cerberus découvertes par Shepard sont protégées par les troupes suivantes :

-Commando de Cerberus : Troupe de choc hautement qualifié et armé de fusil d'assaut ou de pistolet.

-Sniper de Cerberus : Soldat embusqué armé de fusils de précision.

-Soldat Antichar de Cerberus : Soldat patrouillant à l'extérieur des installations et armé de fusil d'assaut capable de tirer des roquettes antichars sur les véhicules comme le M35 Mako.

-Technicien de Cerberus : Scientifique armé de pistolet et sans protection, mais utilisant des pouvoirs biotiques.

Les bases de Cerberus abritent également de dangereux sujets expérimentaux sur lesquels ils travaillaient, des Ouvrières Rachni, des Soldats Rachni et des Serviteurs du Thorien.

Mass Effect: Redemption : 

Après que le Normandy SR-1 fut détruit par l'attaque surprise d'un Croiseur Récolteur, bataille où le Commandant Shepard perdit la vie, l'Homme Trouble coordonna personnellement les efforts de Liara T'Soni et de Féron afin d'infiltrer l'organisation du Courtier de l'Ombre et d'empêcher que cette dernière vende le corps de Shepard aux Récolteurs. Miranda Lawson, ainsi que plusieurs soldats de Cerberus, tendirent une embuscade et tuèrent les mercenaires du Soleils Bleus qui détenaient Liara et Féron quelque part sur Oméga et les amenèrent dans une planque où Liara parla à l'Homme Trouble via une communication holographique. Le leader de Cerberus persuade l'Asari de collaborer avec lui et d'utiliser Féron, admettant que ses propres forces sont inefficaces contre l'organisation du Courtier de l'Ombre et que, en dépit de sa réputation pro-humaine, Cerberus ne rechigne pas à collaborer avec des non-Humains lorsque les circonstances l'exigeaient. Finalement, Liara et Féron réussirent leur mission, permettant à Cerberus d'acquérir des précieuses données sur l'organisation du Courtier de l'Ombre et de mettre la main sur le corps du Commandant Shepard qui devint le centre d'un programme visant à le/la ressuciter : le projet Lazare.

Mass Effect: Ascension : 

Deux mois après la Bataille de la Citadelle, Cerberus concentra son attention sur deux projets distincts. Le premier est l'étude de la biotique chez les Humains. À cet effet, Cerberus infiltra le Projet Ascension afin de profiter des résultats des recherches de l'Alliance sur la biotique. Le sujet clé de ce projet est Gillian Grayson, la fille adoptive de Paul Grayson, à qui Cerberus parvint à injecter des médicaments spécialisée pour la transformer en "sauveuse de l'Humanité"... ou en arme mortelle.

Le second projet d'intérêt de Cerberus fut la Flotte Nomade quarienne que l'Homme Trouble considèra comme une possible menace, celle-ci étant la plus grande flotte de la galaxie. En outre, en tant que créateurs des Geth, les Quariens ont eu, aux yeux de Cerberus, beaucoup plus d'intérêt en raison de la récente attaque des Geth sur la Citadelle. A cette fin, l'Homme Trouble contacta Golo, un Quarien exilé, pour recevoir les codes de transmission de la Flotte.

Les deux projets de Cerberus sont contrecarrés après que l'un de ses agents, Pel, décida de trahir l'organisation afin de vendre Gillian Grayson et ses tuteurs Hendel Mitra et Kahlee Sanders, aux Récolteurs. Cela entraîna la fuite de ces derniers grâce à l'aide d'une Quarienne en Pèlerinage et qui les menèrent sur la Flotte Nomade. Peu de temps après, Cerberus lança une attaque sur la Flotte Nomade afin de récupérer Gillian. Paul Grayson, l'agent de Cerberus envoyé à l'attaque de la Flotte, tua Golo et sauva les Quariens après avoir trahi Cerberus à son tour, réalisant que l'Homme Trouble voulait faire de sa fille une arme.

Mass Effect 2 : 

Cerberus commença à s'intéresser à Shepard lorsque ce(tte) dernier(e) parvint à vaincre Saren et Sovereign lors de la Bataille de la Citadelle. Lorsque Shepard est tué(e) au cours d'une attaque dévastatrice qui détruisit par la même occasion le Normandy originel, Cerberus s'arrangea afin de mettre la main sur son corps. Au vu de la valeur symbolique que représente Shepard en plus de ses compétences tant au niveau militaire qu'en leadership, l'Homme Trouble créa le Projet Lazare et en confia la direction à Miranda Lawson, afin de ramener le Commandant Shepard d'entre les morts. Le projet dura deux ans et coûta plus de 4 milliards de crédits, assez pour créer une armée. L'Homme Trouble insista sur le fait que Shepard ne se voit pas implanter d'implants permettant un contrôle mental, pensant qu'un tel dispositif empêcherait le Commandant d'être en mesure d'utiliser ses pleines capacités. Le Projet Lazare fut presque un échec à cause du Docteur Wilson, une taupe travaillant pour le Courtier de l'Ombre, qui pirata tous les mécas de sécurité du projet pour tuer toutes les personnes y travaillant. Cela provoqua un réveil rapide et prématuré du Commandant fraîchement ressuscité(e), qui parvint par la suite à s'échapper avec les deux autres membres du projet encore en vie : Miranda Lawson et Jacob Taylor.

Alors que le Projet Lazare était en cours, une autre cellule indépendante de Cerberus se vit également dotée d'une énorme quantité de ressources pour construire une version puis élaborée du Normandy : le SR-2. Lorsque Shepard demanda comment l'organisation a pu obtenir les plans et les données classés secret défense par l'Alliance, nécessaires pour construire un appareil aussi avancée à l'Intelligence Défensive Automatisée ou IDA, l'IA avancée intégrée dans le SR-2, cette dernière répond qu'elle ne peut le révéler à Shepard à cause d'un blocage mise en place par Cerberus. Cependant, après qu'IDA soit reliée avec l'ensemble du vaisseau, le blocage est annulé, ce qui lui permit de répondre à la question de Shepard, révélant que Cerberus a d'abord persuadé et soutenu l'Alliance dans le développement conjoint du Normandy SR-1 avec les Turiens, permettant aux Humains d'observer les technologies et les méthodes de construction spatiale militaire turienne. Après la construction du SR-1, Cerberus fut alors en possession des plans du vaisseau et acheta des milliers des pièces à différents fournisseurs pour les assembler dans un endroit secret situé dans le Secteur Voyager par une de ses cellules, créant ainsi le SR-2.

Après que Shepard ait été(e) ressuscité(e), l'Homme Trouble persuada le Commandant de l'aider à enquêter sur les disparitions de colonies humaines et d'y mettre un terme. Plus tard, sur Freedom's Progress, Shepard découvrit qu'une race mystérieuse surnommée "Récolteurs" sont les responsables derrière la disparitions des colonies.

Le Commandant à alors la possibilité de créer une équipe hautement qualifiée de personnes aux origines très diverses, afin de mettre fin à la menace Récolteur. Le leader de Cerberus aida Shepard en lui confiant le SR-2, que le Commandant rebaptisa "Normandy SR-2", les membres survivants du Projet Lazare et un équipage trié sur le volet. Cette manoeuvre se révéla être une tentative de manipulation de l'Homme Trouble afin de faire paraître Cerberus sous un côté plus positif aux yeux du Commandant. Bien que Cerberus soit une organisation pro-humaine, la grande majorité de l'équipe recrutée par le Commandant Shepard est non-Humaine. Les collaborations antérieures de Shepard avec d'autres races permirent au Commandant d'avoir des ouvertures diplomatiques avec des espèces comme les Quariens que Cerberus ne pouvait pas ou plus avoir en raison de l'idéologie et des actes passés de l'organisation. La mission de Shepard fut une réussite totale qui entraîna la neutralisation ou la destruction de la Base Récolteur au-delà le Relais Oméga IV. La popularité de Cerberus grimpa en flèche suite à cette opération. L'organisation passa alors pour un organisme de défense très efficace dans la protection de l'Humanité contre tous type de menaces tandis que l'Alliance et le Conseil semblaient au contraire, faibles et indécis dans ce domaine.

Mass Effect 2: Missions Secondaires : 

Pendant que Shepard recrutait son équipe afin de mener à bien sa mission contre les Récolteurs, le Commandant accomplit en parrallèle divers missions impliquant Cerberus.

À la demande de Jack, Shepard voyagea jusqu'au Complexe abandonné de Teltin sur Pragia. Un endroit où Cerberus fit autrefois des recherches sur le potentiel biotique chez les Humains et où Jack fut le sujet d'étude et de test principal. Shepard apprit que Cerberus effectua à l'époque, des expériences horribles sur des enfants enlevés à des familles pauvres où achetés auprès d'esclavagistes butariens. Les résultats de ces expériences permirent à Cerberus d'amplifier les capacités biotiques, déjà très développées, de Jack. Le personnel du Complexe Teltin commença rapidement à travailler hors des limites fixées par l'Homme Trouble afin de mener leurs recherches contraire à l'ethique. Cependant, Cerberus n'eut pas connaissance de cette trahison. Tout cela prit fin quand un groupe de sujets déclencha une émeute. Jack parvint alors à profiter du chaos pour s'enfuir. Finalement, lorsque Cerberus intervint après l'appel à l'aide du Complexe, les sujets survivants reçurent des traitements doux qui les rendirent amnésique avant d'être envoyés à l'Alliance en les faisant passer pour des survivants d'une attaque d'esclavagistes. Le personnel du Complexe fut "remercié de la façon dont il le méritaient" tandis que le Complexe lui-même fut laissé à l'abandon.

Shepard aida également Cerberus à récupérer des données sensibles en possession d’Éclipse qui captura un de ses agents, Rawlings Tyrone, sur la planète Lorek. Le Commandant peut envoyer les données récupérées à Cerberus, à l'Alliance, ou les garder pour que IDA les décodent.

Mass Effect 2: Projet Fakir : 

Après la disparition du MSV Rosalie, un vaisseau de recherche affilié à Cerberus, Shepard fut envoyé(e) par l'organisation sur la planète Zéona afin d'enquêter sur l'épave. Là, le Commandant récupéra le prototype d'un véhicule d'exploration planétaire : le M44 Hammerhead. Les données extraites de la balise d'urgence du MSV Rosalie continrent des informations sur la découverte d'un artefact prothéen par un certain Docteur Cayce. Après avoir suivit les traces du scientifique sur différentes planètes, Shepard découvrit le site prothéen sur la lune Kopis. Lorsque l'artefact fut récupéré, ce dernier envoya une décharge d'énergie contenant des données codées. Les appareils de Cerberus sur le site furent en mesure de capter ces informations, donnant aux chercheurs de l'organisation des informations révolutionnaires sur la biotique.

Mass Effect 2: Projet Suprématie : 

Cerberus lança également le Projet Suprématie, un programme ambitieux qui permettrait non seulement de comprendre les Geth, mais également de trouver un moyen de les manipuler grâce à leur ferveur religieuse d'une manière similaire à la méthode employée par Saren. Installé sur la planète Aïté et dirigé par le Docteur Gavin Archer, le Projet Suprématie était sur le point d'arriver à son but lorsque le contact avec l'installation fut inexplicablement rompu. Envoyé(e) par l'Homme Trouble afin d'enquêter sur la situation, Shepard découvrit qu'Archer avait relié son frère David, un autiste, à une interface IV pour qu'il puisse interagir avec les Geth. La sur-stimulation du cerveau de David le rendit fou et lui fit prendre le contrôle de la base, activant les Geth et les mécas de sécurité de Cerberus pour tuer tout les occupants de la base. Seul son frère Gavin survécu. Si Shepard intervient, le Commandant empêcha l'IV du Projet Suprématie de s'échapper de la base via le réseau de communication galactique d'abord, puis pendant qu'il essayait de s'implanter dans les ordinateurs du Normandy SR-2, alors en orbite. Une fois la situation réglée, Shepard peut soit mettre un terme au Projet Suprématie en libérant David, soit poursuivre son déroulement en confiant David à son frère.

Mass Effect: Retribution : 

Peu de temps après l'assaut de Shepard sur la Base Récolteur, Cerberus retrouva la trace d'un de ses anciens agents, Paul Grayson, qui travaillait maintenant pour Aria T'Loak sur Oméga et décida de l'enlever. Les agents de Cerberus, menés par Kai Leng, le meilleur agent de l'Homme Trouble, attaquèrent l'appartement de Grayson et le capturèrent tout en tuant son amante, Liselle. Grayson fut amené dans l'une des nombreuses stations de recherches de Cerberus où l'Homme Trouble ordonna qu'on lui implante de la technologie moissonneur récupérée.

Cependant, juste avant que Grayson se fasse capturer, il envoya toutes les informations qu'il avait sur Cerberus à Kahlee Sanders, dans l'espoir qu'elle pourrait les utiliser pour nuire à l'organisation ou de s'en protéger via un chantage. Sanders se tourna vers l'Amiral David Anderson pour obtenir de l'aide, ce dernier demanda de l'aide aux Turiens car il soupçonnait que Cerberus avait infiltré la hiérarchie de l'Alliance. Les Turiens lancèrent alors plusieurs raids contre des bases de Cerberus cachées derrière des sociétés-écrans et arrêtèrent de nombreux agents et sympathisants de l'organisation sur la Citadelle, compromettant grandement les opérations de Cerberus dans le centre névralgique de l'Espace Concilien.

Croyant toujours que Cerberus était nécessaire pour protéger et défendre l'Humanité; et que Grayson, équipé de ses implants moissonneur, s'était évadé lors du raid turien, devenant une menace considérable pour Cerberus et l'Humanité elle-même; l'Homme Trouble fit un marché avec Aria T'Loak, lui demandant de tuer Grayson en échange d'une somme d'argent considérable. Le piège échoua et Grayson s'échappa une fois de plus. Kai Leng, qui avait observé l'échec de l'embuscade, proposa à Sanders et d'Anderson d'utiliser son transport pour quitter la station, mais ils finirent par se retourner contre lui, le neutralisant avec l'aide d'un groupe de mercenaires turiens et utilisèrent son vaisseau pour poursuivre Grayson qui se dirigeait vers l'Académie Grissom. Ils parvinrent à rattraper Grissom à l'Académie pendant que Kai Leng en profita pour s'évader et éliminer Grayson avec l'aide d'Anderson avant de s'échapper, bien que grièvement blessé.

L'Homme Trouble contacta ensuite une nouvelle fois Aria T'Loak et réussit à négocier le retour des données de Cerberus sur la captivité de Grayson. En rejoignant les bouts de ficelles, l'Homme Trouble parvint à accomplir la double tâche de remettre son organisation sur pieds et de commencer à la préparer à la lutte contre les Moissonneurs.

Mass Effect: Paragon Lost : 

Cerberus n'hésita pas à passer des accords avec l'ennemi lui-même pour s'assurer la suprématie future de l'Humanité. L'organisation envoya un de ses agents, un dénommé Messner auprès des Récolteurs en 2185 où il offrit une colonie humaine à ces derniers en échange d'informations. Fidel à l'idéologie de Cerberus, Messner était prêt à tout sacrifier pour avoir accès à la base de données des Récolteurs, ressemblant à une base de données prothéenne. Avec l'aide involontaire de la scientifique asari Treeya, il parvint à faire une copie de la base de données dans un dispositif de stockage portatif sous forme de bracelet. Ces informations ne parvinrent jamais à Cerberus car le lieutenant James Vega s'en empara et les envoya directement après à l'Alliance, même si, à ce moment là, Shepard était déjà en train de constituer une équipe pour mettre un terme à la menace des Récolteurs.

Mass Effect: Invasion : 

Cerberus maintint le contact avec Aria T'Loak après l'incident impliquant Paul Grayson. L'organisation installa plusieurs bases de recherches de l'autre côté du Relais Oméga IV et utilisa Oméga en tant que centre d'approvisionnement pour ses convois. Lors de l'arrêt d'un convoi de routine sur Oméga, des créatures nommées Adjudants s'échappèrent de ce dernier et commençèrent à se répandre sur la station. Les Adjudants sont le résultat d'une expérience de Cerberus avec la technologie moissonneur trouvée au-delà du Relais Oméga IV. Ils parvinrent à s'échapper de leur confinement avant de s'emparer du laboratoire de recherche et d'utiliser les vaisseaux de transport disponibles pour rejoindre et attaquer Oméga.

L'Homme Trouble envoya alors le Général Oleg Petrovsky et le Colonel Raymond Ashe à bord du croiseur Elbruz pour aider Aria à défendre Oméga. Bien que cela fut fait officiellement pour éliminer la menace des Adjudants, Cerderus avait en réalité d'autres plans. Alors que Petrovsky et Aria aidèrent à la défense d'Oméga contre des vaisseaux Adjudants à bord de l'Elbruz, Ashe fut retenu sur la station pour avoir gagner l'aversion d'Aria en donnant avec arrogance des ordres à cette dernière et ses hommes. Ashe parvint ensuite à tuer ses geôliers avant de contacter l'Homme Trouble pour l'informer que la vrai bataille d'Oméga était sur le point de commencer. Alors que l'Elbruz emprunta le Relais Oméga IV pour se rendre à la Station Avernus pour contenir les Adjudants, Ashe profita de la guerre des gangs éclatant depuis le départ d'Aria pour conquérir Oméga avec des renforts de Cerberus.

Aria parvint à retourner sur Oméga et à unir les différents gangs de la station pour la reprendre à Cerberus. Se rendant compte qu'Aria ne pourrait pas résister à l'invasion indéfiniment, le Général Petrovsky prit la station toute entière en otage. Aria fut forcée de choisir entre continuer à se battre et laisser Oméga être détruite par la flotte de Cerberus, ou se rendre, accepter l'exil imposé et quitter la station. Elle choisit de quitter Oméga tout en promettant à Petrovsky qu'elle reviendra reprendre tôt ou tard ce qui est à elle. Oméga fut peu de temps après entièrement sécurisée par les forces de Petrovsky, une victoire majeure pour Cerberus.

Mass Effect: Infiltrator : 

En 2186, Cerberus possédait une station spatiale de recherche autonome connue sous le nom de "The Barn" près de la planète désertique LV426. Dirigée par le mystérieux Directeur, le but de la station était de réaliser des expériences sur des Asari, des Galariens, des Humains et des Turiens en leur implantant de la technologie moissonneur afin d'accroître leurs capacités physiques et biotiques. Le Directeur envoya plusieurs agents de Cerberus à travers la galaxie pour qu'ils capturent de nouveaux "sujets de test". Un de ses agents, le Franc-Tireur Randall Ezno a été envoyé pour capturer un Turien ayant une forte "valeur scientifique", tout en testant sur le terrains un ensemble d'implants octroyant des capacités biotiques.

Lorsque Randall revint à la station après la réussite de sa mission, il découvrit que ses implants étaient en réalité destinés à l'endoctriner, lui et tous les autres porteurs, envers Cerberus. Randall parvint à modifier rapidement ses implants pour que l'endoctrinement soit inefficace pour lui. Voyant cela, le Directeur força la partenaire et amie de Randall, Inali Renata, à devenir le sujet d'expérimentation pour une technologie beaucoup plus puissante. Outré et enragé, Randall trahit Cerberus et se lança à l'assaut de la station pour trouver et sauver Inali. Grâce aux actions de Randall, les sujets de test de l'installation se libérèrent et se révoltèrent violemment contre les forces de Cerberus. Une flotte geth est également attirée vers la station après que Randall ait activé un relais de communication.

Quand Randall s'échappa de la station, cette dernière était gravement endommagée et ses activités furent arrêtées. Jurant de se venger de Cerberus pour ce que l'organisation avait fait à Inali, Randall contacta l'Alliance Interstellaire et lui transmit de précieuses informations sur les autres opérations de Cerberus.

Mass Effect 3 : 

Durant l'Invasion Moissonneur de 2186, Cerberus se transforma de façon spectaculaire, passant d'organisation terroriste d'envergure galactique à véritable force d'invasion. Cherchant désormais à contrôler les Moissonneurs à tout prix plutôt que de les arrêter, l'Homme Trouble voyait le but final de Cerberus accomplit si l'organisation parvenait à contrôler les Moissonneurs et les offrir à l'Humanité pour en faire la force dominante ultime de la galaxie. Les expériences de l'organisation sur la technologie moissonneur lui permirent de trouver un moyen d'endoctriner les civils à sa cause afin de créer une grande et puissante armée parfaitement loyale à Cerberus. La croissance rapide de Cerberus favorisa néanmoins la méfiance du grand public envers l'organisation qui remarquèrent ses positions xénophobes devenir plus radicales et l'étrange obéissance aveugle de ses employés.

Au cours des semaines précédant la Prise de la Terre par les Moissoneurs, une IA de Cerberus possédant un corps synthétique, Eva Coré, infiltra la base de recherches des ruines prothéennes sur Mars. Lors de la Prise de la Terre par les Moissonneurs, Cerberus prit d'assaut le centre de recherche de Mars, massacrant l'ensemble du personnel présent, même les civils. L'objectif de l'organisation était de récupérer les plans d'une super-arme prothéenne, le Creuset, qui pourrait théoriquement vaincre les Moissonneurs, ou, comme l'Homme Trouble le pensait, les contrôler. Le Commandant Shepard arriva à temps pour empêcher Cerberus de réussir son coup. Bien qu'Eva téléchargea les données et endommagea les archives, Shepard parvint à stopper son invasion, la neutraliser et récupérer les plans du Creuset stockés dans sa mémoire.

Cerberus s'est opposé à la tentative de Shepard de créer une alliance entre les Krogans et les Turiens, la première étape d'un plan visant à unifier la galaxie contre les Moissonneurs. L'organisation effectua un raid sur Sur'Kesh pour tuer une femelle fertile krogan qui était la clé pour la création du remède contre le Génophage. Lorsque Shepard se rendit sur Tuchanka, le Commadant trouva Cerberus tentant de faire exploser une bombe très puissante pour déclencher une guerre entre les Turiens et les Krogans. De plus, Cerberus réactiva un ancien canon sol-espace afin de s'en servir comme une arme d'artillerie géante pour affaiblir les défenses de la planète.

Après que Shepard gagna le soutien des Krogans et des Turiens, Cerberus lança une tentative de coup d'état contre le Conseil de la Citadelle avec l'aide du Conseiller Udina. La force d'invasion est menée par l'assassin Kai Leng. La stratégie de Cerberus consistait à s'emparer du QG du SSC afin de paralyser les défenses de la Citadelle avant de traquer et tuer les Conseillers. Le coup d'état fut déjoué par l'arrivée opportune de Shepard, provoquant le retrait de Cerberus après que le Commandant empêcha la prise du QG du SSC et sauva le Conseil.

Cerberus parvint à vaincre Shepard lors de la chûte de Thessia. Quand le Commandant tenta de récupérer une IV prothéenne contenant des informations vitales pour achever le Creuset, Kai Leng réapparut, soutenu par une cannonnière de Cerberus. Après un bref combat, la cannonnière détruisit une grande partie du temple abritant la balise, permettant à Kai Leng de s'en emparer avant que Shepard et son équipe ne puisse s'extraire des décombres.

Shepard suivit la piste de Kai Leng qui le/la mena au Sanctuaire, un centre de réfugiés sur Horizon qui s'avéra être en réalité un centre de recherche de Cerberus dirigé par Henri Lawson. Le but de cette installation était l'étude de l'endoctrinement afin de trouver un moyen de le retourner contre les Moissonneurs pour les contrôler. Les réfugiès qui n'ont pas servit de sujet de test furent converties en soldats de Cerberus. Lorsque Shepard arriva, les Moissonneurs étaient déja en train de prendre la base d'assaut pour empêcher que l'Homme Trouble n'arrive à ses fins. Avec les données obtenues dans le complexe, Shepard fut en mesure de localiser la Station Cronos, le QG secret de Cerberus.

Comme l'IV prothéenne de Thessia était nécessaire pour achever le Creuset et mener ainsi une contre-attaque contre les Moissonneurs sur Terre, la cinquième flotte de l'Alliance lance un assaut surprise sur la Station Cronos, engageant la flotte principale de Cerberus pendant que Shepard et son équipe aborde la station. Shepard récupéra l'IV prothéenne et tua Kai Leng tout en mettant un terme à l'existence même de Cerberus. Malheureusement, l'Homme Trouble, qui se révéla être endoctriné depuis sa rencontre avec l'artefact extraterrestre sur Shanxi peu avant la création de Cerberus, parvint à rejoindre la Citadelle avant l'attaque de son QG et informa les Moissonneurs de l'existence du Creuset et que la Citadelle en était le dernier composant. Les Moissonneurs s'emparèrent alors de la Citadelle et la déplaçèrent en orbite autour de la Terre qui était leur principal bastion afin de mieux la défendre dans un premier temps et également pour s'en servir comme d'une usine afin de concevoir un Moissonneur façonné à partir du matériel génétique humains préalablement moissoné.

Durant la Bataille pour la Terre, l'Homme Trouble et Shepard se rencontrent dans une confrontation finale alors qu'il voulait empêcher le Commandant et l'Amiral Anderson d'ouvrir les bras de la Citadelle afin que le Creuset puisse s'y arrimer et s'activer. Shepard triomphe de la situation soit en tuant le leader de Cerberus, soit en le convaincant de son endoctrinement, le poussant alors à se suicider. Avec la mort de son fondateur et leader charismatique, Cerberus cessa définitivement d'exister.

Mass Effect 3: Missions Secondaires : 

Pendant que Shepard tentait d'unifier la galaxie pour contrer les Moissonneurs, le Commandant accomplit en parrallèle divers missions impliquant Cerberus.

Avant l'Invasion Moissonneur, Din Korlak, l'ambassadeur volus à la Citadelle, était devenu un informateur de Cerberus, mais il décida de changer de camp durant l'invasion. Les Turiens, qui avaient découvert la duplicité de Korlack, ignoraient ce fait et mirent une prime sur sa tête car il avait transmit des informations classifiées à Cerberus. Shepard parvint à retrouver l'ambassadeur avant que les chasseurs de primes ne l'atteigne. L'Ambassadeur possèdait des informations sur une colonie turienne sur laquelle Cerberus prévoyer une attaque, mais il refusa de dire laquelle, craignant que l'organisation apprenne sa trahison. Il proposa plutôt à Shepard le soutien de la Flotte de Bombardement Volus. Shepard peut alors choisir entre prendre la Flotte, demander le nom la colonie que Cerberus se prépare à attaquer, ou convaincre Korlack de donner les deux.

Cerberus tenta également de kidnapper les étudiants de l'Académie Jon Grissom. Si Shepard n'intervient pas, les étudiants et certains membres du personnel sont endoctrinés et utilisés contre l'Alliance. Si Shepard intervient, les étudiants sont sauvés et fournissent un soutien biotique offensif ou défensif pour les troupes de l'Alliance tandis que le personnel est affecté soit à la construction du Creuset, soit envoyé au front avec les étudiants.

L'Homme Trouble avait également ordonné à sa division scientifique d'étudier la technologie moissonneur récupérée au-delà du Relais Oméga IV. Quand un scientifique avait achevé son travail, il disparaissait mystérieusement. Ces multiples "disparitions" incita un certains nombre de scientifiques de Cerberus, menés par Brynn Cole, ainsi que leurs familles, à quitter Cerberus et entrer dans la clandestinité. Cerberus parvint finalement à retrouver la trace de ces transfuges et envoya une force d'attaque pour les capturer. Shepard  intervint et les sauva juste à temps.

Cerberus tenta aussi d'entraver les opérations de l'Alliance en attaquant un de ses centres de communication secret sur Ontarom. Shepard intervint et repoussa l'attaque.

Malgré que l'Homme Trouble ait un contrôle absolu sur Cerberus, une cellule de l'organisation que Cerberus qualifia de renégat attaqua Benning et massacra des civils. Shepard intervint et repoussa l'attaque tout en sauvant les civils.

Shepard mena également des raids contre plusieurs installations de Cerberus dont un laboratoire sur Sanctum et une base de chasseurs sur Novéria, donnant respectivement à l'Alliance des données de Cerberus sur les technologies Moissonneurs et un escadron de chasseurs avancés.

Mass Effect 3: Surgit des Cendres : 

Cerberus tenta d'occuper la colonie humaine d'Enden Prime afin de mettre la main sur un Prothéen vivant. Shepard parvint à empêcher Cerberus de s'emparer du Prothéen et donna au mouvement de résistance d'Eden Prime assez de renseignements pour lui permettre de chasser Cerberus hors de la planète.

Mass Effect 3: Oméga : 

L'occupation d'Oméga donna à Cerberus un énorme avantage stratégique, permettant à l'organisation de renforcer sa présence à travers la galaxie tout en ayant accès aux énormes ressources en ézo d'Oméga. Toutefois, l'organisation avait quelques difficultés à maintenir l'occupation. Les Serres, un gang mené par Nyreen Kandros, était à l'origine d'un mouvement de résistance qui tentait de reprendre la station. Afin de contenir la population civile, le Général Oleg Petrovsky déploya de grands et puissant champs de force à travers la station et utilisa un grand nombre de Mécas Remparts pour maintenir l'ordre.

Cerberus avait également mené des expériences sur les Adjudants, des créatures créées via la technologie Moissonneur, afin d'avoir une nouvelle forme de soldats pour son armée. Au départ, la création des Adjudants se révéla être un désastre aussi bien pour Oméga que pour Cerberus. De larges portions de la station durent être fermées en raison de très fortes pertes, autant chez les civils que chez les forces d'occupation, pour endiguer la contamination incontrôlée des Adjudants. Les expériences ultérieures à la prise d'Oméga permirent à Cerberus d'avoir un contrôle total sur ces créatures. Cerberus fut alors en mesure de commencer la production d'Adjudants à grande échelle en convertissant la population d'Oméga et prévoyait que ses effectifs en termes d'Adjudants seraient bien supérieurs à celui des troupes "conventionnelles".

Comme promis au début de son exil imposé, Aria T'Loak lança une attaque de grande envergure pour reprendre Oméga à Cerberus avec l'aide du Commandant Shepard. Malgré le fait que Cerberus ait une flotte d'occupation quatre fois plus importante que celle d'Aria et que l'organisation avait fortement améliorée les défenses de la station, Aria put faire atterrir ses troupes sur Oméga. Aria et Shepard parvinrent à renforcer leur force d'attaque en formant une alliance avec les Serres. Après que Shepard, Aria et Nyreen désactivèrent les champs de forces traversant Oméga, le population civil en profita pour se révolter. Finalement, les Serres et les forces d'Aria lancèrent une attaque contre le QG de Cerberus sur la station, se trouvant dans l'ancien nightclub l'Au-Delà, écrasant les forces d'occupation restantes.

La libération d'Oméga fut un énorme coup dur pour Cerberus. En plus de perdre un grand nombre de troupes et ses recherches sur la production et le contrôle des Adjudants, Cerberus perdit un de ses meilleurs tacticiens en la personne du Général Petrovsky. De plus, les troupes d'Aria devinrent extrêmement motivés à poursuivre la lutte contre les forces de Cerberus ailleurs dans la galaxie. Pour finir, les forces alliées purent recueillir une quantité importante de données sur Cerberus qui pourront aider à accélérer la chute éventuelle de l'organisation.

Forces de Cerberus : 

Les forces terrestres de Cerberus furent formées à partir d'individus qui étaient physiquement apte, que ce soit des bénévoles naïfs, des réfugiés dans le besoin ou des personnes enlevées. Les recherches effectuées au Sanctuaire permirent à Cerberus de trouver un moyen de contrôler les troupes Moissonneurs. Le personnel était soumis à un processus "d'intégration", utilisant une combinaison d'une variante de l'endoctrinement, d'implants cérébraux et de conditionnement mental afin de devenir des soldats remplissant diverses tâches. Bien que les troupes furent physiquement altérées au point de ressembler aux Zombies, le processus de Cerberus ne les réduisait pas à un raisonnement primaire à l'instar des troupes Moissonneurs. Au lieu de cela, les troupes de Cerberus conservèrent suffisamment d'intelligence pour effectuer leur rôle tout en restant parfaitement loyaux envers l'organisation. Bien qu'il y avait un risque que les soldats endoctrinés puissent être contrôlés par les Moissonneurs, l'Homme Trouble était persuadé qu'il pouvait maintenir le contrôle. En 2186, Cerberus possédait une importante force militaire dont le développement avait été grandement facilité par les technologies récupérées dans la Base Récolteur ainsi que des ressources en provenance d'Oméga alors sous contrôle de l'organisation.

Les troupes de Cerberus firent une utilisation généralisée des générateurs de boucliers. Ils utilisaient également des systèmes de protection portables pouvant recharger les boucliers individuels ou protéger les personnes à l'intérieur de son champ d'action sous une barrière cinétique qui les englobe. Cerberus employaient également plusieurs véhicules dont des M-080 armés, des canonnières A-61 Mantis et des navettes de débarquement UT-47 Kodiak.

Cerberus possèdait également une importante armada de vaisseaux de combat suffisante pour effectuer des opérations clandestines à travers la galaxie tout en maintenant une grande flotte défendant Oméga jusqu'à sa libération. Ces flottes se composaient de croiseurs et de chasseurs qui étaient considérées comme très avancés par rapport aux normes de l'Alliance. Les agences de renseignements de l'Alliance spéculèrent que cette avancée technologie étaient dû à l'acquisition de technologie récolteur et moissonneur. La majeure partie de la flotte de Cerberus engagea la 5ème Flotte de l'Alliance quand cette dernière attaqua la Station Cronos.

Cerberus déploit les troupes suivantes contre le Commandant Shepard et ses alliés :

-Adjudant : Créature de race diverses génétiquement modifiées par Cerberus via de la technologie moissonneur pour servir de troupe.

-Argousin : Soldat lourdement blindé capable de se précipiter vers ses ennemis avec une vitesse considérable pour l'attaquer avec ses fouets biotiques.

-Atlas : Méca piloté, lent, lourd et résistant équipé d'un lance-roquettes et d'une mitrailleuse lourde.

-Centurion : Tacticien de première ligne qui mène les escouades au combat.

-Fantôme : Biotique agile armée d'une lame monomoléculaire et d'arme à disruption à la paume de leur main.

-Gardien : Unité fortifiée équipée de boucliers hautement résistants.

-Ingénieur : Unité de soutien technologique spécialisé qui peut déployer des Tourelles.

-Méca Rempart : Méca LOKI fortement modifié utilisé pour contenir la population civile d'Oméga.

-Némésis : Sniper très qualifiée qui peut infliger une mort instantanée à ses ennemis.

-Soldat d'assaut : Soldat d'élite qui forme le gros des forces de Cerberus.

 

Organisation 

Cellules : 

Cerberus était divisé en plusieurs cellules indépendantes qui n'avaient aucune connaissances des activités de leurs homologues. Cela garantissait le fait que si une cellule était arrêtée ou infiltrée, les autres ne seraient pas compromises. Chaque cellule était dirigée par un opérateur nommé par l'Homme Trouble en personne et il devait répondre de ses actes uniquement devant celui-ci. Cerberus utilisait un grand nombre de cellules, allant des activités militaires aux sciences politiques, mais toutes avaient en commun l'objectif de faire progresser l'Humanité. Cerberus disposait également d'agents infiltrés dans toute la hiérarchie de l'Alliance, le plus souvent à des postes de hauts rangs, donnant ainsi à l'Homme Trouble des mises à jour permanentes sur la situation de l'Alliance ainsi que l'accès à des données classifiés inaccessibles autrement.

En 2185, Cerberus était composé de 150 agents répartis en trois cellules. L'Homme Trouble supervisait personnellement tous les projets menés par les cellules. En conséquence, il n'y a jamais eut plus d'une douzaine de projets en cours en même temps. Ce degré de micro-gestion pouvait rendre Cerberus très vulnérable si jamais l'Homme Trouble venait à être arrêté ou tué, mais il a été assez intelligent pour échapper aux forces concilliennes, de l'Alliance et autres organisations criminels ou gouvernementales jusqu'à sa mort en 2186.

Communication : 

Les communications entre les membres de l'organisation pouvaient parfois prendre la forme d'un message stéganographique, c'est à dire dissimulé dans un autre message banal, intégrés dans les émissions diffusées sur Extranet. Ces messages avaient des destinataires variés, pouvant indiquer des mouvements de troupes ou des transferts d'argents. Cette méthode de communication fut décryptée par l'Alliance Interstellaire en 2185 et ne fut plus utilisée depuis.

L'Homme Trouble disposait également des fonds nécessaires pour utiliser des communications quantiques via ansibles. Un tel dispositif fut installé dans le Normandy SR-2 pour donner à l'Homme Trouble un moyen de communication instantané et indétectable avec le Commandant Shepard quand ce dernier collaborait avec Cerberus dans sa mission contre les Récolteurs.

Financement : 

Cerberus était en contact avec de riches sympathisants à sa cause au sein du complexe militaro-industriel de l'Alliance. Ils permirent à l'organisation de disposer de fond et de ressources, faisant confiance à l'Homme Trouble pour que leur utilisation soient bénéfique. Cerberus possèdait également plusieurs sociétés-écrans pour avoir ainsi plus de fond pour mener ses opérations. Les niveaux de dépenses de Cerberus indiquaient que l'organisation disposait à son apogée d'un revenu minimum de plusieurs milliards de crédits par an.

Réseau : 

Cerberus s'était infiltré à travers différentes corporations ou gouvernements de l'Espace Concillien et les Systèmes Terminus, dont les agents faisaient régulièrement rapport à l'Homme Trouble. En raison de ce vaste réseau d'espionnage, Cerberus disposait d'accès à presque toutes les installations militaires ou scientifiques de la galaxie. Toutefois, Cerberus ne disposait pas d'informations sur ce qu'il se passait dans la Flotte Nomade ou dans les systèmes inexplorées, rendant l'Homme Trouble aveugle dans ces domaines.

Les agents de Cerberus travaillaient généralement seuls. Si un agent était capturé, en fonction de son utilité, Cerberus pouvait soit tenter un sauvetage, soit tout simplement le remplacer, laissant l'agent capturé à la merci de ses ravisseurs.

Projets : 

Cerberus travailla sur de nombreux projets durant toute son existence. Même si la grande majorité de ces derniers soient inconnus, une petite partie furent identifiés :

-Projet Eva : Fondé par l'Homme Trouble après qu'il ait perdu le contact avec le Commandant Shepard, le Normandy SR-2 et IDA. Le but du projet Eva fut la création du Docteur Eva Coré, une IA dans un androïde d'infiltration.

-Projet Fakir : Programme visant à concevoir et tester sur le terrain le prototype d'un nouveau véhicule d'exploration planétaire : le M44 Hammerhead.

-Projet Intelligence Défensive Automatisée : Programme visant à concevoir une IA "bridée" développée à partir d'une IV rebelle de l'Alliance et de technologie moissonneur extraite de Sovereign. Le résultat fut l'Intelligence Défensive Automatisée ou "IDA", qui fut installée sur le Normandy SR-2 en tant que système d'analyse et de guerre électronique.

-Projet Lazare : Fondé en 2183, basé sur la Station de Recherche Lazare et dirigé par Miranda Lawson. Le Projet Lazare dépensa des milliards de crédits dans un seul objectif : ressuciter le Commandant Shepard.

-Projet Mia : Projet scientifique étudiant l'endoctrinement et les communications moissonneur. En raison de la compartimentation du projet, de nombreux chercheurs disparurent avant les autres, leur permettant de s'échapper sur Gellix avec les autres transfuges de Cerberus. Néanmoins, cela les empêcha également de connaître la nature exacte du projet. Avec le complexe de recherche du Sanctuaire étudiant également l'endoctrinement et les communications moissonneur, il est probable qu'il y ait un lien entre le Sanctuaire et le Projet Mia.

-Projet Non Identifié : Basé au Complexe Teltin sur Pragia, ce projet avait pour but d'accroître le potentiel biotique chez les Humains via des expériences sur des enfants enlevés à des parents pauvres ou achetés à des esclavagistes butariens. Parmi ces enfants se trouvaient Aresh Aghdashloo et Jack. Les méthodes très douteuses du projet comprenait l'utilisation de la torture, tant physique que psychologique, l'emploi de drogues et des combats d'arènes entre les sujets. Les décès étaient courants. Le projet pris fin suite à la révolte des sujets de test.

-Projet Phénix : Le Projet Phénix avait pour but de trouver un moyen de renforcer la physiologie humaine afin de créer des biotiques plus puissants. Beaucoup de membre du Projet quittèrent Cerberus lorsque l'Homme Trouble commença à user de l'endoctrinement pour s'assurer la loyauté de ses troupes. Les Argousins semblent être le résultat final du Projet Phénix.

-Projet Portes Ouvertes : Fondé en 2163, ce projet eut pour but de concevoir des faux documents d'identités et d'accréditations afin que les agents de Cerberus puissent infiltrés différents gouvernements ou corporations de l'Espace Concilien et des Systèmes Terminus.

-Projet Portes Piégées : Fondé en 2168, le Projet Portes Piégées avait pour but de concevoir une substance qui affaiblirait ou supprimerait les capacités biotiques d'une personne. Utilisant la société écran New Dawn Pharmaceuticals, les agents du projet conçurent l'Oméga-Enkaphalin et le testèrent sur une Matriarche Asari pronant la domination des biotiques dans la société. La substance affaiblit grandement les capacités biotiques de l'Asari durant toute la durée de la prise du produit, lui faisant perdre sa crédibilité politique.

-Projet Suprématie : Basé sur Aïté, le Projet Suprématie avait pour but de trouver un moyen de contrôler les Geth afin qu'ils obéissent à Cerberus. La solution retenue fut la conception d'une interface IV reliée au cerveau d'un autiste génie des mathématiques.

Fiches similaires

Extra